Eddie Jones peaufine ses plans pour rebondir

Par RugbyPass
Eddie Jones, Head Coach of Australia, speaks to the media at full-time following the Rugby World Cup France 2023 match between Australia and Portugal at Stade Geoffroy-Guichard on October 01, 2023 in Saint-Etienne, France. (Photo by Chris Hyde/Getty Images)

Deux mois après l’élimination navrante des Wallabies lors de la Coupe du Monde de Rugby, Eddie Jones s’est confié sur ses projets d’avenir après avoir démissionné de son poste de sélectionneur de l’Australie le mois dernier.

ADVERTISEMENT

Les spéculations, les discussions et même la déception générale des supporters ont poursuivi Jones depuis une nuit de septembre inoubliable et désastreuse au stade OL de Lyon.

Le sparadrap du capitaine Haddock

Assis dans la salle de conférence de presse après la défaite record des Wallabies contre le Pays de Galles (40-6) lors de la Coupe du monde, Jones était interrogé sur un entretien qui aurait eu lieu avec le Japon pour le poste bientôt vacant de sélectionneur.

Jones avait nié ces faits et continuait de le faire depuis des mois.

Mais l’affaire continue de lui coller à la peau, quoiqu’il dise, tel le sparadrap du capitaine Haddock.

Fin octobre, le désormais ex-sélectionneur des Wallabies jetait de l’huile sur le feu en quittant son poste, dix mois seulement après avoir signé un contrat de cinq ans avec Rugby Australia. Cette décision a fait grand bruit.

Mais les semaines ont passé et Jones reste toujours libre de tout engagement.

Malgré tout, âgé de 63 ans, il ne semble pas du tout préoccupé par la situation. Dans une récente interview avec l’ancienne star de la NRL James Graham, un Eddie Jones souriant révèle qu’il est heureux de « prendre du recul » et attend de voir ce qui va se passer.

Sélectionneur national sinon rien

« Compte tenu de la déception suscitée par ce poste, c’est probablement la première fois que je décide de prendre un peu de recul », a déclaré Eddie Jones dans The Bye Round Podcast de James Graham.

« Je suis entraîneur depuis 1996. Je vais prendre du recul et si quelqu’un me propose un poste, je verrais si c’est le bon et si ça vaut le coup, j’irais.

« J’aimerais continuer à entraîner au niveau international, je ne pense pas que je veuille revenir à entraîner un club.

ADVERTISEMENT

« S’il n’y a pas d’opportunité, j’ai été consultant pour Suntory depuis 1996, c’est donc la plus longue relation que j’ai jamais eue. J’y retournerai, je commencerai à travailler un peu avec eux au Japon et j’attendrai de voir ce qu’il en est. »

Il ferme la porte aux British & Irish Lions

Mais une équipe que Jones n’entraînera pas à coup sûr est celle des British and Irish Lions. Les Lions doivent partir en tournée en Australie en 2025, et si Jones dirigeait leur campagne contre les Wallabies, ça aurait encore fait jaser.

Après un passage réussi avec l’Angleterre, le consultant a déclaré à Graham – qui est lui-même un ancien international anglais de rugby à XIII – qu’il n’avait « pas de temps » pour les autres nations britanniques.

« Cela ne m’intéresse pas, mon pote », a déclaré Jones.

« J’aime bien les Anglais, j’aime bien entraîner les Anglais (mais) je n’ai pas de temps pour les autres.

ADVERTISEMENT

« Je n’ai pas de temps pour eux, mon pote. »

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

TRENDING
TRENDING Report: France planning to stiff 2025 tour to play All Blacks France planning to stiff 2025 tour to play All Blacks
Search