Les All Blacks de retour aux Etats-Unis en 2024

Par Willy Billiard
Calendrier 2024 des All Blacks

Le calendrier complet des All Blacks en 2024 a été dévoilé et le moins que l’on puisse dire c’est qu’une fenêtre intense s’ouvrira le 6 juillet pour se refermer le 23 novembre.

ADVERTISEMENT

Les All Blacks vont passer un temps infini en avion pour jouer : trois tests en juillet (en Nouvelle-Zélande et aux Etats-Unis), trois tests en août (en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud), trois tests en septembre (en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande), un en octobre (au Japon), puis quatre en novembre (en Europe).

Premier défi contre l’Angleterre

Le premier défi du nouveau sélectionneur Scott Robertson sera deux tests contre l’Angleterre à domicile en juillet à Dunedin et Auckland, avant un déplacement aux États-Unis pour affronter les Fidji.

Les All Blacks doivent gagner les deux rencontres à domicile contre l’équipe de Steve Borthwick. Il n’y a pas de si, de mais ou de peut-être, la défaite n’est pas envisageable.

S’il n’y avait pas eu la fameuse remontée des Springboks en demi-finale de la Coupe du monde de l’année dernière, l’Angleterre aurait joué contre les All Blacks lors de la grande finale. Ce sont deux très bonnes équipes – l’Angleterre pourrait d’ailleurs très bien remporter le Tournoi des Six Nations – mais la victoire à domicile est indispensable.

Depuis le début du nouveau cycle de la Coupe du monde en 2020, les All Blacks n’ont pas remporté quatre tests en Nouvelle-Zélande. Ils n’en ont joué que 15, perdant plus d’un quart d’entre eux (26,67%). Cela a commencé par un match nul choquant contre les Wallabies à Wellington, puis deux défaites contre l’Irlande et une surprise contre l’Argentine à Christchurch.

Pour que les All Blacks retrouvent leur place de numéro un mondial, il faut que cela change.

Retour aux States

San Diego accueillera ensuite le choc historique face aux Fidji le 20 juillet après la tournée de l’Angleterre, le premier aux États-Unis depuis que les All Blacks ont joué à Washington en 2021.

« Les Fidjiens voyagent beaucoup et ils viendront de partout », a déclaré le sélectionneur Robertson dans un communiqué. « Je sais que de nombreux Kiwis feront également le déplacement. »

ADVERTISEMENT

Les Fidji n’ont jamais battu les All Blacks en sept confrontations et Robertson ne peut pas se permettre que cela change. En revanche, si les chouchous de la Coupe du Monde de Rugby prenaient le dessus sur leurs adversaires, ce serait un exploit qui résonnerait à jamais dans l’histoire du rugby.

Mais il y a un bémol à tout cela : la grande scène qu’est l’Amérique. Un test sur terrain neutre aux États-Unis peut perturber les All Blacks – n’oublions pas ce qui s’est passé en 2016 contre l’Irlande à Chicago.

Rebattre les cartes du Rugby Championship

Le coup d’envoi du Rugby Championship sera donné le 10 août pour deux tests à domicile contre l’Argentine, qui se dérouleront à Wellington et à Auckland, avant un voyage en Afrique du Sud pour deux autres tests contre les Springboks.

Les All Blacks se rendront ensuite à Sydney pour le premier match de la Bledisloe Cup, tandis que Wellington accueillera le second une semaine plus tard.

Après le départ d’Eddie Jones et la déception de l’élimination en phase de poule de la Coupe du Monde de Rugby l’an dernier, Rugby Australia a engagé Joe Schmidt comme nouveau sélectionneur des Wallabies, ce qui constitue un coup majeur pour le rugby australien.

ADVERTISEMENT

Schmidt va transformer les Wallabies comme ses prédécesseurs Dave Rennie et Eddie Jones n’ont pas pu le faire. Cette équipe des Wallabies pourrait même se battre pour le titre de champion du Rugby Championship.

Les Wallabies voudront prendre le dessus sur les All Blacks à Sydney, mettant ainsi fin à la série de quatre matchs gagnés par la Nouvelle-Zélande dans la ville portuaire. Mais les All Blacks ont toujours dominé la région de Trans-Tasman, et les supporters voudront que cela continue.

Objectif : redevenir numéro 1 mondial

Les All Blacks conserveront probablement la Bledisloe Cup et, si le reste se déroule comme prévu, ils auront remporté sept tests sur neuf à la fin du mois de septembre.

La tournée de fin d’année inclut le Japon, l’Irlande, la France, l’Angleterre et l’Italie.

Nombreux sont ceux qui considèrent le Japon et l’Angleterre comme des outsiders lors des deux premiers tests du voyage des All Blacks dans l’hémisphère Nord, mais l’Irlande et la France à domicile (lieux à confirmer) seront elles aussi des favorites incontestables.

Les All Blacks n’ont jamais perdu contre l’Italie et cela ne devrait pas changer en 2024.

À la fin de l’année 2024, les All Blacks devraient avoir remporté au moins 10 tests sur les 14 joués. Ce minimum est l’objectif à atteindre. C’est ce que les supporters devraient attendre.

L’entraîneur Scott Robertson, sept fois champion du Super Rugby, est considéré comme l’homme qui peut ramener les All Blacks là où ils doivent être : au sommet.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Freddie Steward: 'I wouldn’t say I've had it easy' Freddie Steward: 'I wouldn’t say I've had it easy'
Search