Ibanez devient "super manager" des XV de France

Par Willy Billiard
LILLE, FRANCE - SEPTEMBER 14: Raphael Ibanez, Coach of France, looks on in the warm up prior to the Rugby World Cup France 2023 match between France and Uruguay at Stade Pierre Mauroy on September 14, 2023 in Lille, France. (Photo by Warren Little/Getty Images)

Nouveau changement dans le staff des Bleus pour la nouvelle saison qui débutera à Marseille vendredi 2 février avec le premier match du Tournoi des Six Nations contre l’Irlande.

ADVERTISEMENT

Raphaël Ibanez, manager du XV de France depuis 2019, devrait occuper un autre poste à la fédération à cette date. Alors que son contrat avait été renouvelé en janvier 2023 pour cinq ans, ses champs d’action pourraient être redéfinis.

Dans son édition du 20 novembre, le journal Midi Olympique pressentait que l’ancien talonneur aux 98 sélections (1996-2007) pourrait voir les contours de son poste redessinés au sein de la fédération pour que son expérience puisse bénéficier aux autres équipes de France, féminines et moins de 20 ans notamment. Il pourrait alors devenir un « super manager » des XV de France.

Très présent auprès des partenaires et de différents interlocuteurs pendant la Coupe du Monde notamment, Ibanez pourrait voir ses nouvelles missions comporter un volet de représentation et d’intervention sur les secteurs du marketing et des partenariats.

La FFR officialise

A la mi-journée, la Fédération Française de Rugby a publié un communiqué, confirmant les informations de presse qui avaient fuité plus tôt.

Il est notamment précisé que « Raphaël Ibañez continuera d’assumer son rôle avec le XV de France tout en réintégrant pleinement ses missions transversales, notamment :

  • Accompagner le développement et la coordination entre toutes les équipes de France
  • Le renforcement des collaborations avec les clubs professionnels et les acteurs institutionnels en lien avec le XV de France
  • La participation active dans les commissions haute performance et les rassemblements des équipes de France

« En outre, il est envisagé d’étendre son action dans les domaines suivants :

  • La contribution à l’optimisation des relations entre le service partenariat de la FFR et les équipes de France, afin de valoriser les engagements contractuels
  • L’assistance aux commissions haute performance et la participation aux rassemblements de la filière haut-niveau dans son ensemble
  • La représentation de la haute performance dans les instances nationales et internationales, soulignant l’importance de son expertise à l’échelle mondiale.

« Cette évolution stratégique dans les fonctions de Raphaël Ibañez s’inscrit dans notre engagement à maximiser la synergie et les performances au sein de la FFR. Son expertise multidimensionnelle sera un atout majeur pour mener à bien ces missions élargies et contribuer de manière significative à l’avancement du rugby français. »

Une brouille avec Galthié ?

Midi Olympique rapporte également dans son édition du 20 novembre que le duo formé par Galthié et Ibanez présentait des zones de désaccord depuis quelques temps. La dernière en date remonterait à la prise de parole très critique à l’encontre du sélectionneur des Bleus sur le plateau du Canal Rugby Club de Richard Dourthe, ancien international (31 sélections) et aujourd’hui consultant. Quel rapport ? Richard Dourthe n’est autre que le beau-frère de Raphaël Ibanez, le frère de Sandra, épouse d’Ibanez…

Invité à s’exprimer suite à la première prise de parole de Fabien Galthié depuis l’élimination en quart de finale lors du Mondial, Dourthe avait notamment sorti : « Je pense qu’il prend les gens pour des cons (…). Il gère sa conférence de presse, tout en communication, en restant calme. Ceux qui ne connaissent pas le rugby apprécient Fabien Galthié car il a une bonne image et sait parler. Mais il élude tous les points qui chagrinent les connaisseurs de rugby. Pourquoi nous avons perdu ? Quelle a été la gestion du groupe ? Pourquoi nous avons eu autant de blessés ? Il enfume tout le monde avec ses datas. Ce n’est pas respecter le rugby.

« C’est sûr qu’on ne peut pas enlever ses 80 % de victoire. Mais pendant quatre ans, on a tout mis en œuvre pour être champion du monde ; on lui a signé des chèques en blanc pour les ressources et le financement. À l’arrivée, nous sommes aussi bons que les Fidji et le Pays de Galles, et nous ne sommes qu’un peu moins bons que l’Écosse, le Japon et la Roumanie. »

Un staff largement renouvelé

Au lendemain de la Coupe du Monde de Rugby 2023, le staff du XV de France s’était déjà largement renouvelé autour du sélectionneur Fabien Galthié.

ADVERTISEMENT

Laurent Labit et Karim Ghezal étaient partis au Stade Français et avaient été remplacés par Patrick Arlettaz (Perpignan) et Laurent Sempéré (Paris).

De même, le préparateur physique Thibault Giroud était parti à l’UBB et avait été remplacé par Nicolas Jeanjean.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Eddie Jones turns to university talent in second coming as Japan coach Eddie Jones turns to university talent in second coming as Japan coach
Search