La Nouvelle-Zélande a bien failli manquer les quarts au Cap

Par RugbyPass
New Zealand’s Scott Curry tackles against Australia captain on day one of the HSBC SVNS at Cape Town Stadium on 9 December, 2023 in Cape Town, South Africa. Photo credit: Mike Lee - KLC fotos for World Rugby

Les Samoa, champions du Cap l’an passé, n’ont pas réussi à se qualifier pour les quarts de finale lors d’une journée d’ouverture chaude et venteuse de la deuxième étape du HSBC SVNS 2024.

ADVERTISEMENT

Les Samoa ont terminé à la dernière place d’une poule C très serrée, tandis que la Nouvelle-Zélande s’est qualifiée pour les quarts de finale en tant que l’un des meilleurs troisièmes, et que le Canada a créé non pas une, mais deux surprises.

L’Irlande a également terminé la journée par une victoire inattendue qui lui a permis de confirmer sa présence en quarts de finale, aux côtés de l’Argentine, de l’Australie, de l’Afrique du Sud (pays hôte), des Fidji et de la France.

Poule A : Nortje brille et l’Afrique du Sud s’assure une place en quart

L’Afrique du Sud a déniché un véritable talent en la personne de Quewin Nortje dans sa quête d’un premier titre à domicile depuis 2015. L’ailier a ajouté deux essais aux quatre qu’il avait inscrit pour ses débuts à Dubaï la semaine précédente, lors de la victoire 19-5 de l’Afrique du Sud sur la Grande-Bretagne lors de son premier match.

« C’est un tel privilège d’être ici. Un premier tournoi de rugby à sept au Cap est tout simplement une expérience incroyable », a déclaré Nortje après avoir fait sa première apparition devant un public en liesse qui avait commencé la fête très tôt.

Lucas Lacamp a inscrit deux essais coup sur coup pour permettre aux Etats-Unis de revenir au score après avoir été menés 14-0, mais les essais d’Impi Visser et de Ronald Brown dans les dernières minutes ont permis aux locaux de prendre le large et de s’imposer 26-14.

Zac Ward a réalisé un doublé lors de la victoire 31-0 de l’Irlande sur les Etats-Unis. C’était ensuite au tour de Harry McNulty de mener la danse, en marquant de part et d’autre de la mi-temps, pour permettre aux Irlandais d’ajouter une deuxième victoire à leur campagne au Cap, 19-14 contre la Grande-Bretagne.

La Grande-Bretagne devait battre les Etats-Unis, qui n’avait pas encore gagné, dans leur dernier match de la journée, par 31 points pour se qualifier pour les quarts de finale, aux dépens de la Nouvelle-Zélande. Ce n’était pas gagné d’avance, et ils n’y sont pas parvenus. Au contraire, au terme d’un match haletant (26-26), la rencontre s’est jouée au golden point. Un essai de Tom Emery, après que Marcus Tupuola ait reçu un carton jaune pour un en-avant délibéré, a donné la victoire à la Grande-Bretagne (31-26), condamnant les médaillés de bronze de l’année dernière à une place en queue de peloton.

ADVERTISEMENT

Mais le meilleur a été gardé pour le dernier match de la poule A, le dernier match de la journée, où l’Irlande a surpris l’Afrique du Sud, champions à Dubaï, pour l’emporter dans un match de haute intensité 12-14. Après la rencontre, Gavin Mullin, victorieux, a reconnu que l’Irlande avait ciblé les hôtes : « Nous savions qu’il y aurait une bonne ambiance, un bon public, contre une très bonne équipe – évidemment, ils ont gagné la semaine dernière – donc nous voulions juste les battre.

Poule B : Revol fête son 100e tournoi

« Je suis très fier de tout ce qui s’est passé au fil des ans », a déclaré le vétéran Gastón Revol après son premier match à son 100e tournoi, qui s’est soldée par une victoire 21-7 sur la France. « Je suis surtout heureux de la victoire d’aujourd’hui. Le présent est toujours la chose la plus importante, donc c’est très bien d’être arrivé aux 100, mais nous sommes ici maintenant au Cap, nous voulons prendre les matchs les uns après les autres. »

Il s’agissait du deuxième match de la journée pour les deux équipes. Plus tôt, deux essais dans les quatre premières minutes par Luciano Gonzalez avaient permis aux Pumas de s’imposer 31-12 face à l’Espagne.

De son côté, Rayan Rebbadj a passé une pénalité décisive en fin de match, alors que le chronomètre était dans le rouge. La France, qui a souffert en termes de discipline toute la journée, a résisté à un retour des Fidji pour remporter son match d’ouverture 17-14. Les Français ont pris une avance de 14-0 en première période, avant que les îles du Pacifique ne reviennent à la charge pour égaliser en seconde mi-temps.

Un triplé de Pilipo Bukayaro a permis aux Fidji de se remettre sur les rails en battant l’Espagne 33 à 7 lors de leur deuxième match. La victoire 19-12 sur l’Argentine, malgré le carton rouge infligé à Josese Batirerega pour un plaquage haut, leur a permis de terminer la journée en tête de la poule.

ADVERTISEMENT

Mais l’indiscipline de la France a menacé de lui coûter cher face à une Espagne déterminée et inventive, en concédant pénalité sur pénalité alors que le temps s’écoulait. Mais ils ont survécu pour remporter un deuxième match serré 21-19.

Poule C : la poule des chocs

Les All Blacks Sevens ont été surpris par le Canada, en s’inclinant 19-7. Dans son deuxième match, Leroy Carter a ensuite inscrit un triplé en première période, permettant à la Nouvelle-Zélande – dont le « tournoi est en jeu », selon Scott Curry – de se racheter de sa défaite du match d’ouverture en mettant à mal l’Australie en s’imposant 35-5, tous ses points ayant été marqués dans les sept premières minutes.

Mais leur journée s’est terminée par une défaite 14-21 contre les Samoa. Le seul point positif étant l’essai transformé de Curry à la 14e minute qui leur a permis d’obtenir le point de bonus, synonyme de troisième place dans la poule C, les autres résultats leur permettant de se qualifier pour les quarts de finale.

Après sa victoire sur la Nouvelle-Zélande, le Canada a créé une deuxième surprise en battant les champions en titre, les Samoa, 33 à 7.

Cooper Coats a commenté après la victoire sur les Samoa : « C’est assez incroyable – la dernière fois que nous les avons battus, c’était il y a environ six ans. Nous voulions juste nous améliorer après un week-end un peu décevant le week-end dernier, alors nous sommes heureux d’avoir réussi.

« Nous sommes ensemble depuis un certain temps. Maintenant, nous commençons à prendre confiance en nous et à réaliser des performances dont nous sommes fiers. »

Si la Nouvelle-Zélande a connu une mauvaise première journée, c’est encore pire pour les Samoa. Cette défaite contre le Canada est la deuxième en autant de matchs. Ils avaient déjà été battus 7-27 par une Australie bien organisée.

Le Canada – 12e à Dubaï il y a une semaine – a terminé la première journée par une défaite 26-7 contre l’Australie, mais a terminé deuxième de la poule et s’est qualifié pour les quarts de finale.

Les quarts de finale de dimanche opposeront l’Argentine au Canada, l’Irlande à la Nouvelle-Zélande, l’Australie à l’Afrique du Sud et les Fidji à la France.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE How Jack Nowell came good at La Rochelle How Jack Nowell came good at La Rochelle
Search