Geoffrey Doumayrou annonce sa retraite

Par Jérémy Fahner
Montpellier's French centre Geoffrey Doumayrou (L) celebrates after scoring a try during the French Top 14 rugby union match between Montpellier Herault Rugby and Rugby Club Toulonnais (Toulon) at the GGL Stadium in Montpellier, southern France, on January 7, 2024. (Photo by Pascal GUYOT / AFP) (Photo by PASCAL GUYOT/AFP via Getty Images)

La conférence de presse du Montpellier Hérault Rugby, ce mercredi, devait avoir comme thème la 25e journée de Top 14 et la réception du LOU au GGL Stadium.

ADVERTISEMENT

Une avant-dernière journée de phase régulière importante pour les Montpelliérains, toujours englués à la 13e place et donc barragistes virtuels.

Mais l’exercice médiatique a pris un autre tournant quand s’est présenté Geoffrey Doumayrou devant les micros. Le trois-quarts centre international (14 sélections) en a profité pour faire une annonce, celle de sa retraite sportive.

« L’année dernière, ça avait été compliqué avec les croisés (rupture des ligaments croisés du genou, ndlr), et cette année j’ai eu beaucoup de soucis musculaires, dus peut-être à l’âge », juge le joueur de 34 ans.

« Ça m’a conforté (dans sa décision d’arrêter), je pense qu’il faut aussi savoir s’arrêter et ne pas faire une année de plus. Là, c’est la fin ».

En fin de contrat avec le MHR, son club formateur où il avait fait son retour en 2021 après des passages au Stade Français (2012-2017) et à La Rochelle (2017-2021), Doumayrou aurait pourtant pu prolonger l’aventure.

« J’ai eu des propositions d’ailleurs mais je n’ai plus d’hésitation vu l’année compliquée que j’ai eue physiquement. Je sais que j’ai envie de tourner la page, de faire d’autres sports à côté, de profiter de mes enfants. J’espère pouvoir participer à ce match (face à Lyon), prendre une dernière fois un peu de plaisir au GGL, remercier le public pour ce qu’il m’a donné. »

ADVERTISEMENT

Absent des terrains depuis le 23 mars, Doumayrou va vivre un match sous haute tension pour sa dernière à Montpellier. Avec dix points d’avance sur Oyonnax, 14e, et 11 de retard sur le LOU, 12e, les joueurs de Patrice Collazo se préparent d’ores et déjà à jouer le match de barrage face au finaliste de Pro D2 (16 juin), alors qu’il reste deux journées de Top 14 à disputer.

« Je n’ai jamais joué de barrage de ma carrière donc je ne pouvais pas imaginer une telle fin, surtout en revenant à Montpellier. Mais le fait est là et ça me donne d’autant plus de motivation pour participer et performer sur ce match-là. J’aurais préféré finir sur une phase finale, je vais finir sur un barrage, c’est comme ça, on ne choisit pas… »

Sacrés champions de France en 2022, les Montpelliérains se retrouvent deux ans plus tard aux portes de la Pro D2. Geoffrey Doumayrou va tout faire pour partir à la retraite en laissant son club formateur en Top 14.


ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Mick Cleary: 'You could fill a shrink’s notepad with all sorts of theories as to why Eddie Jones is as he is.' Mick Cleary: 'You could fill a shrink’s notepad with all sorts of theories as to why Eddie Jones is as he is.'
Search