France 7 se donne les moyens de réaliser un coup à Madrid

Par Willy Billiard
Séance d'entraînement de France 7 avant le HSBC SVNS au club de rugby XV Hortaleza le 28 mai 2024 à Madrid, Espagne. Crédit photo : Mike Lee - KLC fotos pour World Rugby

Ce n’est pas la première fois que France 7 débarque en Espagne pour une étape du circuit mondial. Rappelez-vous 2022, en pleine sortie du Covid. Malaga et Séville avaient été les destinations « exotiques » du circuit et la France avait terminé respectivement 6e et 5e de l’étape.

ADVERTISEMENT

A Madrid, c’est justement à cette 5e place au général que France 7 arrive pour tenter un coup unique dans son histoire : rafler une deuxième médaille d’or en une seule saison, en complément de celle décrochée sur le tournoi de Los Angeles. Ce serait un formidable boost de confiance à deux mois des Jeux olympiques à Paris.

Related

Une saison au top

Cette saison qui s’achève est l’une des plus abouties des Bleus qui ont été la deuxième équipe à marquer le plus d’essais (119) bien qu’ils n’en aient passé que 13 à Singapour, le tournoi précédent, leur pire rendement après Cape Town.

Pourtant, c’est à Singapour qu’ils ont été le plus clinique car 83% de leurs entrées dans les 22 se sont soldées par un essai, soit la deuxième meilleure équipe en la matière.

Stephen Parez-Edo Martin n’étant pas là, leur taux de réussite au pied a chuté à 46% alors qu’il était en moyenne à 71%. De nouveau aligné, Stephen devrait redresser la barre.

SUIVEZ LE TOURNOI DE MADRID EN FRANÇAIS SUR RUGBYPASS TV

Autre retour important, celui d’Antoine Dupont qui sera dans l’équipe pour la première fois depuis la tournée en Amérique du Nord au cours de laquelle France 7 avait décroché le bronze à Vancouver puis l’or à Los Angeles, pour la première fois en 19 ans.

ADVERTISEMENT

En plus de ses propres réalisations, le demi de mêlée du Stade Toulousain, par ailleurs meilleur joueur d’Europe à XV, avait délivré six passes menant à l’essai au cours de ses 11 matchs sur le circuit.

Cette saison, 33% des passes décisives de la France menant à un essai avaient comme origine de jolis offloads.

59% des essais marqués cette saison sont intervenus par surprise et opportunisme après une relance rapide, un ballon gratté (21%) ou un coup de pied à suivre.

Autre stat étonnante : bien qu’ils aient le quatrième plus faible taux de réussite aux plaquages (71%), la France est la troisième équipe qui a encaissé le moins d’essais, en moyenne 12,9 par tournoi.

Les opposants

L’Argentine sera un gros morceau de la poule puisque les Français n’ont battu los Pumas Sevens qu’une seule fois cette saison, c’était au tournoi de Dubaï, au tout début, avant d’enchaîner les défaites.

ADVERTISEMENT

L’autre gros adversaire sera l’Australie, un adversaire contre lequel ils ont gagné à Vancouver et Hongkong.

En revanche, la Grande-Bretagne a mis fin à une série de quatre victoires de la France en quart de finale à Singapour, décidément le tournoi des faux pas.

L’équipe de France 7 pour le tournoi de Madrid

  • Stephen Parez-Edo Martin : 75 tournois
  • Paulin Riva : 46 tournois
  • Nelson Epée : 13 tournois
  • Aaron Grandidier-Nkanang : 20 tournois
  • Jean-Pascal Barraque : 40 tournois
  • Jordan Sepho : 24 tournois
  • Thibaud Mazzoleni : 28 tournois
  • Varian Pasquet : 23 tournois
  • Théo Forner : 12 tournois
  • Antoine Dupont : 2 tournois
  • Rayan Rebbadj : 18 tournois
  • Esteban Capilla : 7 tournois
  • Jefferson Lee Joseph : 14 tournois

Related

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Turlough 2 hours ago
Jean de Villiers' three word response to 'best in the world' debate

This ‘raging’ debate is only happenning in media circles and has never been a topic in Ireland (although SA media are interested). It makes the media companies money I guess. SA are RWC champions and #1 ranked team although Ireland are back within a point there. The facts point to SA. For a lot of 2021 France beat ALL their rivals and Ireland similar in 2022-2023. It is not wrong to say that on such form either can be deemed to be the current best team if they have beaten all their rivals and ranked #1. The ‘have to have won a world cup’ stipulation is nonsense. The world cup draw and scheduling has been tailored to the traditional big teams since the start. The scheduling also which sees the big teams sheltered from playing a hard pool match the week before has also been a constant. It is extraordinary that for example France have made so many finals. Ireland who were realistically only contenders in 2023 were in a Pool with two other top 5 teams and had to play one of them 7 days before a quarter final against France or New Zealand. Always going to be a coin toss. Scotland’s situation was worse. New Zealand had great chances in 1995, 1999, 2007 but they could not win a tight RWC match. The first tight match they ever won was versus France in the 2011 final, literally they lost every other tight match before that. Some of those NZ teams around that era were #1 surely?

13 Go to comments
FEATURE
FEATURE 'RFU would live to regret moral guardian angel Sinfield's departure' 'RFU would live to regret moral guardian angel Sinfield's departure'
Search