HSBC SVNS Perth : Néo-Zélandaises et Françaises éliminées

Par RugbyPass
Faith Nathan (Australie) marque un essai contre la Nouvelle-Zélande lors de la deuxième journée du HSBC SVNS 2024 au HBF Park, le 27 janvier 2024 à Perth, en Australie. Crédit photo : Mike Lee - KLC fotos pour World Rugby

Les Australiennes ont mis fin à la longue série de victoires des Black Ferns Sevens en Australie pour décrocher leur place en demi-finales du HSBC SVNS Perth et entretenir l’espoir d’un premier titre à domicile dans le tournoi depuis 2018.

ADVERTISEMENT

La Nouvelle-Zélande a remporté 20 matchs d’affilée sur le sol australien et s’est emparée de la première place de la poule C samedi matin en battant les États-Unis 24-7.

L’Australie, en revanche, n’a pas pu améliorer sa deuxième place dans la poule A malgré sa victoire 31-14 sur le Canada lors de sa dernière mission en phase de poule, pour préparer seulement son deuxième quart de finale de Cup contre les Black Ferns Sevens dans l’histoire des Series.

L’Australie a déployé tout son jeu pour s’imposer 24-14 alors que les deux équipes ont terminé le match avec seulement six joueuses.

« Cette victoire représente beaucoup pour nous », a déclaré la joueuse australienne Alysia Lefau-Fakaosilea. « Nous savions que c’était une équipe très forte, alors nous avons utilisé notre force. »

Lefau-Fakaosilea et ses coéquipières affronteront désormais les États-Unis en demi-finales de la Cup lors d’une troisième journée qui se jouera à guichets fermés (coup d’envoi à 12h46 heure locale, GMT+8) après que l’équipe féminine des Eagles Sevens a remporté une impressionnante victoire 21-5 contre la France.

L’Irlande a été la première équipe à se qualifier pour les demi-finales en mettant fin à une série de cinq défaites consécutives au stade des quarts de finale en battant les Fidji 14-12.

ADVERTISEMENT

La Grande-Bretagne se trouve désormais entre les deux équipes et la finale, après avoir battu le Canada 7-0 lors d’un match retour.

L’Irlande met fin à sa série de défaites en quarts de finale

L’Irlande n’avait pas remporté de quarts de finale de Cup depuis Sydney l’année dernière et il semblait que le même scénario allait se dérouler au HBF Park lorsque Talei Wilson donnait l’avantage aux Fidji.

Cependant, Eve Higgins a aidé son équipe à prendre l’avantage 7-5 moins de deux minutes avant la mi-temps et Amee-Leigh Murphy Crowe a encore eu le temps de creuser l’écart avant la pause.

Adi van Buleki a trouvé l’espace à deux minutes de la fin de la seconde période pour redonner espoir aux Fidji, mais elles ont finalement payé le prix de la transformation manquée d’Ana Maria Naimasi.

Beibhinn Parsons a donc pu confirmer la victoire en bottant le ballon en touche une fois le temps écoulé.

ADVERTISEMENT

« C’est énorme », a déclaré Higgins après la rencontre. « C’est ce sur quoi nous avons travaillé, non seulement cette saison, mais aussi la saison dernière. »

La Grande-Bretagne tient bon face au Canada

La Grande-Bretagne n’avait remporté qu’un seul de ses huit quarts de finale de Cup précédents, mais elle avait battu le Canada vendredi et était repartie au combat le lendemain.

Mais malgré une domination tant sur la possession que l’occupation tout au long des 14 minutes, elles ont eu du mal à briser une défense canadienne résolue, qui avait été renforcée par le retour d’Olivia Apps.

Le moment décisif est survenu au milieu de la première période. Peu après l’expulsion de Krissy Scurfield, avec Ellie Boatman qui a marqué.

Emma Uren transformait pour donner à la Grande-Bretagne une avance de 7-0, mais les Britanniques allaient avoir quelques sueurs froides en seconde période, notamment lorsque Shona Campbell écopait d’un carton jaune pour avoir tiré les cheveux de Charity Williams lors d’un plaquage.

En fin de match, alors que le Canada se rapprochait de la ligne, Lauren Torley obtenait un bon ballon de récupération décisif qui permettait à son équipe de se qualifier pour les demi-finales.

« C’était très dur », avouait Boatman. « Une demi-finale de sept à zéro, nous avons dû aller chercher si loin et corriger les [erreurs] de ce matin.

« Nous allons nous reposer et récupérer pour la demi-finale et nous avons hâte ! »

Du Toit confirme la victoire de l’Australie

La domination de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande sur le circuit est telle que les deux équipes ne s’étaient pas rencontrées à ce stade du tournoi depuis la saison 2015-16.

Les Black Ferns Sevens ont été mises sur le reculoir presque immédiatement lorsque Jorja Miller a reçu un carton rouge dès la première minute, après un contact tête contre tête avec Faith Nathan.

L’Australie en a profité pour prendre une avance de 12-0, Lefau-Fakaosilea initiant des essais pour Faith Nathan et Madison Ashby.

Cependant, les Australiennes ont perdu Maddison Levi – qui faisait sa première apparition à Perth en raison d’une suspension – à cause d’un carton rouge à la fin de la première période et ont eu du mal à s’adapter au fait de jouer à six.

Michaela Blyde a marqué à deux reprises en début de seconde période pour donner aux Black Ferns Sevens une avance de 14 à 12, mais la Nouvelle-Zélande n’a pas pu faire mieux.

Charlotte Caslick a redonné l’avantage aux Australiennes avant que Dominique du Toit ne scelle la victoire 24-14 à l’issue d’un match âprement disputé, grâce à un franchissement et une finition impressionnants.

Alev Kelter crucifie la France

La France avait été parfaite jusqu’aux quarts de finale, s’assurant la première place de la poule B grâce à sa victoire 31-12 sur les Fidji lors de la première séance de poule de la deuxième journée.

Les Françaises ont également frappé les premières lors de leur quart de finale contre les Etats-Unis, Carla Neisen inscrivant un essai dès les deux premières minutes.

Mais les Américaines, qui n’ont remporté qu’un seul match lors de la phase de poule, se sont accrochées et ont pris l’avantage avant la mi-temps grâce à un sprint de Sammy Sullivan qui a marqué avant qu’Alev Kelter n’ajoute un deuxième essai impressionnant.

A moins de cinq minutes de la fin, Kelter aplatissait une deuxième fois pour donner plus de deux essais transformés d’avance aux Etats-Unis, ce qui leur a permis de s’assurer une deuxième place consécutive en demi-finale.

« Nous voulions juste faire un travail de fond, c’est pour tout le monde à la maison et pour nos entraîneurs », a déclaré Kelter. « Nous voulions que nos paroles soient suivies d’actes et ce match l’a montré. »

La troisième journée débutera à 10h45 heure locale avec le coup d’envoi du match pour la 11e place entre l’Espagne, battue 12-7 par l’Afrique du Sud en demi-finale de la 9e place, et le Japon – qui s’est incliné de justesse face au Brésil, 21-17.

L’Afrique du Sud affrontera ensuite le Brésil dans le match pour la neuvième place avant que les demi-finales de la Cup ne débutent à 12h22 (heure locale).

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE After sacking Munster’s fortress, can Glasgow tame Bulls at Loftus? After sacking Munster’s fortress, can Glasgow tame Bulls at Loftus?
Search