Les équipes d'Océanie lancent leur qualification pour England 2025

Par RugbyPass
AUCKLAND, NOUVELLE-ZÉLANDE - 29 AVRIL : Sailiai Pau de Manusina pendant le match entre Manusina Womens et Tonga Womens A au Mt Smart Stadium, le 29 avril 2023, à Auckland, Nouvelle-Zélande. (Photo par Fiona Goodall/Getty Images)

Les qualifications pour la Coupe du Monde de Rugby 2025 et le WXV 3 2024 seront en jeu lorsque le Oceania Rugby Women’s Championship 2024 débutera à Brisbane, en Australie, vendredi 24 mai.

ADVERTISEMENT

Les Samoa se présentent au tournoi en tant que championnes en titre après avoir remporté la précédente édition contre les Fidji l’année dernière. Cassie Siataga avait marqué tous les points de son équipe lors de la victoire 19-18 en finale.

Les Manusina retrouveront les Fidjiennes le dimanche 2 juin, après avoir chacune joué contre les Tonga et la Papouasie-Nouvelle-Guinée au Sunnybank Rugby Club, au sud de Brisbane.

Video Spacer

Walk the Talk – Ardie Savea Trailer | RPTV

All Blacks ace Ardie Savea chatted to Jim Hamilton in Japan, reflecting on the RWC 2023 experience, life in Japan, playing for the All Blacks and what the future holds. Watch now on RugbyPass TV

WATCH NOW

Video Spacer

Walk the Talk – Ardie Savea Trailer | RPTV

All Blacks ace Ardie Savea chatted to Jim Hamilton in Japan, reflecting on the RWC 2023 experience, life in Japan, playing for the All Blacks and what the future holds. Watch now on RugbyPass TV

WATCH NOW

L’équipe qui terminera en tête du classement à la fin du tournoi obtiendra sa place pour la Coupe du Monde de Rugby féminin 2025 en Angleterre.

Les Samoa ayant terminé à la sixième place du WXV 2 2023, les championnes et les vice-championnes se rendront toutes deux à Dubaï pour participer au WXV 3 en septembre et octobre prochains.

DIFFUSION DU OCEANIA RUGBY WOMEN’S CHAMPIONSHIP EN DIRECT >>

Les Fidji tenteront de reconquérir le titre qu’elles ont remporté pour la dernière fois en 2022 et de sceller leur participation à une deuxième Coupe du Monde de Rugby Féminin consécutive. Le coup d’envoi sera donné contre les Tonga à 17h30 heure locale (GMT+10) ce vendredi.

ADVERTISEMENT

Les Fidji ne peuvent pas améliorer leur position au classement mondial féminin World Rugby avec une victoire lors du match d’ouverture en raison de l’écart de 15,52 points entre les équipes.

Cependant, elles pourraient descendre jusqu’à la 19e place du classement en cas de faux pas. Dans ce cas, les Tonga dépasseraient la Colombie et la Belgique et atteindraient le 25e rang.

Les Tonga ont perdu leurs quatre dernières rencontres avec les Fidji sur un score moyen de 46-6. Ana Maria Naimasi avait inscrit un triplé pour permettre aux Fidji de s’imposer 45-12 lors du Oceania Rugby Women’s Championship de l’année dernière.

Le nouvel entraîneur des Fidji, Mosese Rauluni, estime que rien n’est acquis à Brisbane, mais il n’a pas caché la volonté de son équipe de participer à un autre tournoi mondial.

ADVERTISEMENT

« C’est une compétition très importante à laquelle nous participons. Notre principal objectif est de nous qualifier pour la Coupe du monde », a affirmé Rauluni.

« Notre premier grand test est contre les Tonga. L’objectif principal est de gagner chaque match ; nous ne pouvons prendre aucune équipe à la légère.

« Les Tonga sont une équipe très forte. Il y a beaucoup de filles qui jouent en Nouvelle-Zélande et en Australie, donc leur temps passé ensemble sera assez court, mais quand elles joueront pour leur pays, elles donneront tout ce qu’elles ont dans le ventre. »

Dans le deuxième match de la journée d’ouverture au Sunnybank Rugby Club, les Samoa entameront la défense de leur titre contre la Papouasie-Nouvelle-Guinée (coup d’envoi à 19h30 heure locale).

Les Samoa ne peuvent pas améliorer leur classement en raison de l’écart qui sépare les équipes au classement mondial. Cependant, elles perdront trois places – et passeront derrière les Fidji – si elles perdent pour la première fois contre la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Une victoire inattendue de la Papouasie-Nouvelle-Guinée pourrait les faire bondir de sept places et les ramener dans le top 50, en fonction de leur marge de victoire.

Les Samoa ont remporté les quatre rencontres entre les deux équipes sur un score moyen de 74-14. Hasting Leiataua et Michelle Curry ont chacune marqué deux des 13 essais de Manusina lors du match de l’année dernière, remporté par les championnes sur le score de 83 à 0.

LES RENCONTRES DU OCEANIA RUGBY WOMEN’S CHAMPIONSHIP 2024

Vendredi 24 mai

  • 17h30 : Fidji vs. Tonga
  • 19h30 : Samoa vs. Papouasie-Nouvelle-Guinée

Mercredi 29 mai

  • 17h30 : Fidji vs. Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • 19h30 : Samoa vs. Tonga

Dimanche 2 juin

  • 14h00 : Tonga vs. Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • 16h00 : Samoa vs. Fidji

La Coupe du Monde de Rugby Féminin 2025 arrive en Angleterre. Inscrivez-vous ici pour être le premier à recevoir des informations sur la billetterie.

ADVERTISEMENT

Join free

LIVE

{{item.title}}

Trending on RugbyPass

Commentaires

0 Comments
Be the first to comment...

Inscrivez-vous gratuitement et dites-nous ce que vous en pensez vraiment !

Inscription gratuite
ADVERTISEMENT

Latest Features

Comments on RugbyPass

T
Turlough 1 hours ago
'Let them keep talking' - Mike Catt claps back over Bok remarks

“You want that – not hatred – but whatever it is that stirs it all up. It’s good.” Agree with this. If you can put a common motivating idea in all your players heads during a game it can produce a real Team perfromance. Erasmus is pretty expert at this. It is quite clear that the comments by Etzebeth, Allende and others were not coincidence and were actioned to create animoisty before the series in order to galvanise the South African mind set. While I understand it, I don’t like it. They result in unnessary vitriol between supporters and for what? I don’t think any of the SA players seriously believe any of these claims and with Ireland ignoring them Erasmus won’t get the escalation he seeks. The vitriol shown by some SA and indeed NZ supporters is extremely weird for NH supporters (OK, maybe England have felt it) but it just feels very odd over a sport. Ireland were more or less sh1t for the first 100 years of their rugby, they have improved significantly in the last 25 to be in a position around now (it may not last) to go into a match with the big guns with a real shot of winning. The reaction to this from some SH supporters has been bizarre with conspiracy theories of ‘Arrogance’ fueling abuse from supporters and even NZ players to Irish crowds during the world cup. I love International rugby and the comraderie between supporters. I genuinely dread and dislike the atmosphere around games with the southern giants. They take this very personally. NH teams: play them, try and beat them, enjoy the craic with their players and supporters and wish them well. SH teams wish them well and they call you arrogant in the press months later. Its just a matter of try and beat them and then good riddance til the next time.

3 Go to comments
TRENDING
TRENDING 'I thought he was outstanding... exceptional': Warren Gatland singles out Wales star 'I thought he was outstanding... exceptional': Gatland hails star
Search