Rugby féminin : à suivre ce week-end sur RugbyPass TV

Par Martyn Thomas
RugbyPass TV est la chaîne gratuite du rugby mondial disponible sur www.rugbypass.tv

Nouvelle semaine chargée sur RugbyPass TV, avec des enjeux majeurs tels que la qualification pour la Coupe du Monde de Rugby 2025, la lutte pour la gloire du HSBC SVNS 2024, et la conclusion de la saison régulière de l’Allianz Premiership Women’s Rugby (PWR).

ADVERTISEMENT

Le Oceania Rugby Women’s Championship se poursuit mercredi 29 mai et s’achève dimanche 2 juin avec un choc attendu entre les Samoa, championnes en titre, et les Fidji pour une place pour Angleterre 2025.

Quiconque termine le tournoi dans les deux premiers se qualifiera pour le WXV 3 à Dubaï en septembre et octobre prochains, et c’est également la récompense qui attend Hongkong China et le Kazakhstan ce samedi 1er juin.

Video Spacer

Walk the Talk – Ardie Savea Trailer | RPTV

All Blacks ace Ardie Savea chatted to Jim Hamilton in Japan, reflecting on the RWC 2023 experience, life in Japan, playing for the All Blacks and what the future holds. Watch now on RugbyPass TV

WATCH NOW

Video Spacer

Walk the Talk – Ardie Savea Trailer | RPTV

All Blacks ace Ardie Savea chatted to Jim Hamilton in Japan, reflecting on the RWC 2023 experience, life in Japan, playing for the All Blacks and what the future holds. Watch now on RugbyPass TV

WATCH NOW

Pendant ce temps, les Loughborough Lightning accueilleront les Saracens à Franklin’s Gardens le dimanche 2 juin, avec l’espoir de briser la domination des éternelles championnes, tandis que les filles du Nord de Londres chercheront à maintenir leur élan avant les demi-finales de la PWR.

Toutes ces rencontres, et plus encore, seront disponibles en direct et gratuitement sur RugbyPass TV.

La foudre peut-elle frapper les Sarries ?

Les Saracens continuent leur préparation pour les demi-finales de la PWR tout en contribuant à clore la saison régulière en se rendant chez les Loughborough Lightning le dimanche 2 juin.

Le face-à-face entre les Saracens et les Loughborough Lightning au Franklin’s Gardens ne laisse rien au hasard. Bien que les deux équipes sachent qu’elles finiront la journée comme elles l’ont commencée, l’enjeu est colossal.

Les Saracens ont infligé un coup psychologique majeur en remportant un match haletant contre les championnes de Gloucester-Hartpury. Portées par des joueuses telles que Zoe Harrison, Jess Breach et Marlie Packer, l’équipe des Saracens est en pleine forme, renforcée par le retour de la troisième-ligne canadienne McKinley Hunt mais aussi de Lotte Clapp, Sophie de Goede et Paige Farries.

ADVERTISEMENT

Pour les Lightning, il s’agit de terminer la saison en beauté. Avec des talents comme Emily Scarratt, Sadia Kabeya et Chloe Rollie, elles sont déterminées à briller jusqu’au bout.

Toute l’action est disponible en streaming gratuit via RugbyPass TV, sauf en cas d’accord de diffusion locale (Royaume-Uni, Irlande, Canada et États-Unis).

Dimanche 2 juin

Les Samoa et les Fidji en lice pour la Coupe du Monde de Rugby 2025

Le Japon a confirmé sa participation à la Coupe du Monde de Rugby Féminin 2025 cette semaine, rejoignant ainsi huit autres équipes engagées dans la compétition.

Le Oceania Rugby Women’s Championship 2024 se poursuit avec une intensité croissante, alors que les Fidji affrontent la Papouasie-Nouvelle-Guinée et les Samoa se mesurent aux Tonga à Brisbane.

Les Samoa, championnes en titre, n’ont pas participé au premier tour suite à l’annulation de leur match contre la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

ADVERTISEMENT

Cela signifie que leur rencontre avec les Tonga revêt une importance supplémentaire, car elles doivent gagner pour prolonger leurs espoirs de Coupe du Monde Rugby 2025 jusqu’à leur affrontement avec les Fidji dimanche.

Dans le Pacifique, l’enjeu est immense : les Fidji et les Samoa, favorites, chercheront à consolider leur place en finale, où le vainqueur décrochera un billet pour l’Angleterre en 2025.

