L'Argentine annonce une équipe comptant plus de 1 000 sélections pour la Coupe du Monde de Rugby

Par Frankie Deges
Juan Imhoff gets a dose of the feels (Photo by Cameron Spencer/Getty Images)

L’Argentine convoque 33 joueurs pour la Coupe du Monde de Rugby totalisant 1 433 sélections. Le « groupe bien équilibré des Pumas » réserve quelques surprises, mais pas de véritable coup de théâtre.

ADVERTISEMENT

Face aux médias, en costume bleu et chemise blanche sans cravate, assis seul, et usant de son espagnol qui ne cesse de s’améliorer, Michael Cheika a désigné les 33 joueurs qui, il l’espère, l’emmèneront vers une deuxième finale de Coupe du Monde, et, pourquoi pas, au-delà.

« C’est un jour très important pour 33 Argentins », a-t-il déclaré d’emblée au siège de l’équipe, dans le nord-est de Buenos Aires.

« C’est le jour le plus difficile dans la vie d’un entraîneur, mais aussi l’un des plus agréables. »

L’annonce s’est faite dans la discrétion, avec seulement l’entraîneur face aux médias. Rien de tape-à-l’œil, pas de feux d’artifice, pas de joueurs, une annonce simple et professionnelle. En faisant défiler la liste, des noms attirent immédiatement l’attention.

L’ailier Juan Imhoff se voit offrir une seconde chance à 35 ans, après avoir manqué la précédente Coupe du Monde de Rugby. Même chose pour l’ailier/arrière des Highlanders Martín Bogado, dont la première sélection le samedi précédent n’a pas convaincu ; mais il est tenu en haute estime et bénéficie de la confiance du staff.

Moins surprenante a été la confirmation de la participation de Nicolás Sánchez à sa quatrième Coupe du Monde de Rugby, devant le prometteur Tomás Albornoz, qui n’a pas eu suffisamment de temps de jeu pour prouver sa valeur. Son heure viendra lors du prochain cycle de la Coupe du Monde de Rugby.

ADVERTISEMENT

Pedro Rubiolo, 20 ans, a 18 ans de moins que le premier Argentin à avoir passé les 100 sélections, Agustín Creevy, dont les dix minutes contre les Springboks samedi dernier lui ont permis de franchir ce cap. Rubiolo, qui peut jouer en tant que troisième-ligne ou deuxième-ligne, était remplaçant.

Le pilier Frankie Gómez Kodela, qui fera ses débuts en Coupe du Monde de Rugby, est également âgé de 38 ans. Deux médaillés de bronze olympiques – le demi de mêlée Lautaro Bazán Vélez et l’ailier Rodrigo Isgro – tenteront d’être aussi victorieux dans le XV. Isgro a été préféré à des joueurs plus expérimentés tels que Santiago Cordero, qui a remporté sa 50e cape contre les Springboks, et Bautista Delguy, un vétéran de Japon 2019.

Plus solide et menaçant sur les ballons hauts, « Isgro a relevé le défi de passer du rugby à sept au rugby à quinze ; lors de son premier test, il a été très sollicité, n’a pas eu peur et a manié le ballon à plusieurs reprises. Cela en dit long ». Samedi, il a marqué un essai contre le Chili pour Argentina XV.

« C’est un bon joueur, il comprend sa position et il a un énorme potentiel qui peut se développer en peu de temps. Nous avons un mois pour travailler avec lui, comme avec Bogado. »

ADVERTISEMENT

Michael Cheika a indiqué qu’il avait parlé avec quatre joueurs pour les informer qu’ils ne seraient pas sélectionnés, la conversation la plus difficile et la plus longue étant celle avec Matías Orlando, international depuis 2012, qui a perdu sa place face à Lucio Cinti, 22 ans, qui a disputé chaque minute des quatre tests de 2023 au poste de premier puis de deuxième centre.

« L’effectif élargi de 33 joueurs m’a permis de choisir trois talonneurs et trois demis de mêlée. En ce qui concerne les arrières, il y avait deux demis d’ouverture, quatre centres et deux arrières, mais beaucoup de joueurs peuvent jouer à différents postes », a-t-il expliqué.

« Dans le rugby moderne, le jeu de dégagement est important », a-t-il également souligné pour expliquer sa prise de décision.

Au moment de choisir les deux numéros 10, Santiago Carreras a été le premier choix de Cheika et « Nico (Sánchez) a l’expérience de trois Coupes du Monde de Rugby ».

