Etre daltonien et jouer au rugby : ce qui est prévu

Par Kim Ekin
Colour blind

Deux jours avant le lancement tant attendu de la Coupe du Monde de Rugby 2023, la grande famille du rugby (que ce soient les joueurs, fans, arbitres, entraîneurs ou officiels) participeront à la Journée de sensibilisation au daltonisme, le 6 septembre.

ADVERTISEMENT

On estime que 300 millions de personnes dans le monde sont touchées par une forme de déficience de la vision des couleurs (DVC). Cela concerne un homme sur 12 et une femme sur 200, et cette incapacité à voir ou distinguer certaines couleurs peut entraîner des répercussions sur leur vie quotidienne. Grâce à une meilleure compréhension des difficultés rencontrées par les personnes atteintes de DVC et à la mise en place de mesures simples pour y remédier, ces personnes peuvent profiter d’une meilleure expérience lorsqu’il s’agit de participer à des matchs de rugby ou d’en regarder. À l’entraînement, il est indispensable de pouvoir différencier les couleurs d’une manière ou d’une autre, qu’il s’agisse des cônes, des chasubles ou du matériel. Du point de vue de la sécurité des joueurs, la capacité d’un joueur ou d’un officiel de match à identifier rapidement les personnes présentes sur le terrain est un facteur important, en particulier en cas de blessure ou de faute de jeu.

World Rugby a publié en septembre 2021 ses directives sur le daltonisme dans le rugby, élaborées en collaboration avec Colour Blind Awareness (CBA), une organisation à but non lucratif qui sensibilise aux besoins des daltoniens au sein de la communauté. Depuis, World Rugby a pris des mesures pour mettre en œuvre ses propres orientations dans le cadre de ses activités et événements, obtenant des résultats rapides tout en reconnaissant que d’autres éléments peuvent prendre plus de temps à déployer.

À l’occasion de la Coupe du Monde de Rugby 2023, World Rugby a travaillé en étroite collaboration avec les fédérations participantes et CBA pour mettre en avant des combinaisons de tenues qui tiennent compte des besoins des daltoniens. Ceci afin d’éviter les confusions créées par un manque de contraste dans les couleurs ou les motifs, tout en respectant les considérations de fabrication et commerciales. Les tests ont été lancés parallèlement aux tests de rendu télévisuel au début de l’année 2023, sur les tenues domicile et extérieur de chaque équipe, ainsi que sur les équipements des officiels de match, afin de garantir un contraste maximal entre les tenues des équipes et des officiels de match. Dans certains cas, des modifications ont été apportées en raison d’un manque de contraste afin de proposer une diffusion optimale pour tous les téléspectateurs.

En gardant à l’esprit la sécurité des joueurs, les tenues sont également étudiées pour les fans, qu’ils soient devant la télévision ou au stade, mais aussi pour les joueurs daltoniens et les officiels de match (statistiquement, chaque équipe pourrait comporter deux ou trois joueurs daltoniens lors de la RWC 2023). Dans certains cas, les supporters peuvent facilement différencier les tenues grâce à des shorts de couleurs différentes. Mais comme les joueurs et les officiels de match doivent être en mesure de distinguer immédiatement les couleurs des maillots dans leur vision périphérique, les tenues présentant des différences de couleur uniquement au niveau des shorts seront évitées dans la mesure du possible lors de la RWC 23. Pour certains matchs, il a également été décidé de changer la couleur des chaussettes afin d’éviter toute confusion de la part des officiels de match.

En dehors du terrain, des mesures ont également été prises pour garantir une différenciation suffisante des couleurs dans des domaines tels que la billetterie, l’accréditation, la signalisation des lieux et des directions, les plateformes numériques, etc.

« Quand World Rugby a lancé ses directives relatives à la sensibilisation au daltonisme, nous avons indiqué sans ambigüité que notre intention était de les appliquer dans nos propres compétitions dès que possible, a rappelé Sir Bill Beaumont, président de World Rugby.

ADVERTISEMENT

« Je suis moi-même atteint de DVC, et je me réjouis qu’à partir de janvier 2025, ces orientations deviendront une véritable politique pour les compétitions de World Rugby, alors que nous préparons le sommet du rugby féminin avec la Coupe du Monde de Rugby 2025 en Angleterre. De nombreuses parties prenantes sont déjà impliquées dans ce projet et nous avons bon espoir de travailler ensemble, de former une équipe, et que la famille du rugby donnera un coup d’accélérateur à notre ambition, qui est de proposer une expérience inclusive pour tous. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Ex-Scotland 10 makes previously unthinkable Duhan van der Merwe call Ex-Scotland 10 makes previously unthinkable Duhan van der Merwe call
Search