Les joueurs aussi pourraient porter des micros

Par Willy Billiard
NORTHAMPTON, ENGLAND - NOVEMBER 24: George Furbank of Northampton Saints kicks a conversion during the Gallagher Premiership Rugby match between Northampton Saints and Harlequins at the cinch Stadium at Franklin's Gardens on November 24, 2023 in Northampton, England. (Photo by David Rogers/Getty Images)

Le Gallagher Premiership et son principal diffuseur TNT Sports espèrent obtenir un contenu exclusif et original à partir de micros posés sur les joueurs dans le cadre de la couverture des matchs en 2024, afin de rapprocher les téléspectateurs de l’action, indique le Daily Mail.

ADVERTISEMENT

C’est une pratique qui a lieu dans certains sports, comme le cricket par exemple. Mais pour l’heure, sur un terrain de rugby, pas facile d’équiper un joueur au vu du jeu pratiqué. Seul l’arbitre est branché.

Sur certains grands évènements comme la Coupe du Monde de Rugby, il est d’ailleurs possible de se connecter à la piste audio de l’arbitre de champ afin de suivre en direct ce qui se raconte sur le terrain alors que l’on se trouve en tribune ou devant son écran. Déjà en 2003 en Australie cette pratique était testée.

Un échange pendant l’échauffement

Mais pour le diffuseur du championnat anglais, l’étendre aux joueurs permettrait de rapprocher les téléspectateurs du spectacle.

Il y a quelques semaines, le 24 novembre, TNT Sports diffusait d’ailleurs une séquence pour le moins originale lors de l’échauffement de Northampton qui s’apprêtait à accueillir les Harlequins.

Juste avant le coup d’envoi, l’arrière George Furbank avait été équipé d’un micro et d’une oreillette et échangeait tranquillement avec les commentateurs sur sa routine d’échauffement et la préparation de son équipe pour ce match, alors qu’il tapait le ballon.

La qualité de l’échange avait été telle que le contenu avait beaucoup plu aux fans et avait été massivement partagé sur les réseaux sociaux. De cette innovation, TNT Sports veut généraliser à d’autres rencontres.

Il faut demander l’autorisation à World Rugby

Une demande d’homologation a été transmise à la fois à la RFU et à World Rugby et, selon MailSport, il ne s’agirait que d’une formalité.

« Cet équipement ne doit pas distraire le joueur qui le porte, ni interférer avec sa performance de quelque manière que ce soit », prend soin de préciser le Daily Mail. « World Rugby a déjà autorisé l’utilisation de microphones pour les joueurs dans le Super Rugby de l’hémisphère sud. TNT et le Premiership souhaitent continuer à explorer de nouvelles voies. »

ADVERTISEMENT

Ainsi, il serait possible de recueillir les impressions des joueurs encore sur le terrain dès qu’une pénalité a été tapée ou qu’un joueur est remplacé par exemple.

« Un bon exemple de ce dernier cas est celui du pilier anglais Joe Marler qui s’est entretenu avec TNT après avoir été remplacé lors du match opposant son équipe des Harlequins à Sale », rapporte le Daily Mail.

« Marler a donné un point de vue fascinant sur ce que cela avait été pour lui de jouer en mêlée contre le jeune et prometteur pilier des Sharks et de l’Angleterre des moins de 20 ans, Asher Opoku-Fordjour. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

J
Jon 1 days ago
Why Sam Cane's path to retirement is perfect for him and the All Blacks

> It would be best described as an elegant solution to what was potentially going to be a significant problem for new All Blacks coach Scott Robertson. It is a problem the mad population of New Zealand will have to cope with more and more as All Blacks are able to continue their careers in NZ post RWCs. It will not be a problem for coaches, who are always going to start a campaign with the captain for the next WC in mind. > Cane, despite his warrior spirit, his undoubted commitment to every team he played for and unforgettable heroics against Ireland in last year’s World Cup quarter-final, was never unanimously admired or respected within New Zealand while he was in the role. Neither was McCaw, he was considered far too passive a captain and then out of form until his last world cup where everyone opinions changed, just like they would have if Cane had won the WC. > It was never easy to see where Cane, or even if, he would fit into Robertson’s squad given the new coach will want to be building a new-look team with 2027 in mind. > Cane will win his selections on merit and come the end of the year, he’ll sign off, he hopes, with 100 caps and maybe even, at last, universal public appreciation for what was a special career. No, he won’t. Those returning from Japan have already earned the right to retain their jersey, it’s in their contract. Cane would have been playing against England if he was ready, and found it very hard to keep his place. Perform, and they keep it however. Very easy to see where Cane could have fit, very hard to see how he could have accomplished it choosing this year as his sabbatical instead of 2025, and that’s how it played out (though I assume we now know what when NZR said they were allowing him to move his sabbatical forward and return to NZ next year, they had actually agreed to simply select him for the All Blacks from overseas, without any chance he was going to play in NZ again). With a mammoth season of 15 All Black games they might as well get some value out of his years contract, though even with him being of equal character to Richie, I don’t think they should guarantee him his 100 caps. That’s not what the All Blacks should be about. He absolutely has to play winning football.

5 Go to comments
FEATURE
FEATURE Who will play No 10 for the Springboks against Wales? Who will play No 10 for the Springboks against Wales?
Search