L’altruiste Siya Kolisi confie ses projets pour l’après

Par Josh Raisey
SIYA IS HOME

À 32 ans, les supporters sud-africains espèrent que Siya Kolisi aura encore de nombreuses années à offrir au maillot des Springboks – peut-être même une nouvelle Coupe du Monde de Rugby en 2027. En attendant, c’est aux supporters du Racing 92 qu’il donne le meilleur de lui-même.

ADVERTISEMENT

Et en même temps, Siya a déjà un œil sur ce qui l’attend une fois qu’il aura raccroché les crampons.

Mais sa volonté de réussir et d’atteindre l’excellence ne s’arrêtera manifestement pas avec la fin de sa carrière de rugbyman, comme il l’a révélé récemment lors de l’émission The Big Jim Show, en exclusivité sur RugbyPass TV.

Video Spacer

Le Sud-Africain a exposé ses projets pour l’avenir dans le podcast, où il espère changer les choses à l’intérieur et à l’extérieur du rugby.

« Je veux travailler pour ma fondation, c’est ce que je veux faire », a confié Kolisi lorsqu’on lui a demandé ce qu’il voulait faire après sa retraite. Sa fondation, qui, selon son site Internet, est « engagée pour changer les inégalités en Afrique du Sud et voir des communautés prospères », semble être sa principale priorité.

« Je veux faire des conférences, je veux parler, je veux encourager les gens, je veux parler aux entreprises.

« J’aime aussi la mode. J’ai une marque qui s’appelle Freedom of Movement, je m’y implique beaucoup. Nous allons bientôt la lancer au Royaume-Uni. »

Il veut aider le rugby féminin à se développer

« Il y a beaucoup de choses différentes que je veux faire, mais je veux vraiment avoir un impact sur la vie des gens. Je veux consacrer mon temps à faire la différence dans la vie des gens.

ADVERTISEMENT

« Je veux aider le rugby féminin. Je pense que plus d’hommes doivent supporter le rugby féminin de la même manière qu’ils nous encouragent.

« Elles jouent au même niveau que nous, travaillent plus dur que nous, doivent aller travailler tout en jouant au rugby. Je ne crois pas que ce soit normal. Je veux donc aider les femmes d’une manière ou d’une autre, peut-être en travaillant avec World Rugby pour promouvoir le rugby féminin – obtenir plus de soutien, plus de sponsors pour elles.

« Elles devraient avoir le même accès que nous. Les mêmes sponsors, les mêmes opportunités pour l’équipe féminine. Mais je pense que nous n’en faisons pas assez en tant qu’hommes. En fin de compte, si le sport féminin se développe, la communauté du rugby amateur se développe, nous avons plus de gens qui soutiennent le rugby, plus de gens qui suivent le rugby. »

Video Spacer
ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Leinster vs Bulls deserves a full house... where is it? Leinster vs Bulls deserves a full house... where is it?
Search