Quatre bonnes nouvelles pour le rugby féminin en 2023

Par RugbyPass
Pauline Bourdon sera titulaire derrière la mêlée samedi (Photo by Tim Clayton/Corbis via Getty Images)

Le rugby féminin a poursuivi sa croissance à tous les niveaux en 2023 avec un nombre record de personnes qui ont mis leurs chaussures et rempli les tribunes pour regarder un sport survolté.

ADVERTISEMENT

Surfant sur le succès de la Coupe du Monde Rugby Féminin 2021, le rugby a une fois de plus pris de l’ampleur au cours des 12 derniers mois, avec des affluences record remplissant les stades à travers le monde et le WXV offrant à davantage d’équipes des matchs plus intéressants.

Une participation en hausse

Selon les statistiques officielles de World Rugby, ce facteur « feel good » du rugby a filtré jusqu’au niveau amateur, puisque la population mondiale de joueuses a augmenté de 7%, pour atteindre près de deux millions.

Le nombre de joueuses actives enregistrées a quant à lui augmenté de 33,9 % pour atteindre 319 966 et le nombre de participantes a bondi de 53,2 %.

Par « participant », il faut entendre une personne qui a essayé le rugby dans le cadre d’un programme de participation collective ou d’engagement, par exemple dans les écoles primaires. Selon les chiffres, plus de 1,3 million de jeunes femmes et de jeunes filles ont ainsi été en contact avec le rugby en 2023.

Des affluences record dans les stades

Peut-être que certaines de ces participantes faisaient partie du public record de 58 498 fans qui ont afflué à Twickenham pour voir l’Angleterre battre la France lors de la finale du Six Nations féminin 2023 en avril, ou ont rempli les tribunes en Australie, à Madagascar et ailleurs lorsque les records d’affluence nationaux ont été battus.

Certes, grâce en grande partie à l’avènement du WXV – la nouvelle compétition mondiale annuelle à XV féminin de World Rugby – le rugby international féminin a été plus visible qu’il ne l’a jamais été au cours d’une année hors Coupe du Monde de Rugby.

Plus de matchs internationaux disputés

Près de 100 tests féminins ont été joués en 2023. Les équipes ont profité de l’augmentation de la concurrence régionale et de la course à la qualification pour l’un des trois tournois du WXV.

Au final, ce sont l’Angleterre, l’Écosse et l’Irlande qui ont célébré leur titre de premières championnes des tournois WXV 1, WXV 2 et WXV 3 respectivement. Mais l’impact de la compétition s’est fait sentir au-delà des 27 matchs intenses disputés en Nouvelle-Zélande, en Afrique du Sud et aux Émirats arabes unis.

De nouvelles nations converties

Le nombre de participantes a grimpé en flèche, tout comme le nombre d’équipes participant aux tests féminins, et trois équipes ont fait leur entrée dans l’arène cette année.

La Lettonie, la Bulgarie et la Croatie ont chacune fait leurs débuts au niveau international en 2023 et il y a eu d’autres étapes notables comme le Portugal qui s’est embarqué dans une tournée historique au Brésil. A noter encore que la participation à XV s’est étendue dans l’ensemble des Caraïbes.

ADVERTISEMENT

Avec à la fois les Jeux olympiques Paris 2024, la très attendue deuxième saison du WXV à l’horizon et le compte à rebours de la Coupe du Monde de Rugby féminin élargie 2025 bien entamé, le rythme de la croissance ne risque pas de ralentir de sitôt.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Report: France planning to stiff 2025 tour to play All Blacks France planning to stiff 2025 tour to play All Blacks
Search