Le boring game de l'Angleterre face à l'exubérance des Fidji

Par Willy Billiard
George Ford has often been described as an 'on-field coach' and he used all his experience to see England home (Photo by Michael Steele/Getty Images)

L’Angleterre sait comment elle veut jouer et elle s’y tient. Elle effectue en moyenne 33,8 coups de pied par match, soit le plus grand nombre des huit équipes, ce qui lui permet d’obtenir le pourcentage le plus élevé de possession de la balle renvoyée au pied (68%). Compte tenu de la quantité de coups de pied qu’ils exécutent, ils sont donc faibles dans la plupart des domaines de la phase offensive.

ADVERTISEMENT

Ils ont effectué le deuxième plus petit nombre de courses avec ballon (108,8) pour le deuxième plus petit nombre de mètres parcourus (461,3), ils se classent au sixième rang pour les défenseurs battus (22,5) et sont en queue de peloton pour les offloads (5,8).

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
England
30 - 24
Temps complet
Fiji
Toutes les stats et les données

Un rugby peu divertissant

Cependant, George Ford a montré lors du premier match de l’Angleterre contre l’Argentine qu’il n’est pas nécessaire d’être près de la ligne d’essai adverse pour marquer des points grâce à sa pluie de drops. En outre, l’Angleterre dispose d’une mêlée solide qui fonctionne à 95 %, ce qui la place en deuxième position dans ce domaine, et son jeu au pied lui permet de se classer en deuxième position pour les résultats positifs de ses possessions (74 %). Même si leur rugby n’est pas très divertissant pour les supporters anglais, il a permis à l’équipe de remporter des succès et il est donc peu probable qu’elle change de formule.

À l’inverse, et à la surprise générale, les Fidji courent beaucoup avec le ballon. Ils affichent en moyenne le plus grand nombre de courses avec ballon par match (139,5), le deuxième plus grand nombre d’offloads (11,3) et le troisième plus grand nombre de mètres parcourus (570,5). Ce qui est un peu surprenant, c’est qu’ils sont à l’avant-dernière place pour les franchissements, avec seulement cinq par match en moyenne.

Les Fidji se bonifient

Cependant, ils ont également montré que leur rugby avait progressé. Ils ont remporté le plus grand nombre de récupérations en moyenne (8,0), dont une grande partie à la suite d’une phase de jeu au sol. Ils jouent également avec une bonne discipline, concédant le deuxième plus petit nombre de pénalités (8,8), et leur réussite en mêlée (92 %) n’est que juste derrière celle de l’Angleterre.

« La qualité de la mêlée [fidjienne] donne des sueurs froides à n’importe quelle équipe internationale », a remarqué le Gallois Roberts. « Comment se préparer à ça pendant la semaine ? Défensivement, vous êtes confrontés à des mêlées fidjiennes, qu’elles soient dans votre propre moitié de terrain ou dans leurs propres 22, la capacité des coureurs est absolument effrayante. »

En boxe, on dit que les styles font les combats, et ce match a tous les éléments pour tester cette théorie sur un terrain de rugby.

Elimination

New Zealand
South Africa
11 - 12
Final
Argentina
New Zealand
6 - 44
SF1
England
South Africa
15 - 16
SF2
Wales
Argentina
17 - 29
QF1
Ireland
New Zealand
24 - 28
QF2
England
Fiji
30 - 24
QF3
France
South Africa
28 - 29
QF4
ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Turlough 2 hours ago
'Let them keep talking' - Mike Catt claps back over Bok remarks

“You want that – not hatred – but whatever it is that stirs it all up. It’s good.” Agree with this. If you can put a common motivating idea in all your players heads during a game it can produce a real Team perfromance. Erasmus is pretty expert at this. It is quite clear that the comments by Etzebeth, Allende and others were not coincidence and were actioned to create animoisty before the series in order to galvanise the South African mind set. While I understand it, I don’t like it. They result in unnessary vitriol between supporters and for what? I don’t think any of the SA players seriously believe any of these claims and with Ireland ignoring them Erasmus won’t get the escalation he seeks. The vitriol shown by some SA and indeed NZ supporters is extremely weird for NH supporters (OK, maybe England have felt it) but it just feels very odd over a sport. Ireland were more or less sh1t for the first 100 years of their rugby, they have improved significantly in the last 25 to be in a position around now (it may not last) to go into a match with the big guns with a real shot of winning. The reaction to this from some SH supporters has been bizarre with conspiracy theories of ‘Arrogance’ fueling abuse from supporters and even NZ players to Irish crowds during the world cup. I love International rugby and the comraderie between supporters. I genuinely dread and dislike the atmosphere around games with the southern giants. They take this very personally. NH teams: play them, try and beat them, enjoy the craic with their players and supporters and wish them well. SH teams wish them well and they call you arrogant in the press months later. Its just a matter of try and beat them and then good riddance til the next time.

5 Go to comments
TRENDING
TRENDING Fissler Confidential: Saracens sign ex-England hooker as Leinster prop deal edges closer Fissler Confidential: Saracens sign ex-England hooker
Search