Pourquoi Dubaï est un tournoi à part

Par RugbyPass
All 24 captains at the captain’s photo prior to the Emirates Dubai 7s at One Za’abeel on 29 November, 2023 in Dubai, United Arab Emirates. Photo credit: Mike Lee - KLC fotos for World Rugby

Entre les autoroutes, les gratte-ciel, les paillettes et le glamour de la “Venise du Golfe”, se joue un tournoi de rugby qui a maintenant 50 ans.

ADVERTISEMENT

Un tournoi de rugby vieux d’un demi-siècle dans le désert d’Arabie ? Cela ressemble plus au mirage d’un rugbyman fatigué, perdu dans les sables de la vie avec son optimisme légendaire qui lui joue des tours ; mais ce n’est pas un mirage, l’oasis existe, et elle s’appelle The Sevens Stadium.

Le Emirates Dubai 7s – en lever de rideau du HSBC SVNS 2024 – est le plus grand événement sportif et de divertissement du Moyen-Orient, attirant plus de 80 000 participants de 128 pays. L’édition de l’année dernière a vu une participation mondiale d’athlètes d’élite et amateurs, accueillant plus de 5 600 participants et 420 équipes de tous niveaux et de tous âges provenant de 32 pays.

Amateurs et internationaux côte à côte

Lors du Emirates Dubai 7s, une compétition amateur constitue le cœur de l’événement et se déroule sur les terrains entourant le stade principal. Mon amour pour le Dubaï 7s est alimenté par des anecdotes personnelles, car j’ai goûté à la gloire en faisant partie d’une équipe victorieuse lors de l’International Open 2015. J’étais de loin le plus mauvais joueur de l’équipe, mais grâce à la magie de Dubaï, j’ai pu compter sur des coéquipiers internationaux pendant une semaine. Notre équipe débordait de talent, mais l’ingrédient le plus important était que “nous étions connectés”. Un esprit qui s’est forgé aussi bien sur le terrain qu’en dehors.

En quoi cela est-il pertinent ? Je ne suis pas une grande personnalité, mais c’est précisément ce qui compte. Chaque joueur amateur qui participe aux nombreuses tranches du tournoi arrive avec l’espoir de participer à une finale sur le terrain n°1, d’affronter une légende et de sentir qu’il fait partie intégrante de la force vitale du tournoi, au même titre que les professionnels rémunérés. Et la beauté de Dubaï, c’est qu’ils le sont.

Malgré le rugby exaltant présenté lors de la Coupe du Monde, le rugby en tant que sport est toujours aux prises avec son identité post-professionnelle et la manière dont il reste connecté au niveau amateur.

Cette angoisse existentielle n’existe pas au rugby à sept. L’accessibilité des plus grandes stars du sport et le passage apparemment court et instantané du statut de joueur sur invitation à celui d’international globe-trotter à part entière donnent vraiment l’impression que le rugby ouvre le champ des possibles.

Préparez-vous à passer le week-end à côtoyer les grands et les meilleurs du rugby ou, au pire, à voir leur épaule s’enfoncer dans votre ventre sur le terrain, alors que vous êtes à bout de souffle !

Le rugby et pas que

Aucun véritable amateur de sport ne regarde qu’un seul sport, et aucun véritable festival sportif n’accueille qu’un seul sport. C’est pourquoi le Dubaï 7s propose aussi du netball, du cricket, du fitness et, désormais, du padel pour réaffirmer son statut de fête du sport majeure du Moyen-Orient. Vous pouvez concourir, vous pouvez être spectateur, mais dans tous les cas, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous immerger dans l’événement.

La rencontre du sport et de la musique

Soyons réalistes : le rugby à sept a toujours été une fête ! Le Dubaï 7s est le tournoi qui l’a incarné le plus longtemps. Depuis de nombreuses années, il se considère moins comme un tournoi de rugby à sept que comme une vraie fête du sport, de musique et de divertissement, dont le rugby est le moteur. Ces dernières années, le Dubaï 7s a amplifié ce phénomène en accueillant certains des plus grands artistes musicaux de la planète.

ADVERTISEMENT

En 2019, Kylie Minogue a marqué les 50 ans du Dubaï 7s par une performance époustouflante sur le terrain n°2. Depuis cette soirée de paillettes, le Dubaï 7s a poursuivi sa politique de people en accueillant Disclosure, Craig David et cette année Becky Hill sur sa scène dédiée à l’after-party “Frequency on 8”.

Au coucher du soleil, vous avez autant de chances de rencontrer quelqu’un de déguisé qui vous parlera du “plus grand essai que vous ayez jamais vu” qu’un mélomane qui n’a aucune idée de ce qu’est un en-avant mais qui sait reconnaître une bonne ambiance quand il en voit une.

Dubaï organise de grandes fêtes, des fêtes bruyantes et des fêtes tardives, alors soyez à la hauteur.

C’est parti pour le HSBC SVNS 2024

Dubaï ouvre traditionnellement la saison de rugby à sept. Après des mois d’entraînement à s’en faire péter les poumons, les joueurs reviennent en pleine forme physique. Après des mois de vide médiatique, de nouveaux visages et potentiellement de nouvelles stars sont dévoilés et les esprits commencent à s’agiter. Les compteurs sont remis à zéro, la course au titre HSBC SVNS est lancée et l’énergie est palpable.

Il y a toujours une surprise. Il y a toujours une nation établie qui souffre. Et il y a toujours une intensité qui vous met au pied du mur et qui donne à Dubaï un petit avantage supplémentaire.

ADVERTISEMENT

Les nuits chaudes et tardives du désert dans lesquelles se déroulent les matchs, associées à l’importante population d’expatriés de Dubaï, qui viennent en masse, créent une ambiance pimentée, qui s’intensifie lorsque les meilleures équipes se mettent en évidence.

Le Emirates Dubai 7s est une combinaison de tout ce que notre sport a de plus beau à offrir et le seul endroit où il faut se rendre ce week-end pour assister à la renaissance du SVNS.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Leinster 'sitting on a sharp stick' for running of the Bulls Leinster 'sitting on a sharp stick' for running of the Bulls
Search