Les Fidji ne performent plus et c’est une affaire d’Etat

Par Willy Billiard
Les joueurs des Fidji abattus au stade du Cap, le 10 décembre 2023. (Photo by Rodger Bosch / AFP) (Photo by RODGER BOSCH/AFP via Getty Images)

Aux Fidji, le rugby à sept est une religion. Lorsque les Flying Fijians régnaient sur le monde – époque Ben Ryan – le sélectionneur de l’époque avait reçu les plus grands honneurs de l’île après avoir permis à l’équipe nationale de remporter la toute première médaille olympique de son histoire, qui plus est une médaille d’or.

ADVERTISEMENT

Ceci posé, on comprend mieux pourquoi l’absence de résultats des Fidji en ce moment sur le circuit mondial de rugby à sept à cinq mois des Jeux olympiques inquiète au plus haut sommet de l’Etat.

Imaginez Gabriel Attal appeler la FFR

Dans un autre pays, la troisième place au classement général ne serait pas une honte. Mais depuis le début de la saison, les Fidji n’ont remporté qu’une médaille (le bronze à Perth) et ont terminé à la 6e place à Vancouver et Los Angeles.

Ce n’est pas suffisant et le Premier ministre du pays, Sitiveni Rabuka, l’a indirectement fait savoir au sélectionneur Ben Gollings. On voit mal en France Gabriel Attal sermonner Jérôme Daret pour le début décevant de la saison – à moins qu’il l’ai fait et c’est pourquoi la France vient de remporter coup sur coup deux médailles, le bronze à Vancouver et l’or à Los Angeles !

Mais aux Fidji, c’est différent et on ne plaisante pas avec le Sevens.  L’échec du sélectionneur Ben Gollings à remporter une étape du HSBC SVNS depuis sa nomination a conduit le Premier ministre à donner un ultimatum à la Fiji Rugby Union (FRU) pour convoquer une réunion afin d’examiner les performances de l’équipe nationale.

Le premier ministre pose un ultimatum

S’adressant au FijiTimes et aux médias locaux après l’ouverture officielle du Parlement, Sitiveni Rabuka a déclaré que si la fédération fidjienne de rugby ne convoquait pas de réunion, le gouvernement le ferait.

« Pourquoi avons-nous obtenu ces résultats ? Est-ce qu’on fait ce qu’il faut ? Ces questions devront faire l’objet d’une discussion entre le gouvernement et la direction », a déclaré le Premier ministre Rabuka.

La pression sur Gollings s’est accentuée depuis plusieurs semaines avec son incapacité à remporter une victoire après 19 tournois sous sa direction.

Forte pression sur Ben Gollings

Récemment, l’Anglais Ben Gollings, meilleur marqueur de tous les temps sur le circuit, a été confronté à des critiques pour ne pas avoir impliqué le double médaillé d’or olympique Jerry Tuwai en tant que membre de l’équipe ou en tant qu’entraîneur.

Une réunion organisée en début d’année par la fédé avait permis d’apaiser les tensions entre Tuwai et le sélectionneur, mais la situation n’est pas près de s’apaiser avec la défense de la médaille d’or olympique des Fidji en France.

ADVERTISEMENT

Vilimoni Delasau, ancien ailier du rugby à sept des Fidji, a récemment fait monter la pression sur Gollings en réitérant son appel à Tuwai pour qu’il prenne la relève et entraîne l’équipe aux Jeux olympiques de Paris aux côtés de l’ancien capitaine du rugby à sept, Sireli Bobo.

« Je ne sais pas s’il (Ben Gollings) a été envoyé pour dégrader le niveau de notre rugby à sept ou quoi », a déclaré Delasau. « Je suis fatigué de ce qu’ils (la Fédération fidjienne de rugby) font. Ils le (Gollings) gardent là alors qu’il n’est pas performant. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE 'Enmity and history as Munster and Glasgow collide with URC final spot at stake' 'Enmity and history as Munster and Glasgow collide with URC final spot at stake'
Search