Les Wallaroos prêtes à « imprimer leur marque » contre les championnes du monde

Par Finn Morton
(Photo by Phil Walter/Getty Images)

L’entraîneur Jay Tregonning a dévoilé la composition de son équipe pour affronter les championnes du monde en titre lors du premier match des Wallaroos dans le cadre des Pacific Four Series et de la O’Reilly Cup.

ADVERTISEMENT

La capitaine Piper Duck étant toujours forfait – l’arrière des Waratahs a été blessée lors du Super W – Michaela Leonard s’est vu confier le rôle de capitaine pour la première fois lors d’un test-match.

La deuxième-ligne de la Western Force mènera l’équipe au Kayo Stadium dans le Queensland jeudi soir, et la trois-quarts centre des Waratahs, Georgina Friedrichs, assumera le rôle de vice-capitaine.

« L’énergie a été très positive au cours de notre première semaine de stage », a expliqué Leonard.

« Les filles sont impatientes de commencer leur campagne du Pacific Four contre les Black Ferns, championnes du monde de rugby.

« Jouer à domicile est toujours particulier et nous donne l’occasion de marquer le tournoi de notre empreinte avant de partir pour le Canada. »

Trois clubs différents de Super W seront représentés dans la première ligne titulaire des Wallaroos, la pilier des Reds Bree-Anna Cheatham devant s’aligner aux côtés de la talonneuse des Brumbies Tania Naden et de la pilier droit des Waratahs Eva Karpani.

ADVERTISEMENT

La capitaine Michaela Leonard portera le maillot n°4 et sera associée à la deuxième-ligne des Queensland Reds, Annabelle Codey, en deuxième ligne.

Kaitlan Leaney a été appelée pour son premier match international de l’année après un passage réussi aux Harlequins en Angleterre. Leaney remplace Shannon Parry, qui a pris sa retraite, dans la ligne arrière des Wallaroos.

Leaney rejoint le duo expérimenté d’Ashley Marsters et Grace Hamilton pour former un redoutable triangle arrière.

La demie de mêlée des Waratahs, Layne Morgan, sera titularisée aux côtés de l’ouvreuse native de Nouvelle-Zélande, Carys Dallinger, qui a conservé sa place sous le maillot n° 10.

ADVERTISEMENT

Les deux joueuses des Reds, Ivania Wong et Cecilia Smith, prendront place à l’arrière, aux côtés de la centre des Waratahs, Georgina Friedrichs, et de l’ailière Maya Stewart. L’arrière Faitala Moleka est titulaire.

Les Wallaroos ont également nommé un banc solide, qui inclut Emily Chancellor et Arabella McKenzie – les deux joueuses revenant de leur pige à l’étranger avec les Harlequins.

« Nous avons hâte d’affronter les championnes du monde », a indiqué le sélectionneur Jay Tregonning dans un communiqué.

« J’ai été impressionné par Kaitlan Leaney, Emily Chancellor et Arabella McKenzie, qui ont amélioré leurs skills au cours de leur séjour avec les Harlequins en Angleterre. »

« L’équipe a continué à grandir et à apprendre dans le sillage de notre victoire à Sydney en début d’année – il est maintenant temps de mettre ces connaissances à l’épreuve. »

Le match entre les Wallaroos et les Black Ferns débutera à 19h00 AEST jeudi au Kayo Stadium de Moreton Bay, dans le Queensland.

L’équipe des Wallaroos contre les Black Ferns

  1. Bree-Anna Cheatham
  2. Tania Naden
  3. Eva Karpani
  4. Michaela Leonard (c)
  5. Annabelle Codey
  6. Kaitlan Leaney
  7. Ashley Marsters
  8. Grace Hamilton
  9. Layne Morgan
  10. Carys Dallinger
  11. Ivania Wong
  12. Cecilia Smith
  13. Georgina Friedrichs
  14. Maya Stewart
  15. Faitala Moleka

Remplaçantes :

  1. Madison Schuck
  2. Emily Robinson
  3. Bridie O’Gorman
  4. Sera Naiqama
  5. Emily Chancellor
  6. Jasmin Huriwai
  7. Arabella McKenzie
  8. Alana Elisaia
ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Mick Cleary: 'You could fill a shrink’s notepad with all sorts of theories as to why Eddie Jones is as he is.' Mick Cleary: 'You could fill a shrink’s notepad with all sorts of theories as to why Eddie Jones is as he is.'
Search