HSBC SVNS 2024 : les enjeux des 12 équipes Femmes

Par RugbyPass
New Zealand's Stacey Waaka charges through the Australia defense on day three of the Cathay/ HSBC Hong Kong Sevens at Hong Kong Stadium on 2 April, 2023 in Hong Kong, China. Photo credit: Mike Lee - KLC fotos for World Rugby

Le rugby à sept entrera dans une nouvelle ère samedi 2 novembre, à l’occasion du HSBC SVNS 2024, avec le premier des huit tournois, le Emirates Dubai 7s.

ADVERTISEMENT

La Nouvelle-Zélande arrive à The Sevens Stadium en tant que championne en titre, après avoir remporté un nombre record de tournois féminins, à savoir six tournois consécutifs, pour s’emparer du titre de 2023 de façon magistrale.

Cependant, l’Australie a remporté les trois derniers tournois féminins disputés à Dubaï et elle est à la tête de plusieurs équipes désireuses d’arracher la couronne mondiale aux mains des Black Ferns Sevens.

À l’aube d’une saison qui s’annonce passionnante, nous vous présentons les 12 équipes qui s’aligneront sur la ligne de départ du SVNS ce week-end.

Australie

  • Entraîneur : Tim Walsh
  • Capitaine : Charlotte Caslick
  • Meilleur classement précédent : Championnes (2015-16, 2018, 2022)

La saison dernière s’est achevée sur une déception pour les triples championnes, qui n’ont pas su capitaliser sur leur victoire lors de la première manche à Dubaï, laissant la Nouvelle-Zélande enchaîner six victoires consécutives sur le circuit pour s’emparer du titre.

Cependant, étant donné qu’elles ont participé à quatre des sept finales des Series 2023 et qu’elles possèdent la joueuse la plus productive du rugby à sept en la personne de Maddison Levi, Tim Walsh et sa jeune équipe ont de bonnes raisons d’aborder la nouvelle campagne en toute confiance.

Ajoutez à cela l’expérience de la capitaine Charlotte Caslick et de sa coéquipière de longue date, Sharni Smale (née Williams), les capacités de Faith Nathan et de Bienne Terita à gagner des matchs, et vous obtenez un groupe prêt à défier à nouveau les Black Ferns Sevens.

Brésil

  • Entraîneur : Will Broderick
  • Capitaine : à confirmer
  • Meilleur classement précédent : 10e (2012-13, 2013-14, 2014-15, 2015-16)

Porté par une médaille de bronze aux Jeux panaméricains et par l’obtention de son billet pour les Jeux olympiques de Paris 2024 via les qualifications sud-américaines, le Brésil est prêt à se faire une place sur le circuit SVNS.

L’équipe de Will Broderick n’a jamais dépassé la 10e place, mais elle dispose d’un effectif expérimenté en vue de la saison 2024.

ADVERTISEMENT

Les défenses adverses devront faire attention aux Bianca Silva, Luiza Campos et Thalia Costa, qui connaissent toutes le chemin vers la ligne d’essai.

Canada

  • Entraîneur : Jack Hanratty
  • Capitaine : à confirmer
  • Meilleur résultat précédent : Deuxième (2014-15)

Le Canada entame la saison 2024 en tentant de renouer avec le succès qu’il connaissait avant la pandémie de Covid-19.

Après n’avoir terminé qu’une seule saison en dehors du podium (quatrième) entre 2012 et 2020, la nouvelle équipe de Jack Hanratty a connu des difficultés en 2022 et 2023, terminant respectivement septième et neuvième de ces campagnes.

L’équipe de Hanratty a été renforcée par le retour de Florence Symonds, Krissy Scurfield, Olivia Apps et Fancy Bermudez, qui a été élue joueuse du match Mastercard lors de la victoire du WXV 1 contre la France. Charity Williams et Alysha Corrigan, quant à elles, apportent à la fois expérience et puissance de feu.

Fidji

  • Entraîneur : Saiasi Fuli
  • Capitaine : à confirmer
  • Meilleur résultat précédent : Troisième (2022)

Les Fidji ont eu du mal à retrouver la régularité de leur campagne de 2022 la saison dernière, mais elles se rendent à Dubaï avec une équipe prometteuse qui est prête à rectifier le tir.

