Select Edition

Nord Nord
Sud Sud
Mondial Mondial
Nouvelle Zélande Nouvelle Zélande
France France

France 7 masculin chute d'entrée à Dubaï

Par RugbyPass
DUBAI, UNITED ARAB EMIRATES - DECEMBER 2: Kaminieli Rasaku of Fiji tries to pass the ball after a tackle in a match against France during the HSBC SVNS rugby tournament on December 2, 2023 in Dubai, United Arab Emirates. (Photo by Martin Dokoupil/Getty Images)

Sept des huit meilleures équipes hommes de la saison dernière se sont qualifiées pour les quarts de finale à l’issue de la première journée du Emirates Dubaï 7s, première étape d’un HSBC SVNS 2024 remanié. Seule la France, qui devrait être renforcée par la superstar du XV Antoine Dupont plus tard dans les Series, manque à l’appel, tandis que les États-Unis ont été l’une des trois équipes à bénéficier de la mise en place des points bonus défensifs.

Poule A : les Blitzboks en tête

Dans la poule de la mort, un départ poussif a failli coûter cher à la Nouvelle-Zélande, championne des Series 2022-23. Le Canada, en quête de sa première victoire sur le circuit contre les All Blacks Sevens depuis six ans, a pris une avance surprenante de 21 à 12, mais a été gêné par les blessures de trois joueurs, pour finalement s’incliner 26 à 21.

ADVERTISEMENT

L’Afrique du Sud, septième au classement, stimulée par le retour de l’ailier vétéran Rosko Specman directement venu du XV, a profité des erreurs des Samoa et d’un carton jaune pour remporter son match d’ouverture 22-14.

Les Samoa se devaient donc d’obtenir un résultat face à la Nouvelle-Zélande lors de leur match suivant. Ils ont failli prendre les trois points grâce à un essai de Malakesi Masefau sur une relance rapide, qui leur a permis de mener 12-7 à la mi-temps. Mais le dernier essai en solo de Brady Rush a permis aux All Blacks de remporter deux victoires sur deux et de laisser les Samoa dans un match à la vie à la mort contre le Canada pour la dernière place en quart de finale.

Le Canada a eu des occasions, mais a perdu le ballon à plusieurs reprises dans des situations prometteuses, tandis que les Samoa ont fait preuve d’une grande efficacité, s’imposant 24-0 grâce à deux essais de Masefau et de BJ Lima.

Dans le match décisif de la poule, l’Afrique du Sud est revenue au score pour battre la Nouvelle-Zélande 21-19.

Poule B : l’Australie s’en sort

L’Irlande a surpris l’Australie 19-12 lors de la première journée du tournoi masculin. Deux essais avant la mi-temps, le premier grâce au rythme et au jeu de jambes du Joueur World Rugby à Sept de l’Année 2022, Terry Kennedy – ont donné à l’Irlande une avance à la mi-temps qu’elle n’a jamais cédée contre les champions des series 2021-22.

Après qu’un triplé du même Kennedy a permis à l’Irlande de battre l’Espagne, quatre essais de l’Argentine en autant de minutes en première période contre l’Australie ont laissé les champions en titre au bord d’une élimination en phase de poule.

Mais une victoire 25-7 contre l’Espagne a permis à l’Australie de se qualifier comme l’une des deux meilleures équipes pour la troisième place, ce qui a soulagé Nick Malouf. Le capitaine australien a déclaré : « Faire ce dont nous avions convenu pour la première fois aujourd’hui est la chose la plus agréable qui soit. Demain est un autre jour et nous allons donner le meilleur de nous-mêmes. »

ADVERTISEMENT

Les deux équipes étant déjà qualifiées, l’Argentine a pris la tête de la poule après avoir battu l’Irlande 17-7.

Poule C : les USA rebondissent et se qualifient pour les quarts de finale        

Les Fidji, qui n’ont plus remporté de tournoi sur le circuit depuis Toulouse en mai 2022, ont été malmenés par les États-Unis avant que la capitaine Joseva Talacolo (photo) ne passe la ligne pour marquer dans les dernières secondes.

Les doubles champions olympiques ont ensuite affronté la France dans l’un des chocs les plus violents de la phase de poules. Les Bleus ont ouvert le score, mais trois essais rapides des Flying Fijians a mis en évidence tous leurs attributs – redoutables feintes, fabuleux jeux de jambes et offloads précis face à un manque de vision et des espaces trop importants. Les Fidjiens se sont finalement imposés 40-5, Terio Tamani réussissant quatre transformations en plus de son triplé.

