David Pocock : « Le changement climatique est une menace pour le rugby »

Par Martyn Thomas
CANBERRA, AUSTRALIE - Le sénateur David Pocock s'exprime pendant l'heure des questions au Parlement le 28 juillet 2022 à Canberra, Australie. (Photo par Martin Ollman/Getty Images)

La légende australienne David Pocock avertit que « chaque aspect de notre sport sera affecté » au lendemain de la publication par World Rugby d’un rapport historique sur l’impact du changement climatique sur le rugby.

ADVERTISEMENT

Mardi 4 juin, pour coïncider avec la Journée mondiale de l’environnement du lendemain, World Rugby a publié le rapport « Rugby et changement climatique ». Ce rapport vise à sensibiliser aux futurs défis que le rugby devra affronter si les températures mondiales augmentent de 2°C ou plus.

S’appuyant sur les preuves scientifiques du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), ainsi que sur les contributions d’experts en climat et en sport et les données des fédérations membres, le document détaille les impacts spécifiques sur 10 nations de rugby.

Related

Ces menaces incluent une augmentation des jours de chaleur extrême, l’intensité et la fréquence des sécheresses, des fortes pluies et des crues soudaines, ainsi qu’une hausse des niveaux d’humidité. Un grand stade sur dix étudié dans le monde sera exposé à un risque annuel de submersion.

Le Kingsholm de Gloucester, l’Optus Stadium de Perth et le HFC Bank Stadium de Suva figurent parmi les terrains à risque, ainsi que cinq des 14 grands sites de Nouvelle-Zélande, dont le Forsyth Barr Stadium de Dunedin.

En présentant le rapport, le président de World Rugby, Sir Bill Beaumont, a exhorté les partenaires du rugby mondial à « s’unir pour protéger l’essence de notre sport bien-aimé », un sentiment également partagé par David Pocock.

Le Wallaby aux 83 sélections milite depuis longtemps pour une action accrue contre le changement climatique en Australie et siège en tant que sénateur au parlement du pays depuis juin 2022.

ADVERTISEMENT

Décrivant l’impact dévastateur des feux de brousse de l’été 2019-2020 sur sa ville natale de Canberra, Pocock écrit dans l’avant-propos du rapport : « Le changement climatique n’est plus une menace future pour nos communautés. Il est déjà là. »

« Les émissions de carbone provenant de la combustion du charbon, du pétrole et du gaz, ainsi que la déforestation en cours, sont responsables des phénomènes météorologiques extrêmes que nous observons affecter nos communautés. Des vagues de chaleur à la fumée des feux de brousse, en passant par l’humidité mortelle, les inondations et la sécheresse, le rugby n’est pas épargné. »

« Ce rapport souligne avec force que la prise en compte du changement climatique n’est pas facultative. Ce n’est pas une question secondaire que nous abordons après coup. Le changement climatique représente une menace existentielle pour le rugby que nous chérissons.

« En parcourant ce rapport, vous verrez que chaque aspect de notre sport sera affecté par les scénarios de deux degrés Celsius et plus. Les impacts du changement climatique ne sont pas répartis de manière égale.

ADVERTISEMENT

“Les premiers à être affectés sont souvent ceux qui ont le moins contribué au problème et qui disposent de moins de ressources pour s’adapter. En Australie, nous sommes confrontés à des défis, mais ils sont bien moindres que ceux rencontrés par nos voisins du Pacifique – des pays qui ont peu contribué au changement climatique, mais qui ont apporté une contribution significative au rugby.

« À ce stade, chaque fraction de degré compte. Nous venons de franchir le seuil de 1,5 degré de réchauffement. Nous devons tout mettre en œuvre pour inverser cette tendance, car le changement climatique ne menace pas seulement l’avenir du rugby, il affectera tous les êtres et tous les endroits que nous chérissons.

« J’espère que ce rapport incitera les décideurs du monde du rugby à prendre conscience de ce défi. Nous ne pouvons plus rester passifs, nous avons tous un rôle à jouer. »

Le rapport de World Rugby se conclut par six recommandations visant à « améliorer la résilience du rugby face au changement climatique ».

Ces propositions comprennent notamment un appel à toutes les parties prenantes du rugby pour développer et mettre en œuvre des plans visant à réduire l’impact environnemental du sport, à s’impliquer dans des actions contre le changement climatique au niveau local, et à entreprendre des recherches sur l’adaptation et la modification du jeu pour le rendre plus résilient.

Cet article publié à l’origine en anglais sur RugbyPass.com a été adapté par Willy Billiard.


ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE After sacking Munster’s fortress, can Glasgow tame Bulls at Loftus? After sacking Munster’s fortress, can Glasgow tame Bulls at Loftus?
Search