Le Championnat féminin déterminera également les deux équipes qui participeront au WXV 3 en septembre et octobre.

Pendant ce temps, le Asia Rugby Women’s Championship 2024 se conclura avec un affrontement crucial entre Hongkong China et le Kazakhstan pour une place dans le WXV 3, promettant un spectacle palpitant alors que les deux équipes se battront pour la qualification.

Mercredi 29 mai

Samedi 1er juin

  • 11h30 BST (GMT+1) – Hongkong China v Kazakhstan, Hongkong Football Club – VOIR EN DIRECT ICI

Dimanche 2 juin

La Grande Finale du SVNS à Madrid en français

Le HSBC SVNS 2024 s’achève à Madrid ce week-end après une tournée mondiale intense et captivante. À l’Estadio Cívitas Metropolitano, l’excitation est à son comble alors que huit équipes s’affronteront pour décrocher le titre tant convoité. Pendant que les champions seront couronnés, huit autres équipes se battront pour les quatre dernières places dans les Series de l’année prochaine lors du tournoi de barrage HSBC SVNS.

La Nouvelle-Zélande arrive à Madrid en tant que favorite des Series féminines, forte de quatre victoires consécutives et déterminée à décrocher un cinquième titre qui les couronnerait championnes. Mais la compétition sera féroce, avec les États-Unis, le Canada et la Grande-Bretagne prêts à leur disputer la victoire dans la poule A.

De leur côté, l’Australie, finaliste de la saison régulière, affrontera des adversaires redoutables dans la poule B, dont la France, les Fidji et l’Irlande, dans leur quête pour une place en demi-finales de la Grande Finale.

Pendant ce temps, huit autres équipes se disputent férocement leur place dans le HSBC SVNS 2025. La Chine, vainqueur du World Rugby HSBC Sevens Challenger, affronte des adversaires redoutables dans le groupe opposé, tandis que le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Argentine et la Belgique complètent le tableau.

À la fin de la phase de poules, chaque équipe sera classée de un à huit, et les matchs de barrage détermineront les heureux élus pour les Series de l’année prochaine. L’intensité est à son comble à Madrid alors que les équipes se battent pour leur place dans l’histoire du rugby à sept.

Toute l’action de Madrid sera diffusée en direct et gratuitement au Royaume-Uni, en Irlande, en France, au Japon et aux États-Unis. Les téléspectateurs pourront choisir l’option de commentaire en français.

HSBC SVNS MAD

La Coupe du Monde de Rugby Féminin 2025 arrive en Angleterre. Inscrivez-vous ici pour être le premier à recevoir des informations sur la billetterie.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Turlough 1 hours ago
'Let them keep talking' - Mike Catt claps back over Bok remarks

“You want that – not hatred – but whatever it is that stirs it all up. It’s good.” Agree with this. If you can put a common motivating idea in all your players heads during a game it can produce a real Team perfromance. Erasmus is pretty expert at this. It is quite clear that the comments by Etzebeth, Allende and others were not coincidence and were actioned to create animoisty before the series in order to galvanise the South African mind set. While I understand it, I don’t like it. They result in unnessary vitriol between supporters and for what? I don’t think any of the SA players seriously believe any of these claims and with Ireland ignoring them Erasmus won’t get the escalation he seeks. The vitriol shown by some SA and indeed NZ supporters is extremely weird for NH supporters (OK, maybe England have felt it) but it just feels very odd over a sport. Ireland were more or less sh1t for the first 100 years of their rugby, they have improved significantly in the last 25 to be in a position around now (it may not last) to go into a match with the big guns with a real shot of winning. The reaction to this from some SH supporters has been bizarre with conspiracy theories of ‘Arrogance’ fueling abuse from supporters and even NZ players to Irish crowds during the world cup. I love International rugby and the comraderie between supporters. I genuinely dread and dislike the atmosphere around games with the southern giants. They take this very personally. NH teams: play them, try and beat them, enjoy the craic with their players and supporters and wish them well. SH teams wish them well and they call you arrogant in the press months later. Its just a matter of try and beat them and then good riddance til the next time.

3 Go to comments
TRENDING
TRENDING Frans Steyn makes waves with response to Israel Dagg comments Frans Steyn makes waves with response to Israel Dagg comments
Search