Les Etats-Unis ont mieux réagi à la défaite en battant la France 26-14 pour prendre la tête de la poule et rejoindre les Fidji – qui se sont inclinés face à la Grande-Bretagne dans le dernier match de la journée – en quarts de finale.

« Je suis satisfait », a déclaré Mike Friday, l’entraîneur des Eagles. « Nous avons laissé quatre de nos joueurs seniors à la maison pendant la pré-saison, mais les jeunes ont saisi l’occasion. Nous avons contrôlé le ballon contre une équipe très physique. »

A suivre

La récompense des Etats-Unis pour leur victoire dans la poule C est un quart de finale contre la Nouvelle-Zélande dimanche 3 novembre. L’Afrique du Sud affrontera l’Australie, l’Irlande les Fidji et Samoa-Argentine compléteront le tableau.

Les résultats de France 7 masculin

  • France 35 – 0 Grande-Bretagne
  • Fidji 40 – 5 France
  • France 14 – 26 USA
ADVERTISEMENT
ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

USER NOTICE:

As part of a series of planned improvements, we will need you to reset your RugbyPass password from 24/07/24 to continue commenting on articles.

You don’t need to change anything until that time.

Thank you,

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Tim 5 hours ago
'It’s a mental thing': Joe Schmidt on the Wallabies' flyhalf issues

Ben Donaldson had not played Super Rugby for the past eight weeks. Surely, he was playing Shute Shield for Randwick in that time to keep up the fitness…?? Eight weeks is a long break to be thrust in against a hungry skillful side like Georgia who deserve to be in the “7 Nations”. (Italy, Wales & Scotland v Georgia, can’t wait to see those ones). In the second test against Wales, Donaldson was put on for nine minutes. That was a mistake from the coaching team, who already knew he was starting the following week against Georgia. They should have put him on for 20-25 minutes, with Nick Whyte at halfback, and their combination from the Force would have flowed. Donaldsons first 20 minutes against Georgia was a shocker. However, well done to Joe Schmidt for keeping him out there because Donaldsons game improved as the rust came off, he was hammered a few times and handled it and he came into his groove. He made mistakes which they will all learn from. Ben Donaldson is a naturally talented rugby player who the Wallabies have to stick with at no.10. “Over the black Dot-aldson” is a good nick name for him with his awesome goal kicking style. It looks as though, off the boot, it’s going to hit the post. Then it just curves in beautifully every time, once he is in the groove. Donaldsons play this season for the Force, with Kurtley and co., was amazing to watch. Kurtley making one of the best comebacks in history. Donaldson has to be played consistently with Flash Gordon, Big LEN, McReight, Tupou, Kellaway. Oh, that’s right, there is Bell, Kerevi, Petaia (This list does go on a bit). Donaldson will be slotting these weapons into gaps, and into the clear, before we know it… One more thing which I will just assume is happening, just include JOC in the Wallabies squad. He is a rugby genius. His skills, wisdom and experience would be infectious around the Wallabies relatively inexperienced backline. JOC has mastered the art of all the positions long ago. JOC is so skilled and match fit atm taking THE REDS, at no.10, within a point of beating Wales. He can come off the bench and slot into the backline for the Wallabies at 10, 12, 13 or 15 at any stage of a test match. Ummm yeah, not bad… I am assuming that BIG JOE, Laurie “Gandalf” Fischer, Mike “The scrum Doctor” Cron and the team obviously already know all this. I am just a passionate rugby union supporter, and I am very happy that these guys are in charge of the coaching duties, what a coaching team the Wallabies have been blessed with. (Good luck with selecting the match day 23 when Will Skelton, who was playing amazing rugby for La Rochelle, and the boys return from Europe/Japan, Samu Kerevi…???) Now just imagine having Bernie Larkham, Toutai Kefu, Nathan Grey and John “Nobody” Eales as your coaching apprentices… GO AUSTRALIAN RUGBY… Doing a great job Phil Waugh, Joe Roff, Dan Herbert and the team. An amazing three years ahead. GO THE WALLABIES… GO THE WALLAROOS… GO THE 7’s in Paris…

2 Go to comments
FEATURE
FEATURE Eric Rush: France have ‘perfect’ Olympic sevens recipe Eric Rush: France have ‘perfect’ Olympic sevens recipe
Search