Select Edition

Nord Nord
Sud Sud
Mondial Mondial
Nouvelle Zélande Nouvelle Zélande
France France

Qui sont les demi-finalistes du World Rugby HSBC Sevens Challenger de Dubaï ?

Par RugbyPass
Niklas Koch et Chris Umeh (Allemagne) célèbrent la victoire en quart de finale contre Hongkong China lors de la deuxième journée du World Rugby HSBC Sevens Challenger 2024 au Sevens Stadium, le 13 janvier 2024 à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Crédit photo : Mike Lee - KLC fotos pour World Rugby

Les supporters présents au Sevens Stadium de Dubaï ont assisté à une belle démonstration de la croissance mondiale continue du rugby à sept, puisque des équipes de quatre continents différents se sont qualifiées pour les demi-finales du World Rugby HSBC Sevens Challenger à l’issue d’une série de quarts de finale âprement disputés.

ADVERTISEMENT

L’Argentine est la seule équipe invaincue dans le tournoi féminin. Après ses victoires en poule contre la Pologne, Hongkong China et le Paraguay, elle s’est imposée de haute lutte 22-12 contre une équipe thaïlandaise très compétitive. La Chine s’est montrée trop forte pour la Pologne dans la deuxième demi-finale féminine, remportant une victoire convaincante sur le score de 31 à 10.

La Belgique, qui avait enregistré un bilan parfait de trois victoires pour terminer en tête de sa poule, a été battue 17-12 par l’Ouganda au terme d’un quart de finale passionnant. La joie des Africaines s’est poursuivie avec la victoire des Kényans sur la Tchéquie (22-12), qui ont assuré leur place en demi-finale. La Chine affrontera l’Ouganda et l’Argentine le Kenya dans les demi-finales féminines.

Le tournoi masculin a été tout aussi intense et les quarts de finale ont commencé par un choc entre le Kenya et le Japon, deux équipes qualifiées pour les Jeux olympiques Paris 2024 par le biais de leurs compétitions régionales. Le Kenya a accédé aux Jeux olympiques en battant les puissants Blitzboks sud-africains et a démontré une fois de plus sa qualité en battant un Japon courageux 21-19 pour se qualifier pour les demi-finales.

L’Uruguay – une autre équipe qui s’apprête à jouer aux Jeux olympiques de Paris – affrontera le Kenya en demi-finale après avoir battu les Tonga, champions du Challenger de l’année dernière, sur le score de 21 à 14.

Le troisième quart de finale a vu l’Allemagne se montrer impressionnante en battant Hongkong China 19-7. L’Allemagne est la seule équipe invaincue du tournoi masculin après ses victoires sur le Kenya, l’Ouganda et le Mexique en phase de poule. Elle affrontera le Chili en demi-finale après que les Sud-Américains ont battu la Géorgie 26-7 dans le dernier quart de finale pour mettre fin à une journée palpitante de rugby à sept dans le désert de Dubaï.

Le coup d’envoi sera donné à 11h15 heure locale (GMT+4) dimanche 14 janvier et les demi-finales à 12h53. Les finales féminine et masculine auront lieu respectivement à 16h59 et 17h33.

ADVERTISEMENT

VOIR LES POULES, LES RESULTATS ET LES MATCHS >>

Les enjeux du Challenger de cette année sont plus importants que jamais, puisque la compétition a été étendue à trois étapes et que les quatre équipes masculines et féminines les mieux placées se qualifieront pour le nouveau tournoi de promotion et de relégation lors de la grande finale du HSBC SVNS 2024 qui se déroulera à Madrid.

Les tournois Challenger reproduisent le format de compétition des Jeux olympiques, les 12 équipes étant réparties en trois poules de quatre équipes chacune. Les deux premiers de chaque poule ainsi que les deux meilleurs troisièmes se qualifieront pour les phases à élimination directe, avec des quarts de finale et des quarts de finale.

Le Challenger a été lancé en février 2020 pour booster le développement du rugby à sept à travers le monde et fournir une voie de promotion clairement définie pour atteindre le plus haut niveau du rugby à sept mondial qui a connu une énorme croissance au cours des deux dernières décennies depuis la mise en place du World Series et en devenant un sport olympique lors des Jeux de Rio en 2016.

ADVERTISEMENT

L’édition 2024 du Sevens Challenger démarre avec des tournois combinés à The Sevens Stadium de Dubaï du 12 au 14 janvier, puis se poursuivra à l’Estadio Charrúa de Montevideo, en Uruguay, du 8 au 10 mars, avant des tournois féminin et masculin distincts, respectivement au Henryk Reyman’s Municipal Stadium de Cracovie, en Pologne, et au Dantestadion de Munich, en Allemagne, les 18 et 19 mai.

Les fans du monde entier pourront suivre l’action sur rugbypass.tv.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

USER NOTICE:

As part of a series of planned improvements, we will need you to reset your RugbyPass password from 24/07/24 to continue commenting on articles.

You don’t need to change anything until that time.

Thank you,

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

J
Jon 2 hours ago
Why Scott Robertson may need to ease big names aside for All Blacks' flexibility

> it was apparent Robertson was worried about his lack of experience at half-back, hence the decision to start veteran TJ Perenara and put Finlay Christie, the next most experienced number nine, on the bench. I don’t think it was this at all. It was a general scope he was putting over all the playerbase, he went with this cohesion factor in every position. > If the main priority is to build different tactical elements to the gameplan, then Ratima is the man in whom Robertson needs to trust and promote. This also I think is antagonist towards the reference game plans. The other plans do not need the speed of which Perenara (atleast) can’t provide, and I think personal is going to be the main point of difference between these games/opponents. That is the aspect of which I think most people will struggle to grasp, a horses for course selection policy over the typical ‘Top All Black 15’. That best 15 group of players is going to have to get broken down into categories. So it test one we saw Christie control the game to nullify the English threats out of existence and grind to a win. In test two we saw Ratima need to come on which dictated that this time they would run them off their feet with speed and the space did open up and the victory did come. Horses for courses. The same concepts are going to exist for every group, front row, lock and loose forward balance, midfield, and outside backs all can have positional changes that the players may be asked to accentualize on and develop. There might be some that _it_ will not ever click for, but they’ll hopefully still be getting to enjoy unbelievable comeback victories and late game shutouts to close it down. Knowing does not mean not enjoying.

39 Go to comments
TRENDING
TRENDING Vaea Fifita snubs New Zealand Super Rugby return Vaea Fifita snubs NZ Super Rugby return
Search