La pénalité de la gagne manquée de l’Italie contre la France : une «trace noire» pour Garbisi

Par Willy Billiard
L'Italien Paolo Garbisi après sa pénalité manquée face à la France dimanche 25 février 2024 (Photo by David Rogers/Getty Images)

Un traumatisme qui n’est pas près de s’effacer. C’est ce que ressent toujours près d’un mois après le demi d’ouverture de l’Italie, Paolo Garbisi (23 ans, 36 sélections). Ce qui le hante, c’est ce coup de pied manqué dans les ultimes instants du match du Tournoi des Six Nations contre la France le dimanche 25 février.

ADVERTISEMENT

Le match est terminé et l’Italie décroche une pénalité. Un peu à gauche des poteaux à 35 mètres, Paolo Garbisi ajuste son tir. « Ce n’était pas une pénalité très compliquée », admettra-t-il plus tard.

Soudain, alors que le toit du stade Pierre-Mauroy est fermé, le ballon tombe mystérieusement de son tee. Il ne reste plus que dix secondes à l’horloge et Garbisi perd toute concentration.

Insomnies

Il remet le ballon à la hâte, frappe et ça passe à côté. Le score s’achève sur un match nul, 13-13. Le premier dans l’histoire des confrontations entre ces deux équipes. La victoire de l’Italie s’est jouée aussi à ce moment-là.

Rencontre
Six Nations
France
13 - 13
Temps complet
Italy
Toutes les stats et les données

« On ne voit pas souvent le ballon tomber dans un stade fermé, sans vent. Ce n’est pas du tout une excuse, ça fait partie de mon job », avait tenu à s’excuser le joueur à la fin de la rencontre.

Près d’un mois après, il y repense. « C’est ancré dans ma vie maintenant. C’est une trace noire qui restera toujours dans ma tête. Il faut savoir rebondir, vivre avec », confie-t-il à nos confrères du Midi Libre.

« Je peux vous dire que la semaine qui a suivi le match contre la France, c’était très compliqué…

« J’arrivais très facilement à m’endormir. Mais je me réveillais en pleine nuit, j’y pensais, et je ne pouvais plus me rendormir. Ça a été ça jusqu’au jeudi qui a suivi. »

Se remettre la tête à l’endroit à Toulon

Garbisi raconte que ce qui lui a permis de passer à autre chose, c’est d’avoir passé la semaine suivant le match à Toulon, son nouveau club. Là-bas, il a notamment reçu le soutien de son entraîneur Pierre Mignoni.

ADVERTISEMENT

« On en a parlé très simplement et, au-delà de ça, il a fait un très gros match, il a été très bon. Il lui est arrivé ce concours de circonstances et il doit rebondir, mais il va bien », avait-il déclaré.

Cette semaine lui aura été bénéfique. Le match suivant contre l’Ecosse, il tentera une pénalité et là aussi le ballon tombera du tee. Mais cette fois, il gèrera et l’Italie remportera la rencontre 31-29.

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Gatland braces himself for a summer of short term pain for long term gain Gatland braces himself for a summer of short term pain for long term gain
Search