Rugby et Noël : lien intemporel et joueurs mémorables

Par RugbyPass
Match ball in snow. (Photo by Stu Forster/Getty Images)

Le rugby au lendemain de Noël – le boxing day – fait partie intégrante de la période des fêtes de fin d’année depuis de nombreuses années, mais aucun test-match n’a été disputé le jour même.

ADVERTISEMENT

Selon le célèbre historien du rugby John Griffiths, le test qui a été disputé le plus près du 25 décembre remonte à 1926, lorsque la France a accordé des sélections pour un match contre les Maoris de Nouvelle-Zélande le lendemain de Noël.

Toutefois, cela ne veut pas dire que le 25 décembre est une date totalement dépourvue de rugby, puisque plus de 60 joueurs internationaux célèbrent ou ont célébré leur anniversaire à cette date du calendrier.

Il suffit de remonter au tout premier match international, entre l’Écosse et l’Angleterre à Raeburn Place, à Édimbourg, en mars 1871, pour en trouver le premier exemple.

Charles William Sherrard est l’un des nombreux joueurs formés à l’école de rugby qui figurent dans la première équipe anglaise de 20 joueurs ; il est officier de l’armée en service et joue pour Blackheath lorsqu’il est capé en tant qu’avant.

Certaines sources donnent son année de naissance en 1849, mais ses états de service indiquent qu’il est bien né à Londres le 25 décembre 1848.

Thomas Blatherwick est né au Canada le jour de Noël de la décennie suivante et a fait partie de la première équipe d’Angleterre à jouer contre l’Irlande à l’ancienne Lansdowne Road.

Un Olympien de Cornouailles

Une génération plus tard, James « Maffer » Davey est né le jour de Noël 1880. Il était membre de l’équipe de rugby qui a remporté la médaille d’argent aux Jeux olympiques d’été de 1908, lorsque son comté natal de Cornouailles a représenté la Grande-Bretagne en perdant contre l’Australie en finale.

ADVERTISEMENT

Huck Finlay, Wallaby né à Sydney, a ensuite joué un rôle important dans deux séries mémorables : la victoire 3-0 sur la Nouvelle-Zélande à domicile en 1929 et le test unique contre les British and Irish Lions en 1930. Il est né le 25 décembre 1903.

Un joueur portait un nom à la hauteur de l’événement : le Gallois Christmas Davies, plus connu sous son deuxième nom, Howard.

Davies est l’un des quatre seuls joueurs à avoir été sélectionné en matchs officiels pour le Pays de Galles avant et après la Seconde Guerre mondiale, succédant au grand Vivian Jenkins en tant qu’arrière pour le match contre l’Écosse en février 1939.

Noël Sicart, né un 25 décembre

Le numéro huit de l’équipe de France, Noël Sicart, né le jour de Noël 1899, est un autre joueur dont le nom a un air de fête. Sicart a remporté sa seule cape avec les Bleus contre l’Irlande en 1925.

Deux autres « merveilles » nées le jour de Noël sont le Sud-Africain Paul Visser, qui a perdu contre l’Australie en 1933, et l’actuel sélectionneur de l’équipe d’Angleterre des moins de 20 ans, Mark Mapletoft, qui a été capé par son pays contre l’Argentine en 1997.

ADVERTISEMENT

L’Écossais Donald Cameron et le Sud-Africain Jan Pickard sont tous deux nés le jour de Noël 1927, mais ils ne sont pas les seuls à partager le même anniversaire.

Sam Strahan, le deuxième-ligne des All Blacks, est né le jour de Noël 1944, tout comme Nigel Starmer-Smith, le demi d’ouverture anglais qui est devenu l’une des « voix du rugby » pendant de nombreuses décennies en tant qu’animateur estimé, à sept et à quinze.

Deux ans plus tôt, le deuxième-ligne Alain Plantefol était né le jour de Noël et, bien que sa carrière internationale ait été relativement brève, il a la particularité d’avoir fait partie de la première équipe française à avoir remporté le Grand Chelem en 1968.

Pionniers de la Coupe du Monde de Rugby

Né le jour de Noël 1962, le trois-quarts centre Eiji Kutsuki a participé aux deux premières Coupes du Monde de Rugby pour le Japon, tandis que Michael Martin a fait de même pour le Zimbabwe en deuxième-ligne. Le trois-quarts centre anglais Kevin Simms a participé au premier tournoi en 1987.

Diego Zarzosa Peña est un autre joueur dont l’anniversaire tombe le jour de Noël et qui est lié à la Coupe du Monde de Rugby. L’homme originaire de Valladolid a remporté 44 sélections avec l’Espagne et a joué lors du premier match des Leones à la Coupe du Monde de Rugby contre l’Uruguay en 1999.

L’un des joueurs ayant participé à la célèbre victoire 15-8 de la Roumanie sur le Pays de Galles en 1988 est né le jour de Noël 1965 : il s’agit du troisième-ligne Traian Oroian. Le centre écossais Sean Lineen, vainqueur du Grand Chelem en 1990, est né à la même époque, tandis que Rowan Shepherd fait partie de la génération suivante d’Écossais nés le jour de Noël et qui ont été cappés.

La génération actuelle de Noël

Il y a un certain nombre de joueurs actuels pour qui le 25 décembre est un jour spécial à plus d’un titre, notamment l’international maltais Matthew Camilleri et le joueur de Trinité-et-Tobago Joseph Quashie.

La capitaine des Springbok Women’s Sevens, Zintle Mpupha, et l’ailière écossaise Liz Musgrove sont deux exemples de joueuses nées le jour de Noël, tandis que Chryss Viliko, qui fête ses 23 ans aujourd’hui, est la toute dernière sélection en date dans cette catégorie, ayant fait ses débuts avec les Black Ferns il y a tout juste trois mois.

Jenna De Vera, étudiante à l’université de Bristol, est une candidate sérieuse pour devenir la prochaine à s’ajouter à la liste.

La capitaine et centre de l’équipe féminine du Pays de Galles U20, née à Swansea, qui fêtera ses 20 ans le jour de Noël, a été nommée dans l’équipe senior du Pays de Galles pour le Tournoi des Six Nations féminin de 2023 et, bien qu’elle n’ait pas encore été sélectionnée, elle est pressentie pour faire ses débuts en tant que joueuse à part entière d’ici peu.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Eddie Jones turns to university talent in second coming as Japan coach Eddie Jones turns to university talent in second coming as Japan coach
Search