Classement mondial : la France va conforter sa place parmi les « Big Four »

Par Ben Smith
(Photos by Paul Harding/Getty Images/Craig Mercer/MB Media/Getty Images/Harry Murphy/Sportsfile via Getty Images/Franco Arland/Quality Sport Images/Getty Images)

La montée en puissance de l’Irlande et de la France pendant le cycle de la Coupe du Monde de Rugby 2023 a modifié l’ordre mondial des puissances dans le rugby international, rejoignant l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande comme les nouveaux « Big Four ».

ADVERTISEMENT

La qualité des rencontres disputées lors des quarts de finale de la Coupe du Monde de Rugby n’a cessé d’être saluée, ce qui laisse présager pour l’avenir des affrontements exceptionnels entre les quatre grandes nations du rugby.

L’Irlande et la France parmi les géants

Les défaites en quart de finale n’éclipsent pas le nouveau statut de l’Irlande et de la France en tant que géants du rugby international.

L’Irlande a remporté 74 % de ses tests au cours du cycle, soit le meilleur taux de toutes les nations avec 20 victoires sur 27, suivie de près par la France avec 21 victoires sur 29. La Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud ont terminé respectivement troisième et quatrième avec 65 % de victoires.

L’Irlande et la France ont dominé les puissances de l’hémisphère sud, affichant collectivement un bilan de 17 victoires et seulement trois défaites contre les équipes du Rugby Championship et les Fidji. Ce niveau de réussite est sans précédent.

L’Angleterre en chute libre

L’Angleterre, bien que disposant de ressources importantes et puissante au niveau de l’organisation, n’est plus la force qu’elle était sur le terrain.

Au début des années 2010, elle a connu le succès avec les moins de 20 ans dans le Championnat du monde et une génération dorée de joueurs a contribué à la conquête de trois titres du Tournoi des Six Nations en 2016, 2017 et 2020 et à une participation à la finale de la Coupe du monde en 2019.

Mais depuis la fin des années 2010, c’est la France et l’Irlande qui dominent le Tournoi des Six Nations U20, ainsi que le World Rugby U20 Championship, où la France a remporté les trois derniers titres.

Les deux dernières éditions du Six Nations ont été remportées par les deux équipes, qui sont de nouveau favorites pour 2024.

ADVERTISEMENT

L’Angleterre a clairement pris du retard malgré une médaille de bronze à la Coupe du Monde de Rugby et ne semble pas encore prête de revenir au sommet de sitôt.

Le Pays de Galles reste trop irrégulier

Le Pays de Galles est une équipe performante qui se renforce sans aucun doute sous la direction de Warren Gatland.

Toutefois, les résultats obtenus au cours du dernier cycle ont été désastreux : l’équipe n’a remporté que 24 % de ses tests, bien qu’elle ait réussi à remporter le Tournoi des Six Nations entre-temps.

Les Gallois n’ont pas prouvé qu’ils pouvaient battre régulièrement les meilleurs de l’hémisphère sud, voire pas du tout dans le cas de la Nouvelle-Zélande, et leur équipe U20 n’a plus rien à voir avec la réalité depuis plus de dix ans.

L’Australie va mettre du temps à remonter

La troisième puissance de l’hémisphère sud, l’Australie, a atteint le pire classement de son histoire à la suite de sa première élimination en phase de poules de la Coupe du Monde de Rugby. Un long chemin de croix s’annonce, qui prendra des années, et un classement parmi les cinq premiers est désormais presque hors de portée pour la puissance déchue.

Le rugby international se joue désormais entre les quatre grands d’un côté et tous les autres de l’autre. La différence de niveau est palpable, comme l’illustrent les quarts de finale de l’année dernière.

Les Springboks promis à rester un moment au sommet

À la fin de l’année 2024, cela se reflétera toujours dans le classement de World Rugby, mais il y aura encore du mouvement.

ADVERTISEMENT

En vertu de sa victoire à la Coupe du Monde de Rugby et de l’obtention des points boostés dans le cadre de son classement, l’Afrique du Sud dispose d’une avance indéniable qu’il faudra du temps pour grignoter.

Les Springboks devraient occuper la première place du classement pendant la majeure partie de l’année.  Seule une série catastrophique à domicile contre l’Irlande, avec une défaite de 2 à 0, puis une défaite de 2 à 0 à domicile contre les All Blacks, pourrait faire suffisamment de dégâts.

Le départ de Sexton va coûter cher à l’Irlande

Mais après avoir fait ses adieux à Johnny Sexton lors de la Coupe du Monde de Rugby, l’Irlande perdre de sa superbe en 2024.

Bien qu’elle possède toujours le pack le plus agile et le plus explosif du monde, la perte de Sexton signifie que le XV du Trèfle ne retrouvera pas de sitôt sa place de numéro un mondial.

Sexton était la cheville ouvrière de tout le système offensif, le leader et le dictateur sur le terrain. Trouver son remplaçant n’est pas chose aisée.

L’Irlande se rendra en Afrique du Sud avec un groupe solide, mais il y a un réel risque qu’elle perde 2 à 0.

L’Irlande devrait passer de la deuxième à la quatrième place d’ici la fin de l’année, dépassée par la Nouvelle-Zélande et la France.

De grands espoirs pour la France

De son côté, la France est prête à rebondir et à remporter le Tournoi des Six Nations 2024, nourrie par le goût amer de sa Coupe du monde à domicile. Elle dispose d’un calendrier favorable, puisqu’elle affronte l’Irlande et l’Angleterre à domicile.

Si les Bleus remportent le titre du Six Nations, ils se rendront en Argentine pour la plus facile des tournées de juillet.

La Nouvelle-Zélande, sous la conduite de Scott Robertson, devrait partir en force et écraser l’équipe d’Angleterre de Borthwick, dans la lignée de la tournée de 2004. Le match sera à sens unique, les All Blacks ravageront les Anglais.

Robertson ne veut pas manquer son entrée chez les All Blacks

L’Afrique du Sud sera le premier véritable défi de Robertson et il y a fort à parier que les deux équipes se partageront les honneurs, les All Blacks s’imposant à Johannesburg et l’Afrique du Sud au Cap.

Tous les calendriers du mois de novembre n’ont pas encore été publiés, il est donc difficile de prédire les conséquences sur le classement mondial à l’issue.

Mais les All Blacks ont prévu deux gros matchs contre l’Irlande et la France, qui auront une grande importance. Ils perdront probablement l’un d’entre eux.

Toutefois, si l’Afrique du Sud effectue une tournée de novembre sans encombre et évite les quatre grands adversaires, elle s’en sortira et restera numéro un mondial à la fin de l’année.

Prédiction du classement de World Rugby à la fin de l’année 2024 :

  1. Afrique du Sud
  2. Nouvelle-Zélande
  3. France
  4. Irlande
  5. Pays de Galles
ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Five takeaways from Leinster's reality check loss to the Bulls Five takeaways from Leinster's reality check loss to Bulls
Search