Finalement, l'arbitre Jaco Peyper raccroche crampons et sifflet

Par Willy Billiard
DUNEDIN, NOUVELLE-ZÉLANDE - L'arbitre Jaco Peyper pendant le match test international entre les All Blacks de Nouvelle-Zélande et l'Irlande au stade Forsyth Barr le 09 juillet 2022 à Dunedin, Nouvelle-Zélande. (Photo by Joe Allison/Getty Images)

Moins de 24h après avoir annoncé son forfait du tournoi des Six Nations 2024 au cours duquel il devait officier sur la rencontre Italie – Ecosse le 9 mars – l’arbitre d’origine sud-africaine a annoncé mettre un terme à sa carrière.

ADVERTISEMENT

Contrairement à Tom Foley, Wayne Barnes et d’autres, il ne semble pas que ce soit les polémiques liées à l’arbitrage de la dernière Coupe du Monde de Rugby, ni le harcèlement subi sur les réseaux sociaux qui soient à l’origine de cette décision surprise.

Related

Blessé, Peyper n’a pas encore retrouvé sa forme depuis le mondial français. Lors du quart de finale opposant le Pays de Galles à l’Argentine au Stade Vélodrome de Marseille le 14 octobre, il avait été obligé d’interrompre le match après s’être blessé, appelant son assistant Karl Dickson à le remplacer. Une situation extrêmement rare dans l’histoire de la Coupe du Monde.

6e arbitre le plus capé de tous les temps

C’est donc sur ce quart inachevé et cette blessure que Jaco Peyper a mis fin à une brillante carrière.

Sixième arbitre Emirates World Rugby le plus capé de tous les temps avec 67 tests, l’homme de 43 ans est l’un des grands arbitres de ce sport, ayant officié sur trois Coupes du Monde de Rugby masculines, dix Tournois des Six Nations et neuf Rugby Championships depuis ses débuts internationaux avec le Kenya contre le Zimbabwe en 2011.

Jaco Peyper se retire également après avoir obtenu les plus hautes consécrations dans le rugby professionnel, en arbitrant neuf finales – cinq de Currie Cup, trois de Super Rugby et une de la Champions Cup.

Une carrière exceptionnelle en chiffres

  • 67 matchs de rugby international en tant qu’arbitre Emirates World Rugby
  • Débuts internationaux avec le Kenya contre le Zimbabwe en juillet 2011
  • Sixième arbitre international le plus capé de l’histoire, et troisième d’Afrique du Sud derrière Jonathan Kaplan et Craig Joubert
  • A arbitré 14 matchs sur trois Coupes du Monde de Rugby (2015-23), notamment le quart de finale entre le Pays de Galles et la France à la RWC 2019 au Japon, son 50e test en tant qu’arbitre central
  • Son dernier test a été le quart de finale de la Coupe du Monde de Rugby 2023 entre le Pays de Galles et l’Argentine, le 14 octobre à Marseille
  • A arbitré sur dix éditions du Tournoi des Six Nations et neuf du Rugby Championship
  • A dirigé trois finales de Super Rugby en 2015, 2017 et 2019
  • Est devenu le premier Sud-Africain à arbitrer la finale de Champions Cup avec le Leinster contre La Rochelle en 2023.

Son travail avec les diffuseurs, contribuant à une meilleure compréhension de l’arbitrage et des règles, a également été une caractéristique marquante de son parcours en tant qu’arbitre international.

Il a grandi à côté d’un terrain de rugby

« J’ai littéralement grandi à côté d’un terrain de rugby puisque mon père était entraîneur, et plus tard j’ai joué et entraîné le rugby avant de saisir l’opportunité de me lancer dans l’arbitrage. Il y a toujours des moments difficiles dans l’arbitrage de haut niveau, mais depuis mes débuts il y a 17 ans, le rugby ne m’a apporté que du bien », a déclaré Jaco Peyper.

« J’ai connu un parcours formidable, je me suis fait beaucoup d’amis merveilleux et j’ai eu la chance de visiter de nombreux endroits fantastiques à travers le monde. Tout bien considéré, le moment est peut-être venu de m’éloigner de l’arbitrage opérationnel pour passer plus de temps avec ma charmante épouse et mes deux magnifiques filles, ainsi que pour m’occuper de mes affaires en pleine croissance. »

Propriétaire d’un café en Afrique du Sud, Jaco Peyper travaille également pour une entreprise de services et conseils en informatique, Nashua Free State, Northern Cape, Lesotho & Bethlehem à Bloemfontein qui compte quelques centaines de salariés.

ADVERTISEMENT

C’est donc dans ce domaine qu’il entend désormais s’investir dans les années à venir.

L’affaire du coup de coude

« Jaco a été un ambassadeur fantastique pour le rugby, un modèle pour les arbitres en devenir et il restera dans les mémoires comme l’un des grands de l’arbitrage international et de l’arbitrage de club », a déclaré Sir Bill Beaumont, le président de World Rugby.

« Mais avant tout, c’est une personne formidable. Il est très attaché au rugby et à la défense de ses collègues arbitres. Il a joué un rôle important dans le développement des jeunes arbitres internationaux et incarne une présence tranquille et rassurante au sein d’une grande équipe.  »

Jaco Peyper avait notamment fait beaucoup parler de lui lors du quart de finale entre le Pays de Galles et la France à la RWC 2019 au Japon alors qu’il avait brandi, à juste titre, un carton rouge à Sébastien Vahaamahina, coupable d’un violent coup de coude à l’encontre de son adversaire, provoquant la défaite de la France.

Le lendemain, une polémique avait éclaté lorsqu’avait circulé sur les réseaux sociaux une photo récupérée par un supporter français où on le voyait hilare, une bière à la main et entouré de supporters gallois, en train de mimer le coup de coude de Vahaamahina qui lui avait valu son exclusion.

ADVERTISEMENT

« Au-delà du terrain, sa personnalité était très marquée, et je n’oublierai jamais comment, bien que désespérément déçu que sa Coupe du Monde de Rugby 2023 se soit terminée par une blessure, il est resté de manière désintéressée dans le groupe, soutenant l’équipe au sens large, partageant son expérience et motivant les équipes. C’était superbe », a salué Joël Jutge, le patron des arbitres à XV de World Rugby.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE After sacking Munster’s fortress, can Glasgow tame Bulls at Loftus? After sacking Munster’s fortress, can Glasgow tame Bulls at Loftus?
Search