Baptiste Serin bientôt un retour durable en Bleu ?

Par Willy Billiard
CARDIFF, WALES - FEBRUARY 21: France head coach Fabien Galthie (l) chats with player Baptiste Serin during the France Captains Run ahead of the Guinness Six Nations match against Wales at Principality Stadium on February 21, 2020 in Cardiff, Wales. (Photo by Stu Forster/Getty Images)

A 29 ans, Baptiste Serin n’en a pas fini avec le XV de France et son avenir avec la sélection de Fabien Galthié pourrait bientôt être ravivé. D’autant qu’avec son club de Toulon (pour lequel il joue depuis 2019) il est dans une bonne passe avec une deuxième place dans le Top 14 à l’issue de la 9e journée, à un point du leader Racing 92. Serin cumule 418 minutes de jeu en huit rencontres (dont cinq comme titulaire) avec 18 points marqués.

ADVERTISEMENT

Alors qu’il figurait dans le groupe de préparation pour la Coupe du Monde de Rugby, il n’a finalement pas fait partie du groupe des 33 éliminé en quart de finale. Mais un autre évènement pourrait changer la donne : la mobilisation du capitaine et demi de mêlée Antoine Dupont sur le projet rugby à sept en prévision des Jeux olympiques de Paris 2024.

Related

C’est une certitude, Dupont ne participera pas au Tournoi des Six Nations 2024 étant donné qu’il devrait se trouver au même moment sur la tournée américaine – Vancouver du 23 au 25 février puis Los Angeles les 2 et 3 mars – avec l’équipe de France de rugby à sept.

« Une place se libère… »

Dans une interview à L’Equipe, Baptiste Serin dit : « Une place se libère et pas des moindres puisque c’est le capitaine. Mais je n’ai aucune prétention à dire que je mérite sa place, loin de là. J’ai envie d’être dans le groupe et j’essaie d’être le meilleur possible pour y prétendre. »

Celui qui compte déjà 44 sélections (depuis 2016) a vécu ses deux dernières en tant que remplaçant en août contre l’Ecosse (défaite 25-21) et contre les Fidji (Victoire 34-17). C’était alors la première fois qu’il rejouait depuis le Tournoi 2021 où il avait pris un carton jaune contre l’Ecosse.

Related

Depuis 2018, il est devenu intermittent avec le XV de France, faisant à chaque fois un bout de Summer Series, un bout de Tournoi, un bout de tests d’automne. Mais plus jamais en intégralité.

« J’ai fait le deuil de ces années où j’ai couru après l’équipe de France sans avoir le maillot. Fabien (Galthié, ndlr) m’a donné l’opportunité de le reporter à deux reprises cet été. C’était un bonheur que je ne pourrais pas décrire », dit-il encore dans L’Equipe.

« Ça m’a tellement manqué pendant des années et j’ai fait tellement d’efforts pour y revenir lors de la préparation. »

ADVERTISEMENT

Sur ses 44 sélections, il n’a été titulaire que 15 fois, dont la dernière contre l’Italie en novembre 2020. Pragmatique, il dit : « si j’y suis tant mieux, sinon tant pis ».

ADVERTISEMENT

Join free

Beyond 80 | Episode 3

Japan Rugby League One | Bravelupus v Eagles | Full Match Replay

Big Jim Show | Guinness Six Nations | England v Scotland

Vancouver SVNS - Day 2 - Full Replay

Vancouver SVNS - Day 1 - Full Replay

Boks Office | Jesse Kriel reveals the hardest team he had to play at the Rugby World Cup

Big Jim Walks and Talks with Handré Pollard

WHISTLEBLOWERS

Trending on RugbyPass

Commentaires

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

E
Eabn 8 hours ago
Open-minded Schmidt takes hands-on approach to Australia challenge

Who cares - boring is good when it comes to Media - they don’t bug you as much. While the focus is on the resurrection of the Wallabies, don’t forget the grass roots - Any opportunity you have to visit, train or promote Rugby down here in Melbourne / Regional is pretty much imperative given the current situation with the Rebels. I’m talking about us grass roots clubs and more so, clubs in the West of Melbourne who are being absolutely smashed by Rugby League and who have been contributing directly to the game down here long before the Rebels emerged and no doubt will do so well after they may be gone. All I have heard is all about the elite level, not the grass roots level so while the talk is about “ The Wallabies” and “Super Rugby Pacific” get back to the roots of Union and include us in your plans. So Phil Waugh and those leaders within RugbyAustralia, it’s on you to ensure the bottom feeders, so to speak, are included in all the talk and the funding if you want Union to regain ground and more respect within the Union and also the broader sporting fraternity. Given you have been in Melbourne a number off times over the last month, extending the courtesy of having a meet and greet with Victorian grass root clubs eluded you for some reason. Do we count or matter in RA’s and yours bigger picture?? Ean Drummond - Club Founder/President - Wyndham City Rhinos RUFC Inc. Hoppers Crossing, Melbourne.

4 Go to comments
TRENDING
TRENDING An All Blacks hopeful from a family of Springboks makes his Super Rugby debut SRP debut for familiar name to Springbok fans
Search