Il a signé pour suivre Lionel Messi et emmener son numéro 10 à Miami – pour jouer dans la MLR avec les Miami Sharks – et ce sera son dernier contrat.

Avec déjà 97 sélections, cette longue campagne des Pumas lui permettra probablement de jouer son 100e test en France. Le demi de mêlée Tomás Cubelli, qui n’a pas joué cette année et n’est pas encore a pic de sa forme, sera lui aussi en partance pour Miami.

« Nous aurons un effectif complet pour jouer contre l’Espagne lors de notre dernier match de préparation, à Madrid », confirme Cheika. Le seul joueur qui pourrait avoir besoin d’un peu plus de temps de jeu est Matías Alemanno, qui s’est lourdement blessé au genou contre l’Australie à Sydney.

Marcos Kremer, qui n’a pas joué depuis la fin de sa saison européenne, où il a été suspendu pour avoir déblayé illégalement une mêlée, sera de retour. Guido Petti, qui a disputé samedi ses premières 50 minutes de rugby en 2023, a également manqué à l’appel et a montré l’immense talent qui le mènera à sa troisième Coupe du Monde de Rugby.

Creevy et Sánchez participeront à leur quatrième tournoi, tandis que dix joueurs viennent pour leur troisième, dont le capitaine Julián Montoya. Six autres participeront à leur deuxième Coupe du Monde de Rugby.

« Nous avons un groupe bien équilibré en termes d’expérience, avec une moyenne d’âge de 28 ans et un certain nombre de joueurs qui peuvent jouer à deux ou trois postes.

« Notre objectif est d’arriver au sommet. Nous ne voulons pas finir quatrièmes, nous voulons jouer la finale le 28 octobre », a affirmé l’entraîneur.

« J’ai le souvenir d’avoir joué la finale avec l’Australie en 2015 et nous avons la volonté d’aller encore plus loin. Nous avons confiance dans le travail que nous avons accompli. »

En disant cela, la défaite contre les Springboks deux jours plus tôt a été difficile pour l’équipe.

« Nous travaillons très dur, très minutieusement et nous devons être très clairs sur ce que nous voulons faire. C’est sur les détails et sur le terrain qu’il faut travailler, sans avoir besoin de réfléchir à ce qu’il faut faire, mais seulement de l’exécuter.

« Nous ne sommes pas le numéro un mondial, nous devons donc faire preuve d’humilité. Nous poursuivrons notre objectif et le défi est de le transformer en réalité, en prenant confiance dans le travail que nous faisons pour relever le défi. »

L’Angleterre, dont la sélection pour la Coupe du Monde de Rugby a également été dévoilée lundi 7 août, est le premier adversaire. Le match à Marseille, samedi 9 septembre, sera un événement considérable pour deux équipes qui se sont déjà rencontrées trois fois en Coupe du Monde de Rugby, mais surtout qui ont eu l’Argentine pour vainqueur lors de leur affrontement à Twickenham l’an dernier.

« Nous ne pensons pas au-delà de l’Angleterre. Nous voulons que l’attention soit portée sur ce match.

« Même si notre analyste a travaillé sur chacun des adversaires, nous devons penser au premier match, puis au suivant, et encore au suivant. »

SÉLECTION DE L’ARGENTINE POUR LA COUPE DU MONDE DE RUGBY

Avants (18)

  • Nahuel Tetaz Chaparro **
  • Francisco Gómez
  • Kodela Joel Sclavi
  • Thomas Gallo
  • Eduardo Bello
  • Julián Montoya (capitaine) **
  • Agustín Creevy *
  • Ignacio Ruiz
  • Matías Alemanno **
  • Tomás Lavanini **
  • Guido Petti **
  • Facundo Isa*
  • Pablo Matera **
  • Juan Martín González
  • Santiago Grondona
  • Marcos Kremer *
  • Rodrigo Bruni *
  • Pedro Rubiolo

Arrières (15)

  • Gonzalo Bertranou *
  • Tomás Cubelli **
  • Lautaro Bazán
  • Vélez Santiago Carreras *
  • Nicolás Sánchez *
  • Santiago Chocobares
  • Lucio Cinti
  • Jerónimo de la Fuente **
  • Matías Moroni **
  • Emiliano Boffelli *
  • Mateo Carreras
  • Rodrigo Isgró
  • Juan Cruz Mallía *
  • Martín Bogado
  • Juan Imhoff **
ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Leinster 'sitting on a sharp stick' for running of the Bulls Leinster 'sitting on a sharp stick' for running of the Bulls
Search