Belle entrée de France 7 dans le tournoi de Los Angeles

Par RugbyPass
Antoine Dupont (France) passe à travers la défense du Canada lors de la première journée du HSBC SVNS au Dignity Health Sports Park le 1er mars 2024 à Los Angeles, États-Unis . Crédit photo : Mike Lee - KLC fotos pour World Rugby

Le pays hôte, les Etats-Unis, a remporté un duel passionnant par 31-12 contre les Samoa dans la poule B, alors que le HSBC SVNS est de retour à Los Angeles.

ADVERTISEMENT

Un doublé du capitaine Kevon Williams, à l’occasion de son 50e tournoi sur le circuit, a permis aux Eagles de s’imposer et de prendre la tête de la poule B. L’Australie et la Nouvelle-Zélande s’affronteront samedi 2 mars.

Dans le même temps, les champions en titre néo-zélandais ont perdu leur derby contre l’Australie par 17-24 dans la poule B. Les Aussies ont terminé dixièmes la semaine dernière à Vancouver, mais un carton rouge pour Fehi Fineanganofo leur a permis de s’imposer face aux médaillés d’argent de la semaine dernière.

La poule A a connu de nombreux rebondissements : l’Argentine s’est imposée 28-21 dans un match tendu contre l’Espagne, tandis que l’Irlande s’est imposée 17-0 contre l’Afrique du Sud pour prendre la tête de la poule A.

Les Fidji et la France se sont imposés dans la poule C, les premiers arrachant une victoire 15-12 à la Grande-Bretagne avant que le Canada ne s’incline 24-7 face à la France.

Poule A : l’Espagne inquiète les Pumas

L’Argentine, médaillée d’or à Vancouver, a commencé à fond avec deux essais de Tobias Wade et Marcos Moneta pour mener 14-0, mais l’Espagne allait rentrer à la pause avec seulement deux points de retard après que Nico Nieto et Pol Pla aient répondu dans la foulée.

Les Pumas ne semblaient pas très à l’aise, mais leur excellence en matière de conquête a fini par les sauver. Jeremy Trevithick a eu le dernier mot pour l’Espagne, remportant la course grâce à un coup de pied à suivre pour récupérer son propre ballon et marquer un essai.

De son côté, l’Irlande a remporté une victoire confortable grâce à une première période étonnante avec trois essais contre l’Afrique du Sud.

ADVERTISEMENT

Connor O’Sullivan a ouvert le score avant que Zac Ward ne marque un doublé dans une mi-temps où les Blitzboks, qui ont remporté le tournoi des États-Unis en 2020, n’ont pas pu s’approcher de la ligne d’essai. La seconde période a été sensiblement la même, l’Afrique du Sud n’a pu marquer le moindre essai dans son premier match du week-end (17-0).

Le match de l’Irlande contre l’Argentine (23h06 GMT) promet d’être décisif pour la tête de la poule.

Poule B : Les Eagles prennent l’avantage

Les Samoa ont aplati les premiers contre les Etats-Unis par Elisapeta Alofipo, mais Williams a répondu à l’occasion de son 50e tournoi.

Faafoi Falaniko a pris l’avantage à la mi-temps, mais les Eagles ont répliqué par l’intermédiaire du puissant Perry Baker. Le deuxième essai de William a permis aux Samoa de prendre l’avantage 19-12. Madison Hughes et Orrin Bizer ont marqué pour creuser l’écart et finalement s’assurer une victoire de 19 points devant leur public.

Dans l’autre match de la poule B, une faute de Sam Dickson lui a valu un jaune dès la première minute contre l’Australie, Nathan Lawson ouvrant le score avant que Nick Malouf n’ajoute un second essai.

ADVERTISEMENT

Cody Vai a fait marcher ses skills pour attraper le ballon au vol et remonter toute la longueur du terrain, remettant le ballon à Andrew Knewstubb pour la réponse néo-zélandaise. L’Australie est revenue à la charge, James Turner portant l’avance à 19-7 à la pause.

Vai a marqué un essai après la pause pour ramener son équipe à cinq points, mais une autre réponse australienne de Dietrich Roache a maintenu les Néo-Zélandais à distance. Le carton rouge infligé à Fehi Fineanganofo a mis un terme aux chances de retour des Néo-Zélandais, mais Xavier Tito-Harris a ajouté une dernière consolation.

Poule C – Les Fidjiens arrachent la victoire à la Grande-Bretagne

Un essai de Josese Batirerega à la dernière seconde a cassé les espoirs de la Grande-Bretagne, les Fidji s’imposant 15-12 dans le premier match de la poule C.

Après avoir terminé à la septième place à Vancouver, la Grande-Bretagne a été la première à ouvrir le score grâce à Austin Emens, mais deux essais des Fidjiens, dont un solo de Rere Ropate, leur ont permis de mener 10-7 à la première mi-temps.

Un jaune infligé à Napolioni Bolaca a redonné de l’élan à la Grande-Bretagne, Morgan Williams marquant pour prendre deux points d’avance dans ce qui s’annonçait comme une victoire. Mais alors que le chronomètre était dans le rouge, les Fidji ont opéré leur magie, Batirerega finissant par trouver un espace dans le coin gauche.

Enfin, la France, médaillée de bronze à Vancouver, a remporté une bataille serrée contre la lanterne rouge, le Canada, par 24 à 7, grâce à un doublé de William Iraguha.

Les Bleus menaient 12-0 à la pause grâce à essais d’Iraguha, mais le Canada a répliqué dans la seconde période pour réduire le score.

Cependant, une attaque patiente de la part des Français leur a permis de creuser l’écart, Stephen Parez Edo Martin finissant par aplatir après un travail collectif, ne laissant pas le temps au Canada de combler le retard de deux points. Antoine Dupont, d’une course de 50 mètres, a plié le match avec le flair français.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Gatland braces himself for a summer of short term pain for long term gain Gatland braces himself for a summer of short term pain for long term gain
Search