Le Chili prêt pour le Sevens Challenger 2024

Par RugbyPass
Le Chilien Frederico Kennedy attaque contre la défense du Japon lors de la troisième journée du HSBC Canada Sevens au BC Place Stadium le 5 mars 2023 à Vancouver, Canada. Crédit photo : Mike Lee - KLC fotos pour World Rugby

Le Chili espère que sa médaille d’argent décrochée aux Jeux panaméricains en 2023 lui servira de tremplin pour remporter le World Rugby HSBC Sevens Challenger masculin lorsque la compétition débutera à Dubaï ce week-end.

ADVERTISEMENT

Los Cóndores Sevens ont terminé deuxièmes derrière l’Argentine à domicile en novembre, en battant l’Uruguay, leurs adversaires du Sevens Challenger, lors de la phase de poule, ainsi que les États-Unis, équipe du HSBC SVNS, en demi-finale.

Ce résultat a été obtenu après des débuts prometteurs de l’équipe à XV à la Coupe du Monde de Rugby en France. Quatre membres de cette équipe qui ont aidé leur pays à remporter la médaille d’argent aux Jeux panaméricains sont également du voyage à Dubaï.

Une poule relevée à Dubaï

Le Chili aura toutefois fort à faire lors de l’ouverture du tournoi Sevens Challenger 2024, puisqu’il a été tiré au sort dans la poule B avec le Japon, les Tonga, vainqueurs de l’année dernière, et le Portugal.

Après ce week-end, le Sevens Challenger se déplacera à Montevideo puis à Munich avant que les quatre premiers du classement ne se qualifient pour un tournoi distinct de promotion et de relégation à Madrid à la fin du mois de mai. L’entraîneur Joaquin Todeschini pense que ses joueurs ont suffisamment de qualités pour aller au moins aussi loin.

« Après notre médaille d’argent aux Jeux panaméricains, nous sommes partis sur de bonnes bases », estime-t-il.

« Nous avons confiance en nous, mais nous savons que les trois étapes qui nous séparent de Madrid seront très, très difficiles. L’objectif est de nous présenter [à Dubaï] et de nous battre.

« Nous savons que Dubaï n’est ni décisif ni déterminant, mais il est déjà important de marquer des points dès la première étape. La poule est très difficile et nous savons que nous devons nous en sortir quoi qu’il arrive et qu’il est essentiel d’atteindre la demi-finale.

Prendre des points quand c’est possible

« Ensuite, il y aura Montevideo (8-10 mars), où nous aurons moins d’heures de voyage, ce qui nous donnera un bon [avantage].

ADVERTISEMENT

« L’objectif est évidemment de terminer parmi les quatre premières places pour arriver à Madrid, mais nous ne voulons pas brûler les étapes. Nous nous concentrons d’abord sur cette semaine.

« Toutes les équipes sont venues très bien préparées, ce qui est une bonne chose car nous avons besoin de ce niveau de compétition. En parlant avec les entraîneurs, nous savons que ce sera un tournoi très exigeant. »

Le Chili débutera sa campagne du Sevens Challenger 2024 à 14h36 heure locale (GMT+4) vendredi 12 janvier contre les Tonga, champions de l’année dernière, au Sevens Stadium.

En 2023, la nation du Pacifique avait terminé à 14 points et quatre places de mieux que le Chili, cinquième, mais c’est Los Cóndores Sevens qui avaient remporté leur seule confrontation dans les deux tournois à Stellenbosch.

ADVERTISEMENT

Jose Escobedo avait marqué l’essai décisif à la dernière minute de leur match de poule au Markötter Stadium fin avril, pour assurer la victoire 22-19 du Chili.

Todeschini précise : « Le premier match sera contre les Tonga et comme dans tout tournoi, le premier est toujours le plus difficile.

« Nous avons réussi à les battre l’année dernière à Stellenbosch, mais c’était très difficile. Le match sera très important au-delà du résultat en raison de l’attitude. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Leinster 'sitting on a sharp stick' for running of the Bulls Leinster 'sitting on a sharp stick' for running of the Bulls
Search