Qui sont les Bleuets qui se préparent au Six Nations 2024

Par Willy Billiard
CAPE TOWN, SOUTH AFRICA - JULY 14: Sebastien Calvet, France U20 head coach during the World Rugby U20 Championship 2023 final match between Ireland and France during the Ireland v France World Rugby Under 20 Championship Final on July 14, 2023 in Cape Town, South Africa. (Photo by World Rugby/World Rugby via Getty Images)

Mercredi 20 décembre, la Fédération française de rugby (FFR) a communiqué une liste de 26 joueurs choisis pour rejoindre l’équipe nationale des moins de 20 ans, en vue de leur entraînement pour préparer le prochain Tournoi des Six Nations.

ADVERTISEMENT

Afin de préserver l’effectif clé de l’équipe championne du monde qui ira défendre son titre en Afrique du Sud en juillet prochain, plusieurs joueurs ont été autorisés à rester avec leurs clubs respectifs.

C’est notamment le cas de Posolo Tuilagi, le deuxième-ligne de Perpignan, mais aussi de Hugo Reus, demi d’ouverture du Stade rochelais, et de de Marko Gazzotti, troisième ligne centre à l’Union Bordeaux Bègles, qui évoluent régulièrement au sein de leur club.

Un premier groupe « capital »

Par ailleurs, cette décision vise à offrir l’opportunité à de nouveaux joueurs de s’intégrer au sein de l’équipe des moins de 20 ans.

« Nous sommes très heureux et impatients de retrouver les joueurs pour cette préparation au Tournoi des Six Nations », indique le sélectionneur Sébastien Calvet.

« Celle-ci est capitale pour plusieurs raisons. La première c’est qu’en raison de la Coupe du Monde en France nous n’avons pas réuni les joueurs cet automne. La seconde c’est que nous utilisons plus de 40 joueurs pendant le Tournoi des Six Nations.

« Ce stage nous permet donc de laisser des joueurs cadres en club en cette rentrée 2024 et gonfler l’expérience collective de notre groupe élargi en jouant contre la solide équipe d’Italie moins 20 ans.

« Nous avons beaucoup de travail mais ce groupe a déjà acquis les aspects essentiels du Projet Bleu grâce au travail réalisé dans leur passé avec la filière jeune et les équipes de France moins 20 ans développement et moins 18 ans. »

Une semaine de préparation début janvier

Le groupe se réunira en deux temps début janvier. D’une part du 2 au 4 janvier au Centre National du Rugby à Marcoussis, puis d’autre part du 4 au 8 janvier à Parme. C’est d’ailleurs là que sera organisé un match amical de préparation le 6 janvier face à l’Italie au Stadium L. Zaffanella à Viadana.

ADVERTISEMENT

Un mois plus tard débutera le Tournoi selon le calendrier suivant :

  • Samedi 3 février : France-Irlande, 21h10, à Aix-en-Provence
  • Vendredi 9 février : Ecosse-France, 21h, à Edimbourg
  • Vendredi 23 février : France-Italie, 21h, à Béziers
  • Jeudi 7 mars : Pays de Galles-France, 21h, (stade à confirmer)
  • Vendredi 15 mars : France-Angleterre, 21h, à Pau

Le groupe des 26 Bleuets pour le stage de janvier

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

J
Jon 1 days ago
Why Sam Cane's path to retirement is perfect for him and the All Blacks

> It would be best described as an elegant solution to what was potentially going to be a significant problem for new All Blacks coach Scott Robertson. It is a problem the mad population of New Zealand will have to cope with more and more as All Blacks are able to continue their careers in NZ post RWCs. It will not be a problem for coaches, who are always going to start a campaign with the captain for the next WC in mind. > Cane, despite his warrior spirit, his undoubted commitment to every team he played for and unforgettable heroics against Ireland in last year’s World Cup quarter-final, was never unanimously admired or respected within New Zealand while he was in the role. Neither was McCaw, he was considered far too passive a captain and then out of form until his last world cup where everyone opinions changed, just like they would have if Cane had won the WC. > It was never easy to see where Cane, or even if, he would fit into Robertson’s squad given the new coach will want to be building a new-look team with 2027 in mind. > Cane will win his selections on merit and come the end of the year, he’ll sign off, he hopes, with 100 caps and maybe even, at last, universal public appreciation for what was a special career. No, he won’t. Those returning from Japan have already earned the right to retain their jersey, it’s in their contract. Cane would have been playing against England if he was ready, and found it very hard to keep his place. Perform, and they keep it however. Very easy to see where Cane could have fit, very hard to see how he could have accomplished it choosing this year as his sabbatical instead of 2025, and that’s how it played out (though I assume we now know what when NZR said they were allowing him to move his sabbatical forward and return to NZ next year, they had actually agreed to simply select him for the All Blacks from overseas, without any chance he was going to play in NZ again). With a mammoth season of 15 All Black games they might as well get some value out of his years contract, though even with him being of equal character to Richie, I don’t think they should guarantee him his 100 caps. That’s not what the All Blacks should be about. He absolutely has to play winning football.

5 Go to comments
FEATURE
FEATURE Why Sam Cane's path to retirement is perfect for him and the All Blacks Why Sam Cane's path to retirement is perfect for him and the All Blacks
Search