La Chine remporte le Sevens Challenger 2024 féminin

Par RugbyPass
Photo Credit: Julio Martin Seras Lima

La Chine a achevé sa campagne presque parfaite du World Rugby HSBC Sevens Challenger 2024 féminin, en battant la Pologne 36-0 lors de la finale à Cracovie pour remporter une troisième victoire consécutive dans le tournoi dimanche 19 mai.

ADVERTISEMENT

Les Chinoises ont assuré leur place dans le tournoi de barrage HSBC SVNS en se qualifiant pour les quarts de finale à la fin de la première journée, et elles seront accompagnées à Madrid par l’Argentine, la Belgique et la Pologne.

Une finale difficile pour la Pologne

La Chine n’avait perdu qu’un seul de ses 17 matchs à Dubaï, Montevideo et Cracovie avant la finale et, après trois premières minutes difficiles, Dou Xinrong a marqué le premier essai de la finale, profitant de l’expulsion de Hanna Maliszewski.

Maliszewski a reçu son premier carton jaune pour un en-avant volontaire, mais pendant une fraction de seconde, il a semblé qu’elle avait tenté une interception qui aurait sans aucun doute abouti à un essai.

Au lieu de cela, la Pologne a cédé et Su Qi a porté l’avance chinoise à 12-0 dans les derniers instants de la première période. Cette intervention a semblé briser la confiance des Polonaises.

La Chine accélérait à nouveau en inscrivant trois essais en autant de minutes en seconde période – par Dou, Liu Xiaoqian et Gu Yaoyao – avant que Wang Xiao n’ajoute un sixième essai en fin de match.

La défaite de la Pologne s’est aggravée avant la fin du temps réglementaire lorsque Maliszewski a reçu un deuxième carton jaune et le rouge qui en a découlé. Cependant, malgré la défaite finale, la deuxième place a suffi à porter les hôtes à la quatrième place du classement général, ce qui leur permet de se rendre à Madrid dans quinze jours.

L’entraîneur adjoint de la Chine, Rocky Khan, a déclaré : « C’est une sensation extraordinaire. Les filles ont été formidables pendant toute la durée des Series. Même lors des séances d’entraînement à la maison, elles ont fait beaucoup d’efforts. Elles veulent travailler dur et s’améliorer.

ADVERTISEMENT

« Je suis tellement fier de la façon dont elles se sont débrouillées au cours des trois tournois, et même d’arriver ici ce week-end et de remporter les Sevens Challenger, c’est incroyable. Je suis très fier et nous allons profiter de ce moment pour l’instant. »

La Belgique bat le Kenya et décroche le bronze

En raison d’une différence de points nettement inférieure à celle de la Pologne, le Kenya devait remporter la finale de bronze à Cracovie avec un score important pour avoir un espoir de décrocher le dernier billet pour Madrid.

Les Lionesses Sevens avaient ouvert le score dès la première minute grâce à une combinaison qui a permis à Naomi Amuguni de s’engouffrer dans la brèche.

Cependant, la Belgique était déterminée à remporter une deuxième médaille de bronze consécutive et a trouvé le moyen de revenir dans le match lorsque Cécile Blondiau a ouvert le score.

Hanne Swiers a ensuite filé sur l’aile gauche à l’approche de la mi-temps pour donner aux Européennes une avance de 12-7 à la pause.

ADVERTISEMENT

Un avantage qu’elles accentuaient dès le début de la seconde mi-temps, Blondiau aplatissant pour la deuxième fois.

Après un retard causé par les soins apportés à Edith Nariaka, Blondiau a conclu une belle action collective belge en inscrivant son troisième essai. Margaux Stevins a ensuite réussi sa troisième transformation, portant le score final à 26-7.

Cécile Blondiau, de la Belgique, a déclaré : « C’est vraiment excitant d’être qualifiée pour Madrid et nous sommes heureuses de montrer au monde que nous pouvons jouer au rugby et que les filles peuvent aussi jouer en Belgique. Nous sommes très excitées par ce tournoi (Madrid), c’était notre objectif cette année. Je suis très heureuse pour l’équipe et pour le travail que les filles ont fait à la maison et nous sommes impatientes d’entamer le reste de la saison. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Turlough 38 minutes ago
Jean de Villiers' three word response to 'best in the world' debate

This ‘raging’ debate is only happenning in media circles and has never been a topic in Ireland (although SA media are interested). It makes the media companies money I guess. SA are RWC champions and #1 ranked team although Ireland are back within a point there. The facts point to SA. For a lot of 2021 France beat ALL their rivals and Ireland similar in 2022-2023. It is not wrong to say that on such form either can be deemed to be the current best team if they have beaten all their rivals and ranked #1. The ‘have to have won a world cup’ stipulation is nonsense. The world cup draw and scheduling has been tailored to the traditional big teams since the start. The scheduling also which sees the big teams sheltered from playing a hard pool match the week before has also been a constant. It is extraordinary that for example France have made so many finals. Ireland who were realistically only contenders in 2023 were in a Pool with two other top 5 teams and had to play one of them 7 days before a quarter final against France or New Zealand. Always going to be a coin toss. Scotland’s situation was worse. New Zealand had great chances in 1995, 1999, 2007 but they could not win a tight RWC match. The first tight match they ever won was versus France in the 2011 final, literally they lost every other tight match before that. Some of those NZ teams around that era were #1 surely?

13 Go to comments
TRENDING
TRENDING Everyone is saying the same thing about the Doris-Kolbe incident Everyone is saying the same thing about the Doris-Kolbe incident
Search