Alowesi Nakoci est de retour après un séjour de quatre mois au Japon et a aidé l’équipe à se qualifier pour les Jeux olympiques lors du Oceania Rugby Sevens Championship au début du mois de novembre à Brisbane.

ADVERTISEMENT

Les fans de Rugby à Sept connaissent bien les talents de Nakoci, de Reapi Ulunisau, nominée pour le titre de Joueuse World Rugby à Sept de l’Année, et d’Ana Maria Naimasi, mais gardez aussi un œil sur Younis Bese, ancienne championne du 100m des écoles secondaires des Fidji, qui a donné un aperçu de sa capacité à marquer des essais au cours de la saison 2023.

France

  • Entraîneur : David Courteix
  • Capitaine : Carla Neisen
  • Meilleur résultat précédent : Deuxième (2022)

Les hôtes de Paris 2024 chercheront à marquer de leur empreinte les Séries de 2024 alors qu’elles se préparent pour leurs Jeux à domicile, et elles le feront avec un effectif plein de qualité.

La Joueuse World Rugby à Sept de l’Année 2021, Anne-Cécile Ciofani, est de retour dans le groupe pour Dubaï et en lice pour faire sa première apparition sur le circuit depuis près de deux ans.

La capitaine Carla Neisen, Caroline Drouin et Camille Grassineau ont également été incluses dans un groupe expérimenté et passionnant pour les deux premiers tournois du SVNS 2024, et avec Shannon Izar qui serait également proche d’un retour, le sélectionneur David Courteix espérera que son équipe pourra connaître la victoire.

Grande-Bretagne

  • Entraîneur : Nick Wakley
  • Capitaine : Abbie Brown
  • Meilleur résultat précédent : Septième (2023)

La première saison complète de la Grande-Bretagne sur le circuit a été quelque peu en dents de scie, avec comme point d’orgue incontestable la médaille de bronze de l’équipe à Hongkong.

Megan Jones est peut-être retournée au XV, mais sa co-capitaine de la saison dernière, Abbie Brown, sera à la tête d’une équipe passionnante pour le SVNS 2024.

Jasmine Joyce, Lisa Thomson et Rhona Lloyd ont toutes été incluses après avoir séduit sous les couleurs du Pays de Galles et de l’Écosse respectivement, tandis qu’Isla Norman-Bell espère poursuivre sur la lancée de sa campagne encourageante de la saison dernière.

Irlande

  • Entraîneur : Allan Temple-Jones
  • Capitaine : Lucy Mulhall
  • Meilleur résultat précédent : Quatrième (2022)

L’Irlande s’est relevée d’une baisse de régime en fin de saison pour tenir tête à la Grande-Bretagne et aux Fidji et décrocher le dernier billet olympique des Series 2023 de manière spectaculaire.

Cette saison, elle regardera vers le haut, déterminée à poursuivre les progrès accomplis depuis 2021 et à monter enfin sur la plus haute marche du podium.

Pour ce faire, l’Irlande aura besoin de Stacey Flood et Eve Higgins pour créer l’espace nécessaire aux prolifiques Amee Leigh Murphy Crowe et Béibhinn Parsons pour faire mal à leurs adversaires. Il sera intéressant de voir comment elles se débrouilleront.

Japon

  • Entraîneur : Takashi Suzuki
  • Capitaine : Yume Hirano
  • Meilleur classement précédent : Huitième (2023)

Le Japon, qui a créé la surprise en 2023, espère reprendre là où il s’est arrêté la saison dernière, après avoir obtenu la cinquième place, le meilleur résultat de son histoire dans le tournoi de Toulouse, il y a sept mois.

Une équipe bien rodée, composée de l’impressionnante capitaine Yume Hirano, de l’éternelle Chiharu Nakamura et des arrières électriques Wakaba Hara et Michiyo Suda, a depuis assuré sa place à Paris 2024 par le biais des éliminatoires asiatiques.

Le sélectionneur Takashi Suzuki espère que cela servira de tremplin pour remporter d’autres succès lors du SVNS 2024.

