« Ne fais pas ça » : quand SBW tente de dissuader Hooper de passer au 7

Par RugbyPass
GOLD COAST, AUSTRALIE - 29 JUIN : Michael Hooper lors de la séance d'entraînement des Wallabies australiens à Sanctuary Cove le 29 juin 2023 à Gold Coast, Australie. (Photo par Chris Hyde/Getty Images)

Avant de décider de changer de code à temps plein pour le rugby à sept australien, Michael Hooper a contacté l’ancien All Black Sonny Bill Williams pour lui demander conseil.

ADVERTISEMENT

L’ancien All Black est habitué à changer de code, puisqu’il est passé sans problème du rugby à XV au rugby à XIII avant de représenter la Nouvelle-Zélande en rugby à sept lors des Jeux olympiques de Rio en 2016.

Mais le conseil de Williams a été bref : ne fais pas ça.

« Ça ne m’a pas tellement mis en confiance », rigole Michael Hooper. « Je n’ai pas parlé à beaucoup de gars [qui sont passés du XV au rugby à sept], mais je voulais me renseigner auprès de ceux qui jouent au rugby à sept et j’ai besoin de m’appuyer sur eux. Je veux prendre leur avis parce que c’est un jeu différent. »

125 tests avec les Wallabies

Hooper est revenu en Australie prêt à relever son nouveau défi après une participation avec les Barbarians lors d’une défaite contre le Pays de Galles à Cardiff au début du mois de novembre.

Related

Après 125 tests avec les Wallabies – dont plus de la moitié en tant que capitaine – Hooper a rejoint l’équipe australienne de rugby à sept à l’âge de 32 ans et vise une place dans l’équipe pour les Jeux olympiques de Paris l’année prochaine. Le demi de mêlée français Antoine Dupont, meilleur joueur du monde en 2021 et meilleur joueur français en 2023, devrait jouer pour le pays hôte lors des Jeux, ce qui confère encore plus de prestige au tournoi.

La liste des joueurs qui ont réussi à passer du XV au VII est longue, mais la plupart d’entre eux étaient des joueurs des lignes arrière – comme le centre des Wallabies Samu Kerevi, qui a défendu les couleurs de l’Australie lors des Jeux olympiques de Tokyo 2021.

Un sacré défi pour un avant

Compte tenu des énormes exigences sur le plan cardiovasculaire de ce sport, peu d’avants ont été en mesure de s’adapter au Sevens. De plus, Hooper, troisième-ligne aile à XV, n’a disputé qu’un seul tournoi de rugby à sept dans sa carrière, alors qu’il était adolescent avec les Manly Marlins.

Related

Des clubs étrangers s’intéressaient à Hooper, alors pourquoi a-t-il choisi d’entrer dans le monde du rugby à sept ?

« Tout au long de l’année, j’ai reçu des offres pour aller ailleurs, mais rien ne m’a vraiment fait tiquer », explique Hooper. « Je me suis alors dit que j’avais l’occasion de pratiquer un rugby différent et de participer aux Jeux olympiques. »

ADVERTISEMENT

Hooper s’est donné six mois pour se mettre à niveau et se conditionner pour le rugby à sept et espère faire ses débuts avec l’Australie lors de la troisième manche des World Sevens Series à Perth en janvier.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Leinster have made their big call, but something still needs to change Leinster have made their big call, but something still needs to change
Search