Premier round de la Coupe du Monde de Rugby 2023 : la performance au rendez-vous

Par Kim Ekin
Ireland Captain’s Run – Rugby World Cup 2023 – Stade de Bordeaux – Friday 8th September

Ce début de Coupe du Monde de Rugby 2023 retentissant a été marqué par la victoire de la France, face à la Nouvelle-Zélande 27-13 , vendredi 8 septembre au Stade de France devant un public survolté.

ADVERTISEMENT

La France a probablement décroché sa victoire grâce à sa discipline : seulement 5 pénalités concédées, le plus petit total lors de cette première journée de la compétition ; tandis que les All Blacks se sont mis à la faute à 13 reprises, en attaque seulement.

La Nouvelle-Zélande a réalisé le quatrième plus grand nombre de franchissements, avec un total de 32. L’ailier Mark Telea a égalé le record de 11 défenseurs battus. Si les All Blacks ont parcouru 629 mètres ballon en main, le cinquième plus grand total lors de cette journée d’ouverture, ils n’ont pas réussi à convertir ces occasions en points.

« On était dangereux quand on avait le ballon, mais on s’est un peu décomposés. On a eu du déchet et on n’a pas su rester patients et froids », a déclaré Ardi Savea, le capitaine néo-zélandais, après le match.

Sur les autres terrains, samedi l’Italie s’est largement imposée face à la Namibie. Un résultat sévère pour la formation africaine, quatrième meilleure équipe de la compétition en termes de domination des impacts (47%) et deuxième en nombre de ballons perdus (9).

L’Argentine, favorite pour battre l’Angleterre après le carton rouge reçu par Tom Curry samedi soir à Marseille, s’est montrée incapable d’avancer ballon en main. Lors de leur défaite 27-10, les hommes de Michael Cheika ne sont entrés dans les 22 mètres anglais qu’à quatre reprises.

« Tout ce qui pouvait mal se passer s’est mal passé », a déclaré Cheika après le match. « On n’a jamais réussi à mettre du rythme dans ce match. On a laissé l’Angleterre jouer à sa main. Il faut les féliciter. »

ADVERTISEMENT

L’Angleterre s’est imposée grâce à George Ford, auteur des 27 points de son équipe, dont trois drops. Selon les Capgemini Metrics, peu de temps avant son premier drop, l’Angleterre avait 36 % de chances de remporter ce match. Lorsqu’il a réussi sa troisième tentative dans cet exercice, à peine 10 minutes après, la probabilité de victoire est passée à 76 %.

Ce dimanche, à Bordeaux, le pays de Galles s’est accroché pour décrocher une victoire serrée 32-26 face aux Fidji. Les Fidjiens ont fait le siège de la ligne galloise lors des dernières minutes du match mais n’ont pas réussi à marquer l’essai qui aurait pu leur apporter la victoire.

Le demi d’ouverture gallois, Dan Biggar, a déclaré après le match : « C’était épuisant. Lors des 10 dernières minutes, on avait l’impression que le chrono n’avançait pas. »

Sur la totalité du match, les Fidjiens ont passé 10 minutes dans les 22 mètres gallois ballon en main. Au moins quatre minutes de plus que n’importe quelle équipe dans ce domaine au cours du premier week-end.

ADVERTISEMENT

Les Fidji ont réalisé 176 courses avec le ballon (meilleur total de ce premier week-end) et ont parcouru 654 mètres ballons en main (la quatrième meilleure performance dans ce domaine). Ils ont battu 34 défenseurs (3e).

Au coup de sifflet final, le pays de Galles a dû réaliser 252 plaquages pour s’imposer à Bordeaux. C’est le plus grand nombre de plaquages réalisés en match d’ouverture et un nouveau record en Coupe du Monde.

Ce n’est que la sixième fois de l’histoire de la compétition qu’une équipe réalise 200 plaquages au cours d’un match. Le précédent record de 218, détenu par la Géorgie au cours d’un match contre l’Australie en 2019, a été largement battu.

Les trois meilleurs plaqueurs de ce premier week-end sont tous gallois. Le deuxième ligne Will Rowlands (27), le pilier Gareth Thomas (23) et le troisième ligne aile et capitaine Jac Morgan (20) ont été à la pointe du combat défensif.

« C’est impossible de plaquer autant si vous n’êtes pas en forme, et capable de vous relever et d’y retourner », a déclaré l’entraîneur adjoint Jonathan Humphreys, après le match. « Mentalement et physiquement, les joueurs ont été excellents. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Eddie Jones turns to university talent in second coming as Japan coach Eddie Jones turns to university talent in second coming as Japan coach
Search