Nouvelle-Zélande

  • Entraîneur : Cory Sweeney
  • Capitaine : Sarah Hirini
  • Meilleur résultat précédent : Champions (2012-13, 2013-14, 2014-15, 2016-17, 2019, 2020, 2023)

Il est impossible de trouver un superlatif qui rende justice à la domination des Black Ferns Sevens sur le circuit en 2023.

Après avoir terminé vice-championne du monde face à ses adversaires australiennes lors du tournoi d’ouverture à Dubaï, la Nouvelle-Zélande s’est lancée dans une ruée vers l’or aux quatre coins du monde, grimpant sur la plus haute marche du podium lors de chacun des six tournois suivants.

Ne vous attendez pas à ce que les Black Ferns Sevens abandonnent leur titre sans se battre. L’équipe sélectionnée pour le tournoi de Dubaï ce week-end est de grande qualité, avec des joueuses comme Kelly Brazier, Sarah Hirini et Stacey Waaka qui soutiendront les rapides Michaela Blyde et Portia Woodman-Wickliffe.

Afrique du Sud

  • Entraîneur : Renfred Dazel
  • Capitaine : Mathrin Simmers, Zintle Mpupha
  • Meilleur classement précédent : Huitième (2012-13)

De retour en tant qu’équipe titulaire sur le circuit pour la deuxième fois seulement après avoir remporté les World Rugby Sevens Challenger Series à domicile en avril, et pour la première fois depuis 2015, l’objectif de l’Afrique du Sud sera de s’assurer qu’elle est toujours là dans 12 mois.

L’ampleur de la tâche est soulignée par le fait que quatre des 13 joueuses sélectionnées pour se rendre à Dubaï cette semaine n’ont jamais joué à ce niveau auparavant.

L’une de ces débutantes dans les Series, Libbie Janse van Rensburg, a pourtant une grande expérience des tests. Quant aux co-capitaines Zintle Mpupha et Mathrin Simmers, et aux arrières Nadine Roos et Ayanda Malinga, elles sont capables de rivaliser avec n’importe qui.

Espagne

  • Entraîneur : Alberto Socías
  • Capitaine : à confirmer
  • Meilleur résultat précédent : Sixième (2013-14)

Cela fait maintenant dix ans que l’Espagne n’a pas terminé dans les six premiers du circuit et Las Leonas ne se sont qualifiées que pour un seul quart de finale au cours de la saison 2023.

La bonne nouvelle pour le nouveau sélectionneur Alberto Socías ce week-end est que cela s’est produit lors du tournoi d’ouverture de l’année à Dubaï, lorsqu’elles ont été battues de justesse par la France pour une place en demi-finale.

L’ancienne joueuse María Ribera fera partie du staff de Socías pour le SVNS 2024 et aura à cœur d’aider l’équipe à surmonter la déception d’avoir manqué la qualification olympique avec une bonne performance sur le circuit.

USA

  • Entraîneure : Emilie Bydwell
  • Capitaines : Lauren Doyle, Naya Tapper
  • Meilleur résultat précédent : deuxième (2019)

Avec l’une des équipes les plus régulières des Series 2023, Emilie Bydwell espère pouvoir aider les États-Unis à passer du podium à la médaille d’or lors du SVNS 2024.

Les États-Unis n’ont manqué les demi-finales qu’une seule fois en 2023, à Hongkong, et se sont heurtés à la puissance de la Nouvelle-Zélande lorsqu’elles ont atteint la finale à Hamilton et à Toulouse. Naya Tapper et Kristi Kirshe ont donné aux supporters des Women’s Eagles Sevens des raisons de rêver lors de cette dernière, avant que les Black Ferns Sevens ne reviennent en force au cours de la deuxième mi-temps au Stade Ernest-Wallon.

Kirshe, blessée, manquera à l’appel à Dubaï et au Cap, mais les co-capitaines Tapper et Lauren Doyle sont à la tête d’une équipe talentueuse où figurent Alev Kelter, Cheta Emba et la totem Ilona Maher.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING 'What do we protect and what do we evolve?': Inside the All Blacks' new era 'What do we protect and what do we evolve?'
Search