Le retour de la Brésilienne Raquel Kochhann après avoir vaincu le cancer

Par RugbyPass
Raquel Kochhann

La vedette brésilienne, Raquel Kochhann, promet un retour explosif avec une détermination sans faille. Après une bataille acharnée contre le cancer du sein, elle s’apprête à revêtir le maillot du Brésil à Perth, marquant ainsi son retour tant attendu après 20 mois d’absence.

ADVERTISEMENT

Double athlète olympique, Kochhann n’a pas participé au circuit mondial féminin de rugby à sept depuis une grave blessure au genou en mai 2022. Durant sa convalescence, elle a été confrontée au diagnostic de cancer, mais aujourd’hui, après une chimiothérapie réussie, elle revient plus forte que jamais, prête à relever de nouveaux défis.

« Je me suis blessée au genou en France, lors du dernier match [de poule] contre l’Angleterre (à Toulouse, en mai 2022, ndlr), j’ai donc dû me faire opérer et après l’opération, on m’a découvert un cancer », raconte Raquel Kochhann à RugbyPass.

« J’ai passé l’année dernière à suivre tous les traitements contre le cancer et je suis maintenant prête à rejouer. Plus forte, plus rapide et plus motivée. »

La force d’une équipe

Même après des traitements intensifs contre le cancer, Raquel Kochhann n’a jamais interrompu son entraînement avec l’équipe brésilienne. Elle insiste sur le rôle essentiel du soutien de ses coéquipières dans sa guérison et son retour sur le terrain.

« Après avoir suivi une thérapie, je me sentais parfois un peu déprimée, mais mes coéquipières, l’ensemble du groupe était là pour me remonter le moral, et à chaque fois, je suis restée avec elles et j’ai essayé de faire tout ce qui était possible de faire : m’entraîner et faire partie du groupe », explique Kochhann.

« Mes partenaires sont incroyables, à chaque fois elles m’ont facilité la vie. Elles m’ont aidée dans tout, si j’avais besoin de quelque chose ; pour aller chez le médecin ou au terrain ou quand je suis revenue pour m’entraîner, un entraînement supplémentaire, j’ai eu leur soutien tout le temps.

« J’ai un groupe incroyable qui me soutient avec tout ce dont j’ai besoin, et elles me rendent plus forte pour être ici à nouveau. »

Une remise de maillot émouvante

Le retour tant attendu de Kochhann au sein de l’équipe brésilienne et du HSBC SVNS 2024 a été officialisé le jeudi 25 janvier. Un moment chargé d’émotion s’est déroulé à l’hôtel de l’équipe à Perth, où elle a reçu son maillot doré numéro 10 pour la première fois en près de deux ans.

ADVERTISEMENT

La cérémonie a été marquée par un message vidéo poignant de Beatriz Da Silva Rodrigo, l’ancienne kiné du Brésil, qui a joué un rôle crucial dans le parcours de guérison de Kochhann.

« C’est difficile d’expliquer ce que je ressens parce qu’il y a beaucoup de choses, mais je suis vraiment heureuse », assure Kochhann. « C’est ce que je voulais depuis que je me suis blessée.

« Je n’ai jamais voulu être à l’écart, j’ai toujours voulu être dans l’équipe et je suis vraiment heureuse de pouvoir en faire partie à nouveau.

« C’est un moment très spécial parce que, pour moi, ça représente notre pays. Depuis que je suis enfant, mon rêve est de porter ce maillot jaune. Pour moi, c’est la chose la plus importante au monde de représenter notre pays. »

Profiter de la vie

Déterminée à soutenir ses coéquipières dans la poursuite de leur excellent début de saison au SVNS à Perth, Kochhann exprime son désir simple : « être heureuse sur le terrain ».

ADVERTISEMENT

« Je dis toujours à mes coéquipières qu’il faut jouer chaque match comme si c’était le dernier. C’est ce que je ressens. Chaque fois que nous entrons sur le terrain, nous donnons le meilleur de nous-mêmes parce que nous ne savons jamais quand sera notre dernier match », ajoute-t-elle.

« C’est un grand honneur de porter ce maillot et de représenter notre pays dans chaque tournoi, chaque compétition. Il peut s’agir d’un tournoi sud-américain, de la Coupe du monde ou des Jeux olympiques. Chaque match compte beaucoup et je suis très fière de faire partie de cette équipe. »

Si elle devait adresser un message aux personnes qui traversent des difficultés similaires à celles qu’elle a connues au cours des deux dernières années, ce serait : « Tout est possible quand on le veut et qu’on y travaille vraiment.

« Rien n’est si grand que nous ne puissions le faire, alors continuez à vivre, profitez de tous les moments et soyez heureux. C’est le plus important : profiter de la vie. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING The Test rookie touted by Conrad Smith for All Blacks selection The Test rookie touted by Conrad Smith for All Blacks selection
Search