Le XV choisit par Coetzee pour affronter la France

Par Kim Ekin
New Zealand v Namibia – Rugby World Cup 2023 – Pool A – Stade de Toulouse

Le sélectionneur Allister Coetzee a effectué neuf changements dans son équipe de départ par rapport au dernier match face à la Nouvelle-Zélande : cinq avants et quatre trois-quarts.

ADVERTISEMENT

Seuls Cliven Loubser, Gerswin Mouton, Johan Retief, Johan Coetzee, Prince Gaoseb et le capitaine Johan Deysel conservent leur place.

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
France
96 - 0
Temps complet
Namibia
Toutes les stats et les données

XV de départ

1 Desiderius Sethie
2 Louis van der Westhuizen
3 Johan Coetzee
4 Mahepisa Tjeriko
5 Adriaan Ludick
6 Max Katjijeko
7 Johan Retief
8 Prince Gaoseb
9 Jacques Theron
10 Cliven Loubser
11 JC Greyling
12 Danco Burger
13 Johan Deysel (cap.)
14 Gerswin Mouton
15 Andre van der Bergh

Remplaçants

16 Obert Nortje
17 Jason Benade
18 Haitembu Shifuka
19 PJ Van Lill
20 Richard Hardwick
21 Oela Blaauw
22 Alcino Izaacs
23 Divan Rossouw

•    Johan Coetzee, Gerswin Mouton, Johan Retief et le capitaine Johan Deysel seront les quatre seuls joueurs joueurs de l’équipe à avoir débuté les trois matchs de la compétition.
•    S’il venait à entrer jeu, PJ van Lill jouerait son 11e match de Coupe du Monde de Rugby pour la Namibie. Il rejoindrait ainsi Hugo Horn, Jacques Burger, Tinus du Plessis, Johnny Redelinghuys et Heino Senekal, qui ont disputé le deuxième plus grand nombre de matchs en RWC pour ce pays. Le record est toujours détenu par Eugene Jantjies et ses 14 matchs de Coupe du Monde de Rugby.
•    Cliven Loubser retrouve le poste de demi d’ouverture, qu’il a occupé sur 22 de ses 25 sélections.
•    Il a été l’un des deux joueurs à réussir un franchissement face aux All Blacks la semaine dernière. Avec cinq courses ballon en main, il a battu trois défenseurs, le record de son équipe sur ce match.
•    Johan Retief glisse en troisième ligne, poste où il a été titulaire lors de quatre de ses six dernières sélections. Titularisé en deuxième ligne face aux All Blacks, il a participé à 15 rucks, la meilleure performance de son équipe dans ce domaine.
•    Il fait partie des trois avants titulaires lors du match de la semaine passée, en compagnie de Jason Benade et Richard Hardwick, à n’avoir raté aucun plaquage contre les All Blacks. Retief en a comptabilisé huit.
•    On le retrouve également parmi les cinq joueurs de la Namibie à avoir joué l’intégralité des matchs de cette RWC 2023. Ils seront trois dans ce cas lors du match de jeudi, dont le capitaine Johan Deysel.
•    Louis van der Westhuizen n’est titulaire que pour la deuxième fois cette année, après avoir connu trois sélections en quatre matchs en tant que remplaçant. Il a réussi ses sept lancers en touche face aux All Blacks la semaine dernière.
•    Johan Deysel sera le capitaine de la Namibie pour la quatrième fois en Coupe du Monde de Rugby. Seul Jacques Burger a endossé ce rôle plus de fois, avec un total de sept capitanats lors des éditions 2011 et 2015 de la RWC.

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Turlough 2 hours ago
Jean de Villiers' three word response to 'best in the world' debate

This ‘raging’ debate is only happenning in media circles and has never been a topic in Ireland (although SA media are interested). It makes the media companies money I guess. SA are RWC champions and #1 ranked team although Ireland are back within a point there. The facts point to SA. For a lot of 2021 France beat ALL their rivals and Ireland similar in 2022-2023. It is not wrong to say that on such form either can be deemed to be the current best team if they have beaten all their rivals and ranked #1. The ‘have to have won a world cup’ stipulation is nonsense. The world cup draw and scheduling has been tailored to the traditional big teams since the start. The scheduling also which sees the big teams sheltered from playing a hard pool match the week before has also been a constant. It is extraordinary that for example France have made so many finals. Ireland who were realistically only contenders in 2023 were in a Pool with two other top 5 teams and had to play one of them 7 days before a quarter final against France or New Zealand. Always going to be a coin toss. Scotland’s situation was worse. New Zealand had great chances in 1995, 1999, 2007 but they could not win a tight RWC match. The first tight match they ever won was versus France in the 2011 final, literally they lost every other tight match before that. Some of those NZ teams around that era were #1 surely?

13 Go to comments
TRENDING
TRENDING Ireland coach Andy Farrell: 'I’m jealous of that' Ireland coach Andy Farrell: 'I’m jealous of that'
Search