Ce qu'il faut savoir sur le match France v Namibie

Par Kim Ekin
LILLE, FRANCE - 14 SEPTEMBRE : Maxime Lucu (France) interagit avec les fans à l'entrée du tunnel pendant le match de la Coupe Monde du Rugby 2023 entre la France et l'Uruguay au Stade Pierre Mauroy le 14 septembre 2023 à Lille, France. (Photo par David Ramos - World Rugby/World Rugby via Getty Images)

Le sélectionneur de l’équipe de France Fabien Galthié ne prend aucun risque pour ce match. Il a apporté 12 changements à l’équipe qui a difficilement battu la valeureuse formation uruguayenne jeudi dernier.

ADVERTISEMENT

C’est un groupe très talentueux de 23 joueurs où l’on note les retours de Cyril Baille et Jonathan Danty, qui sont impatients de revenir après leurs blessures ; ainsi que celui d’Antoine Dupont, qui n’a pas encore connu la défaite depuis qu’il est capitaine. Seuls Cameron Woki, Louis Bielle-Biarrey, et Anthony Jelonch conservent leur place de titulaire après le match de Lille. Ce dernier aurait occupé le poste de troisième ligne aile sans la légère blessure de Grégory Alldritt.

Les Welwitschias, ont encaissé 123 points et 18 essais lors des deux premiers matchs de cette Coupe du Monde de Rugby 2023. Ils n’ont inscrit qu’un essai et un total de 11 points.

HISTORIQUE

L’actuel manager de l’équipe de France, Raphaël Ibañez, va conserver un record improbable au moment du coup d’envoi à Marseille.

Il était capitaine en 1999 lorsque la France a affronté la Namibie pour la première fois, et se trouvait sur le banc lors de leur deuxième confrontation, huit ans plus tard, à Toulouse lorsque Vincent Clerc a inscrit un triplé lors de la victoire 87-10.

S’il ne sera pas directement sur le terrain pour le prochain match, il poursuit sa série de participation à tous les matchs entre ces deux équipes depuis 24 ans.

MATCH MARQUANT

Au-delà de la participation d’Ibañez lors du match de 1999, l’actuel manager de Toulouse Ugo Mola avait inscrit un triplé lors de ce match, où il occupait le poste d’arrière. L’ancien sélectionneur de l’équipe de France Marc Lièvremont était titulaire en troisième ligne et le père de Romain Ntamack, Émile, occupait quant à lui le poste d’ailier.

POINT-CLÉ

Le groupe des Bleus pour ce match. La rotation des équipes est le maître mot de la compétition. Mais Galthié et la France espéraient une victoire aboutie, avec bonus offensif à la clé, face à l’Uruguay à Lille. La prestation n’a pas été convaincante et le bonus offensif n’a pas été décroché.

Bien que la France ait toujours son destin entre ses mains pour la suite de son aventure dans cette Coupe du Monde de Rugby 2023, cela signifie qu’il n’y a plus de droit à l’erreur lors des deux derniers matchs face la Namibie ce jeudi et face à l’Italie, le 6 octobre à Lyon.

Autant d’éléments qui expliquent la composition alignée par Fabien Galthié. L’équipe de France a besoin de points et va disposer d’une longue période de repos avant son prochain match.

LE DUEL

Gaël Fickou face à Johan Deysel.  À Marseille, le centre du terrain sera le théâtre d’une bataille entre deux trois-quarts centres expérimentés qui ne reculent pas.

LA STAT INCROYABLE

En s’inclinant 58-14 face à la Nouvelle-Zélande lors de son match d’ouverture de la RWC 2015, la Namibie, toujours à la recherche de sa première victoire dans la compétition après 24 matches à ce jour, a atteint le record peu enviable de 1000 points encaissés en Coupe du Monde de Rugby. Seules quatre autres équipes partagent ce point commun : les États-Unis, le Canada, la Roumanie et le Japon.

L’ARBITRE

Matthew Carley (Angleterre). C’est son deuxième match lors de cette compétition après avoir été réserviste au Japon il y a quatre ans. La première confrontation qu’il a arbitrée a été le match haletant entre les Fidji et le pays de Galles à Bordeaux, lors du premier week-end de la compétition.

LES ÉQUIPES

FRANCE Thomas Ramos ; Damian Penaud, Gaël Fickou, Jonathan Danty, Louis Bielle-Biarrey ; Matthieu Jalibert, Antoine Dupont (capitaine) ; Cyril Baille, Peato Mauvaka, Uini Atonio ; Cameron Woki, Thibaud Flament ; François Cros, Charles Ollivon, Anthony Jelonch

ADVERTISEMENT

Remplaçants : Pierre Bourgarit, Reda Wardi, Dorian Aldegheri, Romain Taofifenua, Paul Boudehent, Baptiste Couilloud, Yoram Moefana, Melvyn Jaminet

NAMIBIE Andre van der Bergh ; Gerswin Mouton, Johan Deysel (capitaine), Danco Burger, JC Greyling ; Cliven Loubser, Jacques Theron ; Desiderius Sethie, Louis van der Westhuizen, Johan Coetzee ; Mahepisa Tjeriko, Adriaan Ludick ; Max Katjijeko, Johan Retief, Prince Gaoseb

Remplaçants : Obert Nortje, Jason Benade, Haitembu Shifuka, PJ Van Lill, Richard Hardwick, Oela Blaauw, Alcino Izaacs, Divan Rossouw

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Wales ‘must end barren run soon or losing could become ingrained’ Wales ‘must end barren run soon or losing could become ingrained’
Search