Le groupe de préparation du XV de France réduit à 34 joueurs, voire moins

Par RugbyPass
(Photo by Ramsey Cardy/Sportsfile via Getty Images)

Faire plus et mieux avec moins de monde. C’est le message qui circule généralement dans les entreprises où les dirigeants cherchent sans cesse à réduire la masse salariale. Il en va de même pour le XV de France, mais pour d’autres raisons.

ADVERTISEMENT

Après plusieurs discussions qui ont eu lieu dans le courant du mois de décembre et après une période de réflexion pendant les fêtes de fin d’année, la confirmation est tombée : le groupe de préparation du XV de France passera désormais de 42 à 34 joueurs.

Related

Les clubs du Top 14 et la Fédération Française de Rugby se sont mis d’accord pour réduire le nombre d’internationaux à chaque rassemblement, à commencer par ceux menant au Tournoi des Six Nations qui commence le 2 février.

La Ligue nationale de rugby (LNR) a approuvé le mardi 2 janvier 2024 un avenant à la convention concernant la mise à disposition des internationaux, adoptée en 2022 entre la FFR et la LNR. Cet avenant sera validé par la FFR le 9 janvier 2024.

Un groupe réduit à 28 en milieu de semaine

Le sélectionneur du XV de France, qui avait l’habitude de disposer d’un groupe de 42 joueurs depuis quatre ans, devra donc se contenter de 34 joueurs lors du Tournoi des Six Nations 2024. Ce groupe sera même réduit à 28 joueurs le mercredi soir, permettant de libérer les six autres pour rejoindre leurs clubs et préparer le match du week-end suivant. La semaine précédant le match France-Irlande du 2 février, ces joueurs seront libérés le mardi soir.

Related

Dans la semaine précédant le match contre l’Italie (25 février) et le Pays de Galles (10 mars) qui ont lieu un dimanche, les six joueurs seront libérés le mercredi soir et remplacés par six autres pour la journée du jeudi.

Ceux-ci seront sélectionnés parmi les dix clubs de Top 14 ayant le moins de joueurs dans le groupe des 34. Chacun de ces six joueurs devra venir d’un club différent, et la FFR veillera à ne pas toujours solliciter les mêmes joueurs sur ces trois jeudis.

Ces changements visent à permettre aux clubs de Top 14 de conserver leurs joueurs internationaux pour les matchs de championnat. De l’autre côté, cet arrangement permettrait de créer beaucoup plus de profondeur à tous les postes en assurant des rotations au plus haut niveau.

On fait tourner aussi pour la tournée d’été

L’avenant à la convention de mise à disposition des internationaux prévoit également des changements importants en vue de la tournée d’été en Argentine. Deux matchs sont en effet prévus contre les Pumas le 6 et le 13 juillet.

ADVERTISEMENT

A cette occasion, le XV de France disposera toujours d’un groupe de 42 joueurs. Mais ces joueurs seront sélectionnés parmi ceux qui n’ont pas été ou peu sollicités pendant le Tournoi des Six Nations, ou encore n’ont pas joué la finale du Top 14 (28 juin).

« Le mardi 18 juin, un premier groupe de maximum 28 joueurs sera rassemblé, sans les demi-finalistes du Top 14 (21 et 22 juin), afin de préparer un match de France Développement contre les Barbarians britanniques, le 22 juin », affirme L’Equipe.

France Développement mobilisée

Ne pouvant compter sur les U20 qui se trouveront au même moment en Afrique du Sud pour le championnat du monde, Galthié pourra donc compter sur une équipe de France Développement.

Related

« En plus des deux rencontres face à l’Argentine, un match de France Développement sera organisé en milieu de semaine, face au Chili ou à l’Uruguay », croit savoir L’Equipe.

Cet avenant est un compromis censé satisfaire les deux parties. La FFR obtient ainsi un groupe de 34 joueurs pour ses rassemblements internationaux – Tournoi des Six Nations en tête – ce qui lui permettra de préparer les matchs plus sereinement. De son côté, la LNR obtient de pouvoir conserver ses joueurs internationaux pour les matchs de championnat.

ADVERTISEMENT

La FFR et la LNR ont prévu de reprendre les négociations au cours du premier semestre 2024, afin de se mettre d’accord sur les aménagements nécessaires à la convention de mise à disposition des internationaux pour les trois prochaines saisons, qui mèneront à la Coupe du Monde de Rugby 2027 en Australie.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

J
Jon 1 days ago
Why Sam Cane's path to retirement is perfect for him and the All Blacks

> It would be best described as an elegant solution to what was potentially going to be a significant problem for new All Blacks coach Scott Robertson. It is a problem the mad population of New Zealand will have to cope with more and more as All Blacks are able to continue their careers in NZ post RWCs. It will not be a problem for coaches, who are always going to start a campaign with the captain for the next WC in mind. > Cane, despite his warrior spirit, his undoubted commitment to every team he played for and unforgettable heroics against Ireland in last year’s World Cup quarter-final, was never unanimously admired or respected within New Zealand while he was in the role. Neither was McCaw, he was considered far too passive a captain and then out of form until his last world cup where everyone opinions changed, just like they would have if Cane had won the WC. > It was never easy to see where Cane, or even if, he would fit into Robertson’s squad given the new coach will want to be building a new-look team with 2027 in mind. > Cane will win his selections on merit and come the end of the year, he’ll sign off, he hopes, with 100 caps and maybe even, at last, universal public appreciation for what was a special career. No, he won’t. Those returning from Japan have already earned the right to retain their jersey, it’s in their contract. Cane would have been playing against England if he was ready, and found it very hard to keep his place. Perform, and they keep it however. Very easy to see where Cane could have fit, very hard to see how he could have accomplished it choosing this year as his sabbatical instead of 2025, and that’s how it played out (though I assume we now know what when NZR said they were allowing him to move his sabbatical forward and return to NZ next year, they had actually agreed to simply select him for the All Blacks from overseas, without any chance he was going to play in NZ again). With a mammoth season of 15 All Black games they might as well get some value out of his years contract, though even with him being of equal character to Richie, I don’t think they should guarantee him his 100 caps. That’s not what the All Blacks should be about. He absolutely has to play winning football.

5 Go to comments
FEATURE
FEATURE IRFU get their man as Richie Murphy tasked with Ulster rescue IRFU get their man as Richie Murphy tasked with Ulster rescue
Search