Pourquoi Mark Nawaqanitawase a choisi le XIII ? Parce qu’il voulait gagner !

Par Finn Morton
PARIS, FRANCE - 27 AOÛT : Mark Nawaqanitaawase (Australie) affronte Damian Penaud lors du match des Summer International 2023 entre la France et l'Australie au Stade de France, le 27 août 2023 à Paris, en France. (Photo par David Rogers/Getty Images)

L’ailier des Wallabies Mark Nawaqanitawase s’est confié sur la « décision difficile » de quitter le rugby à XV après avoir signé un contrat de deux ans avec les Sydney Roosters, poids lourds de la NRL, à partir de 2025.

ADVERTISEMENT

Nawaqanitawase, 23 ans, a été un diamant brut pour les Wallabies au cours d’une période de 18 mois sombre et morose, sous la houlette de deux entraîneurs différents.

Une lueur d’espoir pour l’avenir

Après avoir été titularisé par Dave Rennie en 2022, Nawaqanitawase a continué à briller sous les couleurs des Wallabies sous la houlette de l’ancien sélectionneur Eddie Jones. L’ailier a également marqué deux essais lors de la Coupe du Monde de Rugby 2023, ce qui a donné aux supporters une lueur d’espoir pour l’avenir.

Mais à la fin d’une année désastreuse pour les Wallabies, le monde du rugby australien a dû encaisser un autre coup dur lorsque Nawaqanitawase a pris la décision de quitter le XV.

L’entraîneur des Roosters, Trent Robinson, et le président du conseil d’administration, Nick Politis, ont rencontré le Wallaby à Sydney après le désastre de la Coupe du monde. Cette rencontre a manifestement impressionné les deux parties et Nawaqanitawase a signé un contrat avec les Roosters à partir de l’année prochaine.

« Ça fait cinq ans que je suis chez les Tahs et dans l’environnement de Rugby Australia, c’est tout ce que j’ai vécu », a déclaré Nawaqanitawase à Nine News. « Ce sera triste de partir.

« C’était une décision difficile à prendre, mais à ce moment-là, je devais faire ce qui était bon pour moi. »

ADVERTISEMENT

Trois victoires en onze tests

La première sélection de Nawaqanitawase a été la défaite cuisante de l’Australie face à l’Italie à Florence. À partir de là, la situation ne s’est guère améliorée pour les Wallabies.

Alors que l’Australie a fait preuve de beaucoup de combativité lors de sa défaite contre l’Irlande une semaine plus tard, elle a eu besoin de la fulgurance de Nawaqanitawase pour éviter une défaite contre le Pays de Galles à Cardiff. L’ailier a inscrit un doublé rapide lors de la remontée mémorable des Australiens au Principality Stadium.

Dave Rennie a été remplacé par Eddie Jones au mois de janvier suivant, et alors que cette désignation semblait aller dans le bon sens, les Wallabies n’ont remporté que deux des neuf tests en 2023.

A lui seul, Nawaqanitawase n’a remporté que trois des onze tests sous le maillot des Wallabies.

ADVERTISEMENT

Il laisse la porte ouverte

« Je veux juste gagner », a confié Nawaqanitawase. « Je veux juste gagner des matchs et j’aimerais bien gagner une Coupe du monde si j’en ai l’occasion. »

Rugby Australia s’est assuré les services de son troisième entraîneur des Wallabies en autant d’années, l’ancien sélectionneur de l’Irlande Joe Schmidt.

Related

Schmidt a été présenté comme le nouveau gourou des Wallabies lors d’une conférence de presse à l’Allianz Stadium de Sydney vendredi 19 janvier, ce qui laisse présager 18 mois passionnants avant la tournée des British and Irish Lions.

Alors que Nawaqanitawase a signé un contrat avec les Roosters à partir de la saison 2025, le joueur espère que cette décision n’aura pas d’impact sur ses chances de faire partie de l’équipe des Wallabies cette année.

« C’est une décision qui appartient aux entraîneurs », a-t-il dit.

« J’espère qu’ils me choisiront quand même, et je pense qu’ils le feront si tout se passe bien.

« Il n’y a pas d’animosité. Il est évident que je dois encore être à la hauteur pour être là. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Mick Cleary: 'Marcus Smith did what he simply had to do and that is declare himself as starting test fly-half' Mick Cleary: 'Marcus Smith did what he simply had to do and that is declare himself as starting test fly-half'
Search