Cette fois, l'Italie tient sa victoire

Par Jérémy Fahner
Stephen Varney (Italie) célèbre le troisième essai de son équipe avec son coéquipier Danilo Fischetti lors du match du Tournoi Six Nations 2024 entre l'Italie et l'Écosse au Stadio Olimpico le 9 mars 2024 à Rome, Italie. (Photo Giampiero Sposito/Getty Images)

L’Italie, dernière au classement du Six-Nations 2024, accueillait l’Ecosse, ce samedi à Rome. La Squadra Azzurra restait sur un match nul obtenu en France (13-13) lors de la 3e journée, tandis que le XV du Chardon voulait consolider sa place de dauphin de l’intouchable Irlande.

ADVERTISEMENT

 

Six Nations

P
W
L
D
PF
PA
PD
BP T
BP-7
BP
Total
1
Ireland
3
3
0
0
15
2
Scotland
3
2
1
0
9
3
England
3
2
1
0
8
4
France
3
1
1
1
6
5
Wales
3
0
3
0
3
6
Italy
3
0
2
1
3

A l’issue d’un match équilibré et riche en rebondissements, ce sont finalement les Italiens qui décrochent le pompon, signant leur premier succès sur l’Ecosse dans le Tournoi.

Les Ecossais démarraient la rencontre tambour battant, plantant trois essais avant même la demi-heure de jeu (Fagerson 5e, Steyn 11e, Schoeman 27e). Mais dans un match très animé, les Italiens restaient au contact grâce à l’essai de Brex (14e) et l’indiscipline écossaise (trois pénalités passées par Garbisi et Page-Relo). Tant et si bien qu’à la mi-temps, le XV du Chardon était certes devant, mais ne menait que 22-16.

Les joueurs de Gregor Townsend croyaient signer un début de 2e mi-temps identique à la première. Mais l’essai précoce de Horne (42e) était annulé pour une charge à vide de Schoeman sur un défenseur italien. Le tournant du match.

Car dans la foulée, Paolo Garbisi délivrait un amour de coup de pied à suivre, repris par Louis Lynagh. Le fils de Michael, la légende des Wallabies, résistait au plaquage pour marquer sa première sélection avec la Squadra Azzurra et ramener son équipe à un point (21-22, 44e).

Related

Peu avant l’heure de jeu, Stephen Varney concluait une longue séquence de pilonnage de la ligne écossaise (56e) et l’Italie prenait les devants (28-22). A moins de dix minutes de la fin, Paolo Garbisi passait une pénalité importantissime, mettant les siens à l’abri d’un essai transformé écossais (31-22, 73e).

ADVERTISEMENT

Cela servait d’électrochoc pour l’Ecosse. Moins fringants en deuxième mi-temps, les Calédoniens repartaient au combat, conscients de l’urgence de la situation. Ils monopolisaient le ballon et squattaient le camp adverse, et finissaient par trouver le chemin de l’en-but derrière une pénaltouche (31-19, 78e).

Dans une fin de match irrespirable, les Ecossais déclenchaient une séquence de jeu interminable, balayant le terrain de long en large, et en travers. Propres en défense, les joueurs de Gonzalo Quesada provoquaient après quatre minutes de défense héroïques un en-avant adverse qui scellait le sort du match. Ils avaient à peine la force de lever les bras pour fêter leur victoire, la première dans le Tournoi depuis la dernière journée de l’édition 2022 (22-21 au pays de Galles).

Synthèse du match

4
Coups de pied de pénalité
1
3
Essais
4
2
Transformations
3
0
Drops
0
92
Courses avec ballon
179
5
Franchissements
6
11
Turnovers perdus
16
9
Turnovers gagnés
3
ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Boks sail close to the wind as Irish resources face further test Boks sail close to the wind as Irish resources face further test
Search