Ce qu'il faut savoir sur le match Australie v Fidji

Par Kim Ekin
SAINT-ETIENNE, FRANCE - SEPTEMBER 14: Will Skelton and the team huddle during a Wallabies training session ahead of the Rugby World Cup France 2023, at Stade Roger Baudras on September 14, 2023 in Saint-Etienne, France. (Photo by Chris Hyde/Getty Images)

Il s’agit d’un match important pour les deux équipes, pour des raisons différentes : après cinq défaites consécutives en amont de la Coupe du Monde de Rugby, l’Australie d’Eddie Jones, frappée par les blessures, voudra confirmer sa belle victoire obtenue face à la Géorgie lors du premier match.

ADVERTISEMENT
Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
Australia
15 - 22
Temps complet
Fiji
Toutes les stats et les données

De leur côté, les « Flying Fijians » de Simon Raiwalui ont livré une prestation remarquable contre le pays de Galles à Bordeaux dimanche dernier, malgré la courte défaite 32-26 dans un match qui aurait pu facilement basculer dans l’autre sens. C’était sans aucun doute LE match du premier bloc et les Fidji auront à cœur de l’emporter, alors qu’ils cherchent à obtenir leur première victoire contre les Wallabies depuis juin 1954.

Cette affiche a tout pour nous offrir un nouveau thriller.

HISTORIQUE

Les deux équipes se rencontrent pour la quatrième fois lors des cinq dernières Coupes du Monde de Rugby. En 2007, à Montpellier, l’Australie s’est imposée 55 à 12 ; en 2015, dans le sud-ouest de l’Irlande, elle a gagné 28 à 13. Et il y a quatre ans, à Sapporo, les Wallabies se sont imposés 39-21. Ils ont également remporté un match de qualification pour la Coupe du monde de 1999 à Sydney, sur le score de 66 à 20.

L’heure des Fidji est peut-être venue…

MATCH MARQUANT

Lors de la Coupe du Monde de Rugby 2015, ces deux équipes se sont affrontées dans la poule A aux côtés de l’Angleterre, du pays de Galles et de l’Uruguay. Il s’agissait de la « poule de la mort » pour ce tournoi, avec quatre des dix meilleures équipes au classement World Rugby de l’époque.

Le sélectionneur australien de l’époque, Michael Cheika, était donc, à juste titre, ravi que son équipe l’emporte 28-13 – David Pocock marquant deux fois, Sekope Kepu ajoutant un troisième essai et Bernard Foley réussissant cinq coups de pied sur six – pour lancer une phase de poule que les Wallabies allaient finir invaincus, avant de se hisser en finale.

POINT-CLÉ

Intéressons-nous à la première ligne australienne. Les réserves des Wallabies semblent assez faibles pour une série de quatre semaines de matchs de poule, avec les piliers droits Taniela Tupou et Allan Alaalatoa également absents.

ADVERTISEMENT

Bonne nouvelle, James Slipper est remis de la blessure qui l’avait empêché de participer au match d’ouverture contre la Géorgie et au dernier match de préparation contre la France. Habituel pilier gauche, il évoluera ce coup-ci à droite de la première ligne. À noter le talonneur des Melbourne Rebels, Jordan Uelese, est également de retour de blessure et prendra place sur le banc.

Il y a également des inquiétudes en deuxième ligne. Le capitaine australien Will Skelton a été titularisé, bien qu’il se soit blessé au mollet à l’entraînement.

LE DUEL

James Slipper face à Eroni Mawi. Revenons aux problèmes de la première ligne australienne… Slipper est un joueur très expérimenté, puisqu’il compte 131 tests à son actif, dont 75 titularisations.

Mais il s’agira seulement de son troisième match en tant que pilier droit. Il avait évolué à ce poste en 2012 contre les All Blacks à Brisbane, et en 2021 contre l’Angleterre à Twickenham.

ADVERTISEMENT

Slipper va donner le meilleur de lui-même pour son entraîneur et son équipe, mais son vis-à-vis fidjien Eroni Mawi pourrait lui poser quelques problèmes dans un rôle moins familier.

LA STAT INCROYABLE

Tout le monde le sait, l’Australie a remporté la Coupe du Monde de Rugby en 1999, devenant ainsi le premier pays à soulever deux fois la Trophée Webb Ellis. Mais saviez-vous qu’elle n’avait encaissé qu’un seul essai pendant tout la compétition ? Le centre américain Juan Grobler, né au Zimbabwe, avait été le seul joueur à trouver une faille dans la ligne défensive australienne, à la 36e minute du match de poule entre les deux équipes, au Thomond Park de Munster.

L’ARBITRE

Andrew Brace (Irlande). L’arbitre central du match de dimanche à Saint-Étienne a représenté la Belgique au rugby, remportant avec elle l’Emirates Cup of Nations en 2012, avant qu’une blessure ne mette fin à sa carrière de joueur et ne l’incite à prendre le sifflet.

LES ÉQUIPES

AUSTRALIE : Ben Donaldson ; Mark Nawaqanitawase, Jordan Petaia, Samu Kerevi, Marika Koroibete ; Carter Gordon, Nic White ; Angus Bell, David Porecki, James Slipper ; Nick Frost, Will Skelton (cap.) ; Tom Hooper, Fraser McReight, Rob Valetini

Remplaçants : Jordan Uelese, Blake Schoupp, Zane Nonggorr, Richard Arnold, Robert Leota, Issak Fines-Leleiwasa, Lalakai Foketi, Suli Vunivalu

FIDJI : Ilaisa Droasese ; Jiuta Wainiqolo, Waisea Nayacalevu (captain), Josua Tuisova, Semi Radradra ; Teti Tela, Simione Kuruvoli ; Eroni Mawi, Samuel Matavesi, Luke Tagi ; Isoa Nasilasila, Te Ahiwaru Cirikidaveta ; Lekima Tagitagivalu, Levani Botia, Viliame Mata

Remplacants : Tevita Ikanivere, Peni Ravai, Mesake Doge, Temo Mayanavanua, Albert Tuisue, Frank Lomani, Vilimoni Botitu, Vinaya Habosi

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE New Zealand Rugby primed for new civil war with players New Zealand Rugby primed for new civil war with players
Search