En parallèle du rugby, George North innove dans le monde du café

Par Willy Billiard
PARIS, FRANCE - SEPTEMBER 04: George North of Wales poses for a portrait during the Wales Rugby World Cup 2023 Squad photocall on September 04, 2023 in Paris, France. (Photo by Alex Davidson - World Rugby/World Rugby via Getty Images)

Il n’y a pas que le rugby dans la vie. Dans celle de George North, il y a aussi… le café. Actuellement aux Ospreys, le trois-quarts international du Pays de Galles (31 ans, 118 sélections) a donné son accord pour rejoindre Provence Rugby, actuellement 2e du Pro D2, pour la saison prochaine.

ADVERTISEMENT

« Voir arriver George North en Provence est une immense fierté pour le club », a indiqué le club dans un communiqué.

« Cette signature est une grande avancée dans la poursuite de nos objectifs, à savoir s’imposer comme une nouvelle place forte du rugby français, mais aussi faire rayonner notre territoire. Avec son talent colossal, qui lui a permis, à 18 ans, de devenir le plus jeune international gallois, George North va permettre au rugby provençal, poussé par ses 14 000 licenciés, de donner la pleine mesure de son potentiel. »

Une fierté que partage le Gallois : « Ma famille et moi sommes très excités de rejoindre Provence Rugby à partir de la saison prochaine. J’ai vraiment hâte de rencontrer tout le monde et de commencer une incroyable aventure en Provence. A bientôt à Maurice-David ! », lance-t-il.

Pour autant, le Gallois est mentionné dans les journaux gallois en ce moment pour une autre raison, un café dont il tient les rênes avec d’autres actionnaires, le Baffle Haus, à Pontypool, petite cité de 35 000 habitants dans les environs de Newport.

Le Baffle Haus a en effet été désigné comme l’un des cafés les plus innovants de tout le Royaume-Uni, rien de moins, en arrivant troisième dans le top 10 de la première édition des BRITA Grounds of Innovation Awards, des prix qui saluent la culture inspirante des cafés au Royaume-Uni.

Le fabriquant de filtres d’eau estime d’ailleurs que 58% des adultes au Royaume-Uni associent les cafés à la créativité.

Un concept né sur Instagram

Baffle Haus est d’abord né sous la forme d’une page Instagram en 2015 lancée par deux amis grands fans de moto, Sam Daymond et Andrew Salter, un joueur de cricket.

ADVERTISEMENT

Les premières publications faisaient le lien entre motos et cafés, les uns cherchaient des endroits que les autres pouvaient accueillir. Et George North est arrivé en cours de route dans cette affaire qui compte désormais cinq actionnaires.

« Il s’agit essentiellement de cinq personnes partageant les mêmes idées qui se sont réunies autour de quelques pintes », a-t-il raconté à Wales Online.

Comme tout projet, tout est parti d’un manque. « On voulait se retrouver dans un endroit bien spécial, mais un tel lieu n’existait pas ici, au Pays de Galles. Alors on s’est dit qu’on allait tenter le coup. On s’y est mis tout naturellement et le Covid a frappé.

« Mais une fois qu’on a rouvert après le Covid, on a réalisé qu’il y avait un besoin énorme d’un lieu comme ça, d’un café ou d’un espace événementiel ouvert à tous ceux qui ont quatre roues, deux roues, et tout ce qu’il y a entre les deux. Il y a de plus en plus de monde, ce qui est toujours une bonne chose. »

ADVERTISEMENT

Ce n’est donc pas un hasard si l’équipe a pour devise « Share the Ride » (Partager la virée), dépassant ainsi les limites virtuelles d’une communauté en ligne.

Ne pas attendre pour préparer la suite

« Je travaille à distance la plupart du temps et j’essaie de me rendre sur place au moins une fois par semaine, dans la mesure du possible, en raison de mes engagements dans le rugby. Je suis présent dans le commerce, je fais du café et je parle aux gens », explique le trois-quarts gallois.

« Mais une grande partie de mon travail se fait à distance et je cherche à amener des marques et des relations à utiliser cet espace pour présenter de nouveaux vélos, des voitures, de nouveaux produits, de nouvelles lignes de vêtements et des casques de protection. C’est comme ça que je travaille, parce que le rugby est très prenant. »

George North n’a jamais caché le fait qu’en parallèle de sa carrière, il préparait la suite, sachant pertinemment que personne n’est à l’abri d’une blessure. Et, la trentaine passée, il est temps de voir au-delà.

« J’ai eu beaucoup de chance de jouer au plus haut niveau pendant près de 15 ans. Ce n’est pas sans heurts et il y a eu beaucoup de blessures en cours de route. Cela m’a permis de me concentrer sur des choses en dehors du rugby et sur un certain nombre d’autres choses.

« Il est certain que le fait d’avoir quelque chose à se mettre sous la dent, que ce soit des études ou une idée d’entreprise, vous permet de vous concentrer », dit-il.

Adepte de la théorie dite des gains marginaux

George North est également convaincu que les skills qu’il a acquises en tant qu’athlète de haut niveau l’ont aidé à prospérer dans le monde des affaires.

« J’utilise la théorie dite des gains marginaux à la fois au rugby et chez Baffle Haus », explique-t-il. « Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit, il s’agit d’une théorie relative à la psychologie du sport qui voit la façon dont de petits ajustements successifs permettent d’améliorer considérablement les performances.

« Il s’agit de petites étapes qui contribuent au succès. Il y en a beaucoup que je peux appliquer à la façon dont nous gérons Baffle Haus. La technologie est sans aucun doute un gain marginal que j’ai utilisé dans les deux cas.

Par exemple, je suis en train de faire installer un compteur intelligent à Baffle Haus pour nous aider à surveiller notre consommation d’énergie et à garder le contrôle de nos dépenses énergétiques. Comme nous ne recevrons plus de factures estimatives, nous ne paierons que l’énergie que nous consommons, ce qui améliorera notre trésorerie. »

Les gains marginaux ont également été ajoutés progressivement à Baffle Haus. Ainsi, après le café et les pâtisseries, un espace de vente au détail a été ouvert en novembre 2021, offrant aux clients une expérience d’achat personnalisée, puis ont ouvert leur cuisine en septembre 2022, avec trois chefs à plein temps servant des plats locaux de style « vite fait bien fait ».

Le dernier développement en date a été leur salle de réunion, qui a ouvert officiellement en février de cette année et fournit à la communauté un espace de co-working et aux entreprises locales un endroit pour organiser des réunions et des journées de formation.

ADVERTISEMENT

Join free

Chasing The Sun | Series 1 Episode 1

Fresh Starts | Episode 1 | Will Skelton

ABBIE WARD: A BUMP IN THE ROAD

Aotearoa Rugby Podcast | Episode 9

James Cook | The Big Jim Show | Full Episode

New Zealand victorious in TENSE final | Cathay/HSBC Sevens Day Three Men's Highlights

New Zealand crowned BACK-TO-BACK champions | Cathay/HSBC Sevens Day Three Women's Highlights

Japan Rugby League One | Bravelupus v Steelers | Full Match Replay

Trending on RugbyPass

Commentaires

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Ardie Savea's Japan sabbatical ends on a sour note Ardie Savea's Japan sabbatical ends on a sour note
Search