Lagisquet : j’ai failli partir en Roumanie avec David Gérard

Par Willy Billiard
Patrice Lagisquet, Head Coach of Portugal, looks on prior to the Rugby World Cup France 2023 match between Australia and Portugal at Stade Geoffroy-Guichard on October 01, 2023 in Saint-Etienne, France. (Photo by Stu Forster/Getty Images)

Lorsque l’ancien deuxième-ligne français David Gérard a annoncé lui-même sur son compte Instagram vendredi 15 décembre qu’il venait d’être nommé sélectionneur de la Roumanie, il n’a pas dévoilé la composition de son staff.

ADVERTISEMENT

Pourtant, selon nos informations, il devrait emmener avec lui une partie du staff du Portugal avec qui il a travaillé jusqu’à il y a encore peu sur la Coupe du Monde de Rugby 2023.

Parmi eux, l’ancien sélectionneur du Portugal, Patrice Lagisquet, qui a récemment décliné l’invitation.

« On en a parlé », confirme l’ancien international français dans un entretien à RugbyPass. « C’est une expérience qu’il a beaucoup aimée. Il m’a même proposé de continuer avec lui. Il m’a dit ‘moi je m’en moque, je n’ai pas besoin d’être numéro un, j’ai beaucoup aimé ce qu’on a fait ensemble’.

« Il a beaucoup aimé, beaucoup adoré l’expérience avec le Portugal, avec la sélection. C’est pour cela qu’il a eu envie de continuer. »

167 matchs et une sélection internationale

A 46 ans aujourd’hui, David Gérard a déjà passé au moins deux tiers de sa vie dans le rugby. Formé à l’US Mourillon, il intègre le RC Toulon en 1997 avant de poursuivre à l’Union Bordeaux-Bègles, puis au Stade Toulousain de Guy Novès pendant cinq saisons (2000-2005) avec qui il sera champion de France (2001), vice-champion de France (2003) et double champion d’Europe (2003 et 2005).

Après avoir basculé de l’autre côté de la Manche pour jouer avec Northampton, il revient pour faire du Racing 92 le champion de France de ProD2 (2009) et de finir sa carrière de joueur deux ans plus tard au Stade Phocéen (fédérale 1).

Au total, il aura cumulé 167 matchs, ainsi qu’une sélection avec le XV de France, une défaite face aux Tonga 16-20 le 16 juin 1999 à Nuku’alof. Il avait été remplacé par son futur coéquipier du Stade Toulousain Fabien Pelous à la 50e qui vivait là sa dernière sélection en tant que remplaçant avant trois ans.

Entraîneur en charge des avants

C’est en tant qu’entraîneur que David Gérard poursuit sa carrière. Il fait ses premières armes avec les féminines à l’Avenir Fonsorbais avant de rejoindre son club de cœur de Toulouse. Il enchaîne ensuite à Béziers où il commence à se consacrer exclusivement aux avants, puis à Lyon. A Montauban, il est manager avant d’être débarqué manu militari fin 2022 après un début de saison compliqué à la dernière place de la Pro D2.

ADVERTISEMENT

Un mal pour un bien. Libéré, il accepte de prendre en charge les avants du Portugal avec Lagisquet en vue de la Coupe du Monde de Rugby 2023. C’est d’ailleurs son ancien coach qui le mettra en contact avec la fédération roumaine de rugby.

« C’est un très bon entraîneur et qui a toute la capacité de mener à bien un projet comme ça. Il est très travailleur », affirme Lagisquet qui n’a pas souhaité repartir pour une nouvelle aventure.

« J’ai d’autres priorités. Dans mon travail, je suis associé, j’ai plusieurs sociétés… », dit-il pudiquement alors qu’il se donne 15 mois pour préparer son départ en retraite. Mais le rugby, trop peu pour lui, même si Gérard l’appelle pour une pige de temps à autre.

« Je me méfie un peu de ce genre de choses et surtout de moi-même parce que je sais que si je commence à me piquer, je vais y reprendre goût… », sourit-il.

ADVERTISEMENT

« La dernière fois que j’ai fait quelque chose comme ça, c’était dans un petit club. Je devais y aller une fois par semaine et au bout d’un an je suis allé à tous les entraînements et à tous les matchs. Je me connais. Je sais que je suis passionné et je me laisse vite embarquer par ma passion. Il vaut mieux que je reste en retrait ; ce ne serait pas raisonnable. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

A
Abe 3 hours ago
Waratahs 'counter-culture' limits Wallaby options for Joe Schmidt

Not a fan of your picks. McReight is good at club level but he is too small for international level and has consistently disappointed there. Better to go for larger guys. Kemeney, Valentini, Hooper, Leota, Samu, Swinton, etc. Aalatoa and Nonga are woeful scrummagers and don’t offer much around the field. Wallabies will not win if the scrum falls to pieces. The fact that Faamissli hasn’t been developed is a tragedy. Need a scrum that doesn’t give away penalties. So looks like a Talakai maybe instead. Best scrummagers need to be selected. McDermott runs the ball too much and doesn’t fit into a structured attack like Schmidts. Gets isolated too often. Ok off the bench late but not for 60 mins. Goal kicking has to be one of the top 3 points for a 10 so that does in Gordon and O’Connor. Be better off going for lynagh on that front. Donaldson and Noah seem to be doing best of the established names. QC a better mentor type guy than OConnor as well if he’s playing. Daugunu has been the most consistent 13 and breaks the line a lot so must be in the squad. Joost has also been good. Richie Arnold playing well for Toulouse and is a preeminent lineout jumper so needs to be in. Latu also playing well for La Rochelle and is better scrummager than the Aussie choices so should be in. The big guy at the Tahs Amataroso I think it is needs to be developed as well. Otherwise the team will be too small. Hodge is a better choice at fullback than Wright. Latter makes too many mistakes. Not sure if Hodge available.

7 Go to comments
T
Turlough 7 hours ago
Four Leinster talking points after latest Champions Cup final loss

First of all: hats off to Toulouse an outstanding performance. Duponts kicking was phenomenal. Twice he challenged Keenan with amazing clearances from his 22 in extra time. Result was territory deep in Leinster half in the early part of extra time which lead to 2 penalties and the game. Remember also his two 50:22s? Now to Willis/Dupont. ANY slight isolation by a Leinster player resulted in a turnover penalty. How many turnovers in the Toulouse 22? Leinster’s defense was immense, they had opportunities in attack but they honestly looked like they had not spent enough time passing the ball in the training in the weeks preceding the final. Game management was poor. Toulouse’s scrum had crumbled. At 15-15 Leinster had a scrum advantage in a position that would be kickable for a scrum penalty. Leinster played on and missed a long range drop goal. You MUST take the scrum surely? Win penalty and its a shot at goal to win with time up. No penalty and you can attack and drop goal whatever. The distance from sideline penalties from Byrne was shocking. If you are kicking the line you must get close to that 5 metre line. How many times were Leinster forced to maul from 10-15 metres? Toulouse KNEW Leinster was going to kick and maul and clearly spent considerable training time neutralizing thuis threat. The maul was starting too far out, Toulouse were able to stop the heart of the drive. You must change tack and start kicking for goals. That said it always felt like Toulouse were the potent team on the day with Leinster under pressure and chasing. Even with their backline completely disrupted, Toulouse found a way. 9 Wins in their last 9 finals. Leinster will be there next year. But so will Toulouse/Northhampton etc. A great era of club rugby.

17 Go to comments
FEATURE
FEATURE Ross Byrne has the grandest stage to prove his doubters wrong Ross Byrne has the grandest stage to prove his doubters wrong
Search