L’Australie punit la Géorgie

Par Willy Billiard
Samu Kerevi of Australia is tackled by Miriani Modebadze of Georgia during the Rugby World Cup France 2023 match between Australia and Georgia at Stade de France on September 09, 2023 in Paris, France. (Photo by David Ramos - World Rugby/World Rugby via Getty Images)

Pour cette deuxième rencontre entre les deux équipes en Coupe du Monde de Rugby – la précédente remontant à 2019 où les Wallabies s’étaient imposés de 19 points (27-8) – l’Australie a plus puni ses adversaires de la poule C qu’elle n’a fait preuve de grosse performance.

ADVERTISEMENT

L’Australie a toute de suite pris l’avantage et ne l’a plus lâché avec un premier essai de Jordan Petaia après à peine deux minutes de jeu, suivi d’un autre de Mark Nawaqanitawase à la 8e. Au pied, Ben Donaldson n’a pas tremblé, profitant de chaque pénalité aux Lelos pour alourdir le score (21-3 à la pause).

En face, les Géorgiens, combattifs jusqu’à la dernière minute, ont eu du mal à se lancer dans le match (11% d’occupation en première période) en enchaînant rarement plus de trois temps de jeu, se débarrassant trop vite du ballon. Peu précis au pied ils ont en plus été fortement pénalisés (onze pénalités contre deux en première mi-temps), principalement dans les phases de conquête ou pour hors-jeu.

Rencontre
Coupe du Monde de Rugby
Australia
35 - 15
Temps complet
Georgia
Toutes les stats et les données

Solides en défense, la première de leurs fulgurances s’est concrétisée au début de la seconde période alors que les lLelos ne jouaient qu’à 14 – carton pour Mirian Modebadze pour avoir gêné Nic White (entré à la place de Tate McDermott sorti pour protocole commotion) – avec un essai du troisième-ligne aile Luka Ivanishvili.

S’en est suivie une ovation du public de Saint-Denis (75 770 spectateurs), surtout occupé entre ses encouragements aux outsiders, des Marseillaises et des huées chaque fois qu’Eddie Jones, sélectionneur de l’Australie, apparaissait sur les écrans.

Mais la révolte a duré un quart d’heure, avant qu’une interception du pilier droit Taniela Tupou après une percée de l’arrière Davit Niniashvili ne conduise à l’essai de l’arrière australien Ben Donaldson ; Donaldson, logiquement sacré Homme du Match, qui remettra le couvert treize minutes plus tard.

Entrées dans les 22 m

Moyenne des points marqués
2.1
15
Entrées
Moyenne des points marqués
1.8
8
Entrées

En sortie de ruck sur la ligne de l’Australie le pilier droit géorgien Beka Gigashvili marquera le dernier essai à deux minutes de la fin pour porter le score à 35-15, prouvant ainsi que la Géorgie ne renonce jamais.

ADVERTISEMENT

L’Australie sort de cette entame de Coupe du Monde de Rugby avec le bonus avant d’affronter les Fidji le 17 septembre. La Géorgie disposera de bien plus de temps pour se refaire en accueillant le Portugal à Toulouse le 23 septembre.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Turlough 3 hours ago
'Let them keep talking' - Mike Catt claps back over Bok remarks

“You want that – not hatred – but whatever it is that stirs it all up. It’s good.” Agree with this. If you can put a common motivating idea in all your players heads during a game it can produce a real Team perfromance. Erasmus is pretty expert at this. It is quite clear that the comments by Etzebeth, Allende and others were not coincidence and were actioned to create animoisty before the series in order to galvanise the South African mind set. While I understand it, I don’t like it. They result in unnessary vitriol between supporters and for what? I don’t think any of the SA players seriously believe any of these claims and with Ireland ignoring them Erasmus won’t get the escalation he seeks. The vitriol shown by some SA and indeed NZ supporters is extremely weird for NH supporters (OK, maybe England have felt it) but it just feels very odd over a sport. Ireland were more or less sh1t for the first 100 years of their rugby, they have improved significantly in the last 25 to be in a position around now (it may not last) to go into a match with the big guns with a real shot of winning. The reaction to this from some SH supporters has been bizarre with conspiracy theories of ‘Arrogance’ fueling abuse from supporters and even NZ players to Irish crowds during the world cup. I love International rugby and the comraderie between supporters. I genuinely dread and dislike the atmosphere around games with the southern giants. They take this very personally. NH teams: play them, try and beat them, enjoy the craic with their players and supporters and wish them well. SH teams wish them well and they call you arrogant in the press months later. Its just a matter of try and beat them and then good riddance til the next time.

5 Go to comments
TRENDING
TRENDING Chiefs player ratings vs Blues | Super Rugby Pacific Grand Final Chiefs player ratings vs Blues
Search