Le BastaShow revient pour une deuxième saison

Par Willy Billiard
PARIS, FRANCE - OCTOBER 15: Mathieu Bastareaud attends the Rugby World Cup France 2023 Quarter Final match between France and South Africa (Springboks) at Stade de France on October 15, 2023 in Saint-Denis near Paris, France. (Photo by Jean Catuffe/Getty Images)

Le BastaShow, saison 2 revient en exclusivité sur RugbyPass TV. En début d’année 2024, l’ancien international français (35 ans, 54 sélections), avait lancé ce concept sur la chaîne gratuite du rugby mondial : un entretien intime et profond sur la longueur (une demi-heure environ) avec un invité, dans un lieu iconique et qui se termine par un moment sympa et décalé, en lien avec la passion de l’invité.

ADVERTISEMENT

Lors de la première saison, Mathieu Bastareaud avait invité à se confier Baptiste Serin (sur notamment la santé mentale des joueurs), Johnnie Beattie pour évoquer le Ecosse v France, le Professeur Pierre Dantin au sujet des différences entre le haut niveau et la haute performance, Enzo Hervé pour ses origines gipsy, mais aussi Safi N’Diaye, le trop rare Teddy Thomas, Esteban Abadie ou encore l’international du Portugal Mike Tadjer.

A chaque fois, la parole se libère. Personne ne résiste à la douceur et la simplicité de l’ancien trois-quarts centre, puis troisième-ligne, devenu un membre du staff essentiel du RC Toulon en tant que manager aux côtés de l’entraîneur Pierre Mignoni.

Ou plutôt, personne ne veut lui résister car après tout, c’est lui le boss et il s’en amuse. Son premier invité de la deuxième saison sera d’ailleurs Sergio Parisse (40 ans), ancien troisième-ligne de légende du rugby italien aux 142 sélections, devenu entraîneur de la touche au RCT.

Un Stade Mathieu Bastareaud en Guadeloupe

Avant de mettre en boîte un épisode par semaine, Bastareaud revient d’un court séjour en Guadeloupe, là où il a ses racines familiales, où a été inauguré le 22 mai un stade qui porte son nom au Creps Antille-Guyane, à Pointe-à-Pitre sur l’emplacement d’un ancien terrain de rugby créé il y a plus de 15 ans et qui a été entièrement refait.

Le terrain est recouvert d’un gazon synthétique qui répond aux standards World Rugby, pouvant résister à une utilisation intense malgré des conditions climatiques parfois compliquées.

Par cet investissement d’un montant de 1,6 million d’euros, le nouveau stade devrait convenir à haut niveau et attirer des équipes pour s’entraîner en vue, si ce n’est de Paris 2024, au moins de Los Angeles 2028.

« Le sport guadeloupéen a toujours été très haut en France, dans l’athlétisme, le football, le basket et moi, mon rêve, c’est qu’il soit aussi très haut dans le rugby », a déclaré l’ancien joueur à l’occasion de l’inauguration.

ADVERTISEMENT

« J’essaie de faire mon maximum. Voir qu’il y a beaucoup d’intérêts, ici, pour le rugby qui n’est pas forcément une terre de rugby, ça me rend fier. Maintenant, ils ont la chance de pouvoir avoir des installations top, qu’ils en profitent. Je leur donne rendez-vous dans quelques années sur les terrains de Top 14. »

Mathieu Bastareaud retournera en Guadeloupe pour organiser la deuxième édition de « La mêlée des Caraïbes », un tournoi du 3 au 6 juillet.


ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Why Joe Schmidt cannot rely on the Brumbies' creaking tight five Why Joe Schmidt cannot rely on the Brumbies' creaking tight five
Search