Caitlyn Halse - à 17 ans, elle est la plus jeune joueuse de l'histoire du rugby australien

Par Willy Billiard
SYDNEY, AUSTRALIE - 19 AVRIL : Caitlyn Halse des Waratahs est plaquée lors du match de demi-finale du Super Rugby féminin entre les NSW Waratahs et les ACT Brumbies à l'Allianz Stadium le 19 avril 2024 à Sydney, en Australie. (Photo par Jason McCawley/Getty Images)

Caitlyn Halse est entrée dans l’histoire ce vendredi 17 mai, en devenant la plus jeune joueuse australienne de rugby à faire ses débuts en équipe nationale, masculine ou féminine.

ADVERTISEMENT

A 17 ans, 7 mois et 28 jours, l’arrière des Warathas – avec qui elle a remporté la saison 2024 début mai – a fait ses débuts internationaux avec les Wallaroos contre les États-Unis à Melbourne, dans le deuxième match des World Rugby Pacific Four Series.

Un record vieux de 30 ans

En entrant sur le terrain de l’AAMI Park, Caitlyn a fait tomber un record qui tenait depuis trente ans. Jusqu’alors, cet honneur revenait à l’ailière de Brisbane Sharyn Williams qui était la plus jeune joueuse des Wallaroos à avoir gagné sa seule et unique cape, lors d’un match contre la Nouvelle-Zélande à North Sydney alors qu’elle était âgée de 18 ans, 1 mois et 13 jours.

VOIR LE MATCH AUSTRALIE VS. USA SUR RUGBYPASS TV

Sharyn Williams était alors membre de la toute première équipe australienne féminine de rugby à XV – elle-même est considérée comme étant la 11e joueuse de l’histoire.

Près de 30 ans plus tard, la suite est assurée par Caitlyn Halse, née le 18 septembre 2006, qui était déjà la plus jeune joueuse dans le Super Rugby en 2023 alors qu’elle n’avait que 16 ans et 187 jours lorsqu’elle a disputé son premier match. Mais qu’est-ce qui lui a permis d’être au plus haut niveau si jeune ?

Elle a commencé à 6 ans

Caitlyn a commencé à jouer au rugby dès l’âge de 6 ans. D’abord au format à XIII avec les Picton Magpies, puis deux ans plus tard à XV avec les Camden Rams. En fait, après avoir vu son père et ses oncles jouer au rugby, elle a toujours voulu faire pareil.

« J’avais l’habitude de dormir avec mon ballon et mes chaussures tous les soirs », a-t-elle raconté au Sydney Morning Herald. Sauf qu’en face les garçons ne voulaient pas jouer contre elle.

« La plupart des garçons ne voulaient pas me plaquer ou jouer avec une fille, alors maman mettait ma tresse dans mon casque.

« Je jouais et je l’enlevais après le match. Tous les garçons étaient surpris quand ils réalisaient qu’ils venaient de jouer contre une fille. »

ADVERTISEMENT

Avec son père qui lui sert de chauffeur, Caitlyn, qui est toujours scolarisée au Magdalene Catholic College dans le sud-ouest de Sydney, met près d’une heure et demie pour aller à l’entraînement de son club plusieurs fois par semaine.

« J’aime non seulement l’environnement de l’équipe, mais aussi l’engagement physique du rugby. C’est tellement différent de tout le reste », dit celle qui a arrêté de jouer avec les garçons à 13 ans pour intégrer pour la première fois une équipe féminine à 14 ans.

C’est là qu’elle reconnaît avoir eu une révélation de son potentiel et que, un jour peut-être, elle deviendrait internationale pour l’Australie.

Un rêve réalisé

Apparue sur la scène du Super Rugby féminin l’année dernière, Caitlyn Halse a franchi un nouveau palier en 2024, inscrivant et marquant plusieurs essais, tout en faisant preuve d’une connaissance plus approfondie du jeu grâce à un jeu au pied puissant et précis.

ADVERTISEMENT

« Elle a impressionné au niveau du Super W et nous sommes tous impatients de la voir obtenir sa première cape », a confié l’entraîneure des Wallaroos, Jo Yapp, qui lui a offert cette opportunité et lui a donc permis de réaliser son rêve.

« C’est un sentiment extraordinaire. Jouer pour son pays est quelque chose d’énorme dans n’importe quel sport, mais c’était un grand rêve pour moi depuis que j’étais toute petite », confiait Caitlyn en conférence de presse dans la semaine.

« C’est un sentiment surréaliste que d’avoir la chance de jouer pour son pays, mais être l’une des plus jeunes à le faire, c’est juste formidable. »

La Coupe du Monde de Rugby Féminin 2025 arrive en Angleterre. Inscrivez-vous ici pour être le premier à recevoir des informations sur la billetterie.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Soyez le premier à commenter...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Paris Olympics: Men's rugby sevens team-by-team guide Paris Olympics: Men's rugby sevens team-by-team guide
Search