Voilà ce qui rend cette équipe irlandaise si difficile à briser

Par Willy Billiard
South Africa v Ireland – Rugby World Cup 2023 – Pool B – Stade de France

C’est le triple champion du monde qui affronte une équipe qui n’a jamais gagné à ce stade de la compétition, mais pour une fois, l’Irlande semble arriver à son apogée au bon moment dans cette compétition.

ADVERTISEMENT

La Nouvelle-Zélande n’a pas changé sa façon de jouer. Elle est la deuxième équipe du Top 8 à porter le plus de ballons (134,8), à parcourir le plus de mètres (752,5) et à effectuer le plus grand nombre de franchissements (16,0), et elle a battu le plus grand nombre de défenseurs en moyenne par match (39,0). Ils ont également la deuxième vitesse de sortie de ruck la plus rapide (3,43s) et le pourcentage le plus élevé de jeux à plus de 30 mètres de leur ruck précédent (14%). Ils aiment jouer vite, et ils aiment jouer en largeur.

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
Ireland
24 - 28
Temps complet
New Zealand
Toutes les stats et les données

L’Irlande n’est pas l’équipe numéro un au monde pour rien

L’Irlande n’aura pas non plus la mainmise sur les phases statiques. Les hommes d’Andy Farrell sont les deuxièmes à avoir gagné le moins de mêlées en moyenne (5,3) pour un taux de réussite de 90%, tandis que leur taux de réussite en touche de 81% – ils ont en moyenne trois touches perdues par match – ne manquera pas de faire réagir. À l’inverse, la Nouvelle-Zélande affiche le meilleur taux de réussite en touche (98 %) de toutes les équipes présentes dans les quarts, n’ayant perdu qu’une seule touche sur l’ensemble de la compétition jusqu’à présent.

Cela dit, l’Irlande n’est pas l’équipe numéro un au monde pour rien. Tout d’abord, elle joue dans les bonnes zones ; elle a le plus grand nombre d’entrées dans les 22 (15,3) de toutes les équipes, ainsi que le taux le plus élevé de possessions aboutissant dans les 22 de l’adversaire (33%). Les Irlandais ne renvoient pas souvent le ballon au pied, ce qu’ils font en moyenne 23,3 fois par match, se fiant à leur capacité à pénétrer dans la moitié de terrain adverse en faisant circuler le ballon à la main.

L’importance de la défense

Les Irlandais ont confiance en eux car ils gagnent en moyenne le plus grand nombre de récupérations par match parmi les huit premiers (5,3) et ils ont une moyenne de moins de dix pénalités par match (9,3). Une telle discipline et la capacité à récupérer le ballon dans les rares occasions où ils ne l’ont pas déjà, voilà ce qui rend cette équipe irlandaise si difficile à briser.

« On l’a déjà dit, mais je pense que cette équipe comprend l’importance de la défense pour la réussite globale de l’équipe », a indiqué Simon Easterby, l’entraîneur en charge de la défense. « Nous nous efforçons d’être disciplinés et de ne pas laisser d’espace aux adversaires.

Elimination

New Zealand
South Africa
11 - 12
Final
Argentina
New Zealand
6 - 44
SF1
England
South Africa
15 - 16
SF2
Wales
Argentina
17 - 29
QF1
Ireland
New Zealand
24 - 28
QF2
England
Fiji
30 - 24
QF3
France
South Africa
28 - 29
QF4

« On peut sentir l’excitation quand l’adversaire a le ballon. Nous avons la possibilité de stopper leur phase offensive et de leur faire perdre de l’énergie. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Racing owner gets personal in bizzare public criticism of Siya Kolisi Racing owner gets personal in bizzare public criticism of Siya Kolisi
Search