Ce qu'il faut savoir sur le match Argentine - Samoa

Par Willy Billiard
Manu Samoa perform the Manu Siva Tau. Photo by CHRISTOPHE ARCHAMBAULT/AFP via Getty Images

Au coup d’envoi de ce match de vendredi à Saint-Étienne, 13 jours se seront écoulés depuis la dernière sortie de l’Argentine, une défaite 27-10 contre l’Angleterre à Marseille.

ADVERTISEMENT

Nul doute que le sélectionneur Michael Cheika aura pris les mesures pour corriger les failles béantes affichées par son équipe : la discipline et le jeu offensif. Face aux Samoa, les Pumas n’auront pas droit à l’erreur.

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
Argentina
19 - 10
Temps complet
Samoa
Toutes les stats et les données

Cheika a effectué trois changements dans son XV de départ : Eduardo Bello titularisé en première ligne, Guido Petti en deuxième ligne et Matías Moroni au poste de centre.

De leur côté, les Samoans sont deuxièmes de la poule D après leur victoire 43-10 sur le Chili. Le sélectionneur Vaovasamanaia Seilala Mapusua n’est pas dans la même problématique que son homologue argentin puisqu’il doit essentiellement gérer la fatigue de ses joueurs, qui n’auront eu que six jours de repos après leur premier match.

Il a également procédé à trois changements dans son XV de départ. Paul Alo-Emile est titularisé en première ligne, Brian Alainu’u’ese en deuxième ligne et Ben Lam au poste d’ailier.

HISTORIQUE

Le premier match entre l’Argentine et les Samoa remonte à 1991 au pays de Galles. Les deux équipes se sont rencontrées quatre fois au total, pour trois victoires samoanes, dont la dernière en date, en décembre 2005, sur le sol argentin (28-12).

MATCH MARQUANT

Lors de la Coupe du Monde de Rugby 1999, l’Argentine s’est imposée 32-16 face aux Samoans au Stradey Park de Llanelli, là encore au pays de Galles. C’est peut-être difficile à imaginer aujourd’hui pour une équipe qui a participé à deux demi-finales et un quart de finale sur les quatre dernières Coupes du Monde, mais au moment d’affronter les Samoa en 1999, l’Argentine avait perdu neuf de ses dix premiers matchs dans la compétition.

ADVERTISEMENT

Cette nette victoire a marqué le début de l’essor des Pumas, à commencer par un quart de finale dans cette même édition.

POINT-CLÉ

Au repos lors de la deuxième journée, les Argentins ont eu le temps de ruminer leur entrée ratée face à l’Angleterre. Le match risque de se jouer sur les leçons qu’ils auront su tirer de cet échec. Malgré leur solide expérience de la Coupe du Monde, un certain nombre de joueurs sont passés à côté de leur match, bien aidés en ça par la performance stratosphérique de George Ford. Pour Cheika, il ne fait nul doute que les Pumas vont se reprendre et montrer un tout autre visage à Saint-Étienne. C’est une des clés de ce match.

LE DUEL

Juan Cruz Mallia face à Duncan Paia’aua. Mallia et Paia’aua sont deux des arrières les plus polyvalents du monde. L’Argentin a joué à tous les postes arrière depuis l’ouverture jusqu’à l’arrière pour le Stade Toulousain, tandis que son homologue a joué à 10, 12, 13 et 15 pour le RC Toulon.

Paia’aua est le seul joueur à avoir joué l’intégralité des cinq matchs disputés par les Samoa cette année. Il reste sur une série de trois matchs où il a inscrit un essai, après n’avoir aplati qu’une seule fois dans l’en-but adverse lors de ses quatre premières sélections.

ADVERTISEMENT

LA STAT INCROYABLE

S’il entre en jeu en cours de match, le très expérimenté talonneur Agustín Creevy rejoindra Felipe Contepomi et Juan Martin Fernandez Lobbe, qui ont tous deux disputé 17 matchs de Coupe du Monde avec les Pumas. Seul Mario Ledesma a fait mieux avec 18 sélections dans la compétition entre 1999 et 2011.

L’ARBITRE

Nic Berry (Australie). Ce sera la deuxième Coupe du Monde de Nic Berry en France. En 2007, alors qu’il était le demi de mêlée du Racing Métro, il s’était illustré dans la compétition… en tant que supporter.

LES ÉQUIPES

ARGENTINE : Juan Cruz Mallia ; Emiliano Boffelli, Matías Moroni, Santiago Chocobares, Mateo Carreras ; Santiago Carreras, Gonzalo Bertranou ; Thomas Gallo, Julian Montoya (capitaine), Eduardo Bello ; Guido Petti Pagadizabal, Matias Alemanno ; Pablo Matera, Marcos Kremer, Juan Martin Gonzalez

Remplaçants : Agustín Creevy, Mayco Vivas, Francisco Gómez Kodela, Pedro Rubiolo, Rodrigo Bruni, Tomas Cubelli, Nicolas Sanchez, Lucio Cinti

SAMOA : Duncan Paia’aua ; Nigel Ah-Wong, Ulupano Junior Seuteni, Tumua Manu, Ben Lam ; Christian Leali’ifano, Jonathan Taumateine ; James Lay, Seilala Lam, Paul Alo-Emile ; Brian Alainu’u’ese, Chris Vui (capitaine) ; Theo McFarland, Fritz Lee, Steven Luatua

Remplaçants : Sama Malolo, Charlie Faumuina, Michael Alaalatoa, Taleni Junior Agaese Seu, Sa Jordan Taufua, Melani Matavao, Alai D’Angelo Leuila, Danny Toala

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Racing owner gets personal in bizzare public criticism of Siya Kolisi Racing owner gets personal in bizzare public criticism of Siya Kolisi
Search