Les Black Ferns pulvérisent les Wallaroos dans la O'Reilly Cup

Par Ned Lester
Katelyn Vaha'akolo célèbre avec Chryss Viliko après un essai des Black Ferns. Photo par Hannah Peters/Getty Images

Deux défaites historiques avaient planté le décor du choc de la O’Reilly Cup 2024 sur la côte nord d’Auckland, offrant quelques opportunités à la Nouvelle-Zélande et à l’Australie.

ADVERTISEMENT

Si les premières minutes ont présenté deux équipes de même niveau, très vite le match s’est transformé en une domination sans faille des Black Ferns qui ont pris une énorme avance en première mi-temps (45-7) et n’ont jamais faibli pour remporter une victoire 67-19.

L’Australie se rassure avec Arabella McKenzie

Une contre-attaque 40 secondes après le coup d’envoi néo-zélandais a conduit à un en-avant australien et à une première attaque des Néo-Zélandaises.

La domination en mêlée des Black Ferns leur a permis d’obtenir deux pénalités sur les deux premières mêlées et d’offrir à Kaipo Olsen-Baker la possibilité de franchir la ligne pour le premier essai de la rencontre (4e).

Les deux défenses avaient du mal à contenir les attaques de leurs adversaires respectifs, et les phases de jeu s’avéraient menaçantes des deux côtés.

Rencontre
Pacific Four Series
New Zealand Women's
67 - 19
Temps complet
Australia Women's
Toutes les stats et les données

A la septième minute, Arabella McKenzie trouvait une faille dans la défense néo-zélandaise et marquait son premier essai sans être rattrapée. En transformant son propre essai, elle remettait le score à égalité.

Six essais des Black Ferns en 30 mn

Ce fut ensuite au tour de la Nouvelle-Zélande de passer à l’offensive grâce à une touche volée après un coup de pied de dégagement contré. Sylvia Brunt se faufilait entre deux défenseuses et en entraînait deux autres sur la ligne pour redonner l’avantage à la Nouvelle-Zélande (13e). Renee Holmes transformait à nouveau.

Les équipes trouvaient leurs marques sur le plan défensif après cet effort et, bien que quelques courses aient été tentées, personne n’était en mesure de franchir la ligne de l’autre.

Graphique d'évolution des points

New Zealand Women's gagne +48
Temps passé en tête
72
Minutes passées en tête
0
90%
% du match passés en tête
0%
32%
Possession sur les 10 dernières minutes
68%
5
Points sur les 10 dernières minutes
0

C’était jusqu’à ce que la Nouvelle-Zélande remette la main sur le ballon et cherche à étirer la défense australienne au large. Une fois dans son couloir, Renee Holmes donnait un petit coup de pied rasant opportunément récupéré par Mererangi Paul pour marquer l’essai (20e).

ADVERTISEMENT

Les Black Ferns isolaient à nouveau Paul et sa vis-à-vis Desiree Miller dans le couloir, ce qui permettait à Paul de marquer un deuxième essai peu de temps après (23e).

La bataille des rucks s’est révélée stratégiques tout au long de la mi-temps, avec cinq joueuses grattant des ballons dans la première demi-heure et Olsen-Baker menant le pack.

Puis, ce fut le tour de Sylvia Brunt. La dynamique demie d’ouverture se lançait dans une série de courses décisives qui débouchaient sur deux essais rapides, tous deux de grande qualité pour les Black Ferns. Le premier fut conclu par Liana Mikaele-Tu’u (30e) et le deuxième par Georgia Ponsonby (32e).

Entrées dans les 22 m

Moyenne des points marqués
4.7
14
Entrées
Moyenne des points marqués
2.3
8
Entrées

L’ailière Katelyn Vaha’akolo récupérait une passe mal ajustée et accélérait pour contourner la ligne défensive, puis taper un coup de pied à suivre pour franchir le rideau défensif des Australiennes avant de terminer sa course sous les poteaux (34e).

ADVERTISEMENT

Au terme des 40 premières minutes, la Nouvelle-Zélande menait 45-7.

Le rouleau des Black Ferns ne s’arrête pas

Chryss Viliko ouvrait le score en deuxième mi-temps après une touche sur le côté fermé 43e). Malgré la transformation manquée, le score montait à 50 points.

Mererangi Paul complétait son triplé (47e), grâce à un effort peu orthodoxe pour franchir la ligne, l’ailière ayant cafouillé et récupéré le ballon à ses genoux.

Synthèse du match

0
Coups de pied de pénalité
0
11
Essais
3
6
Transformations
2
0
Drops
0
158
Courses avec ballon
108
21
Franchissements
10
11
Turnovers perdus
21
12
Turnovers gagnés
9

Les Wallaroos ont tenté de revenir au score grâce à Maya Stewart (51e), mais menées 55-12 elles avaient encore pas mal de chemin à faire.

Sylvia Brunt remettait rapidement la Nouvelle-Zélande dans le mouvement, avant d’être stoppée juste avant la ligne. Suite à une pénalité, la Nouvelle-Zélande relançait rapidement et trouvait un espace pour plonger et marquer (54e).

Les Wallaroos répliquaient dans la foulée par l’intermédiaire d’Arabella McKenzie, qui ne lâchait le ballon que lorsqu’elle était certaine que celui-ci s’était bien enfoncé dans le sol (57e).

Vitesse de sortie de ruck

0-3 secs
65%
53%
3-6 secs
20%
34%
6+ secs
7%
7%
92
Rucks gagnés
73

L’ambition de l’attaque néo-zélandaise ne s’est relâchée que momentanément au cours de la première heure du match, mais les longs arrêts de jeu des 20 dernières minutes ont ralenti leur élan.

Les Australiennes ont réussi à ne pas encaisser de point pendant 16 minutes avant que Kennedy Simon ne franchisse la ligne d’essai sur une course de cinq mètres (71e). Ce sera la dernière action du match. Score final : 67-19.

La Coupe du Monde de Rugby Féminin 2025 arrive en Angleterre. Inscrivez-vous ici pour être le premier à recevoir des informations sur la billetterie.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING 'Damaging for Irish rugby' - Ex-Munster star blasts protected Leinster 'Damaging for Irish rugby' - Ex-Munster star blasts protected Leinster
Search