Qualifié pour les quarts, le Pays de Galles pousse l’Australie vers la sortie

Par Willy Billiard
Wales v Australia – Rugby World Cup 2023 – Pool C – OL Stadium

L’Australie a enregistré sa plus grande défaite de tous les temps en Coupe du Monde de Rugby dans le match de la poule C à l’OL Stadium à Lyon. Le Pays de Galles a largement remporté ce choc entre le Nord et le Sud par 40 à 6. C’est aussi le score le plus important des Gallois contre n’importe quel adversaire sur Six Nations ou du Rugby Championship.

ADVERTISEMENT

Mais au-delà de ces records statistiques, c’est un véritable coup dur pour l’Australie d’Eddie Jones qui, après une seule victoire en trois matchs (contre la Géorgie 35-15) ne devrait pas pouvoir se qualifier pour les quarts de finale. Une première historique pour ceux qui ont été champions du monde en 1991 et 1999.

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
Wales
40 - 6
Temps complet
Australia
Toutes les stats et les données

Une élimination des wallabies est attendue à moins d’improbable miracle des Fidji à qui il reste encore deux matchs à jouer contre la Géorgie et le Portugal. Le Portugal sera d’ailleurs la dernière équipe que jouera l’Australie.

Quand ça veut pas, ça veut pas

Largement portés par les supporters de l’OL Stadium, le Pays de Galles a donc d’ores et déjà réservé sa place pour les quarts de finale de la Coupe du Monde de Rugby 2023. A part deux pénalités passées par Ben Donaldson (8e, 13e) replacé à l’ouverture, les Australiens n’auront rien pu faire de la soirée.

Battus dans tous les secteurs de jeu, ils ont vite été gagnés par la fébrilité, manquant leurs coups de pied de dégagement en touche, perdant des ballons précieux sous la pression, encaissant 12 pénalités. Rarement les Australiens ont inquiété la ligne galloise avec seulement quatre pénétrations dans les 22 contre 11 pour le XV du Poireau.

Entrées dans les 22 m

Moyenne des points marqués
2.8
11
Entrées
Moyenne des points marqués
0.7
4
Entrées

A l’inverse, les Gallois se sont sentis pousser des ailes dès la deuxième minute lorsque Gareth Davies a marqué le premier essai, transformé par Dan Biggar. Un souffle d’inquiétude a bien été ressenti à la 7e minute lorsque l’ouvreur vedette, touché à l’épaule, a été contraint de sortir.

La fiabilité d’Anscombe

Mais remplacé par Gareth Anscombe, natif de la Nouvelle-Zélande, la précision au pied a été exactement la même, celui-ci passant trois pénalités avant la pause (16-6).

Au retour des vestiaires, le fossé s’est creusé avec trois pénalités supplémentaires, puis deux essais signés du trois-quarts centre Nick Tompkins (47e), et du capitaine troisième-ligne Jac Morgan (77e) ; Anscombe se permettant même de passer un drop pour alourdir la note (69e). L’Australie plongeait en plein cauchemar alors que les supporters quittaient progressivement le stade.

Graphique d'évolution des points

Wales gagne +34
Temps passé en tête
79
Minutes passées en tête
0
99%
% du match passés en tête
0%
74%
Possession sur les 10 dernières minutes
26%
5
Points sur les 10 dernières minutes
0

« Il faut rendre hommage au Pays de Galles qui nous a surclassés ce soir. Je n’ai pas grand-chose à dire, j’ai honte pour le peuple australien », confiait David Porecki, capitaine et talonneur de l’Australie. « On espérait faire un grand match. Ce n’était tout simplement pas suffisant. Il va falloir assumer nos responsabilités. Cette défaite fait mal. »

L’impossibilité d’enchaîner les phases de jeu

« Sur le plan défensif, au début notre ligne ne montait pas assez vite, mais on s’est améliorés par la suite », a rapidement analysé, tout sourire, Warren Gatland, le sélectionneur du Pays de Galles. « On a été très réalistes, on a contrôlé le match sans vraiment leur laisser de munitions. Cette équipe ne cesse de s’améliorer. La confiance venant, sur cette bonne dynamique, nous voilà dans une situation assez favorable maintenant. »

ADVERTISEMENT

« Le premier essai mis à part, on a très bien joué les 20, 30 premières minutes, mais on a commis une série d’erreurs, que ce soit dans les phases statiques et sur des ballons portés, ce qui nous a empêchés de maintenir la pression sur le Pays de Galles. Pour se mettre dans une bonne dynamique, il faut pouvoir installer deux ou trois phases de jeu, et on a été incapables de le faire », regrettait pour sa part Eddie Jones.

« Bravo à eux, ils ont joué un bon match de rugby, ils ont été solides dans les phases statiques, leur jeu au pied a été exceptionnel et ils ont bien défendu. »

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Ireland alarms ring as Bulls consign Leinster to another trophy-less season Ireland alarms ring as Bulls consign Leinster to another trophy-less s
Search