« Organiser un déplacement Toulon-Vannes… j’ai déjà mal à la tête »

Par Willy Billiard
Photo : Mairie de Vannes

C’est une première dans l’histoire du rugby français. Pour la première fois, un club breton va intégrer l’élite du rugby hexagonal. Par sa victoire en finale de Pro D2 sur Grenoble 16-9 samedi 8 juin, le Rugby-Club de Vannes n’a pas seulement gagné le bouclier de champion de France de Pro D2, mais aussi et surtout le droit de jouer la saison prochaine en Top 14.

ADVERTISEMENT

Jamais encore un club breton n’avait atteint ce sommet. « Je te cache pas que, pour moi, organiser un déplacement Toulon-Vannes… j’ai déjà mal à la tête. Mais c’est bien pour le rugby français », sourit le manager du RC Toulon Mathieu Bastareaud, dans le troisième épisode du BastaShow, saison 2, à voir en exclusivité et gratuitement sur RugbyPass TV.

Vers de nouvelles terres

Cette nouvelle ravit littéralement les joueurs confirmés qui y voient une ouverture du rugby vers de nouveaux territoires.

« Ça a toujours été le Sud, le Sud-Ouest. C’est intéressant qu’il y ait des clubs qui montent », remarque l’ancien troisième-ligne international Yannick Nyanga (40 ans, 46 sélections).

« En Pro D2 il y en a plus qui pointent le bout de leur nez comme Nevers. Maintenant, la Bretagne… Quand on voit surtout le monde qu’il y a dans le Stade de la Rabine, ça promet. Quand ils vont recevoir Toulouse, le Stade français, le Racing, ça va être du guichet fermé ! »

Il ne croit pas si bien dire. Sur 16 rencontres disputées à Vannes cette saison, 14 ont été jouées à guichets fermés.

Un des plus petits stades de rugby du Top 14

Le Stade de la Rabine – qui signifie en breton allée plantée d’arbres » – fort de ses 11 865 places, sera l’un des plus petits du Top 14, juste devant le Stade Charles Mathon d’Oyonnax avec ses 11 150 places.

ADVERTISEMENT

Néanmoins, il est habitué à accueillir des rencontres de rugby de haut niveau. En 2013, c’est là que se déroulait le Championnat du Monde des U20 (en partage avec Nantes et La Roche-sur-Yon), puis les années suivantes des tests entre le Canada et les Samoa, entre les Etats-Unis et les Fidji, puis un Fidji-Japon s’y sont déroulés. Le XV de France féminin y disputera également une rencontre du Tournoi 2023.

Le 5 mai 2018, pour la première fois de son histoire, le stade a accueilli un match de Top 14. Afin de célébrer le nouveau partenariat axé sur la formation avec le RC Vannes, le Racing 92 a choisi de déplacer son dernier match de saison régulière contre le SU Agen au stade de la Rabine.

Related

« Ça faut tellement longtemps que le club et les supporters attendent ça. T’as l’accueil avec la cornemuse et tout. Ça va apporter quelque chose de nouveau. C’est du jamais vu dans le Top 14 », s’enthousiasme Mathieu Bastareaud.

« Il vont devoir agrandir leur stade. Même si j’aime beaucoup ce stade très proche, qui fait beaucoup de bruit, au cœur de la ville, c’est un beau stade. Mais s’ils veulent se maintenir en première division, je pense qu’ils vont devoir agrandir le stade », croit savoir Yannick Nyanga.

ADVERTISEMENT

En attendant un projet d’agrandissement de tribune qui est dans les tuyaux mais qui devra nécessiter un certain délai pour être réalisé, des matchs pourraient se délocaliser à Rennes, au Roazhon Park, où la jauge est trois plus importante.

Le RC Vannes vivra sa première sensation de Top 14 le week-end du 7-8 septembre au moment de la reprise.

Photo : Mairie de Vannes

Related


ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

FEATURE
FEATURE Mick Cleary: 'Marcus Smith did what he simply had to do and that is declare himself as starting test fly-half' Mick Cleary: 'Marcus Smith did what he simply had to do and that is declare himself as starting test fly-half'
Search